AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

un matin, un lapin a tué un chasseur ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yoon Soojung
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 21 ans.
Pouvoir : intrusion spirituelle.
Pseudo : juno.
Messages : 29
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: un matin, un lapin a tué un chasseur ... Mar 5 Mar - 10:18

Citation :

un matin, un lapin a tué un chasseur ...




SEO Sun Dae & YOON Soojung.

février 2049, en début d'après-midi.


Le collant se tendait et rapidement, se détendait à nouveau. Une main hésitante cherchait à se l’accaparer, mais à l’autre bout du vêtement une patte féline et bien armée en décida autrement. De mauvais humeur, il était. Rien qu’au levé, il ne s’était pas gêné à jouer les réveil précoce en lui hurlant à l’oreille. Oui, monsieur le chat avait faim de ci-bon matin. Debout femme, j’ai faim, s’exprimait-il surement à l’aide de ces miaulements allongés et bruyants. Et, dorénavant monsieur le chat faisait de nouveau un caprice dans sa penderie en cette belle après-midi. Étant étriquée dans un tailleur pour son boulot, elle se devait de paraître quelque peu présentable en tant que psychiatre face à ses patients. Seulement, avec des collants filés, ceci faisaient mauvais genre. Surement avait-il été un styliste déjanté dans une autre vie, souhaitant alors qu’elle ajoute une touche de punk à son ensemble trop formel. Cependant, ce n’était pas la tasse de thé de sa maîtresse et cette dernière tentait par toi les moyens à sauver cette dernière paire de collant. C’était limite si elle n’en venait à faire une conversation censée à ce matou mal léché. Puis, surement avait-elle trop tiré cette fois-ci ou la fatigue de ce tête-à-tête infructueux, l’animal en vint attraper entièrement l’habit et le dépouilla. Interloquée, elle retrouva son collant en piteuse état et le responsable repartit à tout allure. Game over my dear, try again. Un jour, peut-être, elle parviendra à se faire respecter par ce chat. Bref, même si elle n’avait vraiment pas envie de mettre les pieds dans un magasin, restons positive. Qui plus est, ce n’était à cela qu’elle devait penser à cet instant. En effet, elle était attendue et prendre du retard à cause un chat ; c’était léger comme excuse, même si c’était la stricte vérité !

Troquant sa tenue professionnelle pour une plus décontractée, notre possible vieille fille à en devenir avec un seul chat à son compteur (pour le moment) était enfin prête. Une veste, une casquette, un sac en bandoulière avec son habituel kit de survis, il ne manquait plus que les peintures de guerre et l’ensemble aurait été parfait. Néanmoins, elle sut s’abstenir. Cap sur le lieu de rendez-vous, Scat Cat en profita pour sortir lui aussi de l’appartement. Fais ta vie mais reste en vie, devenait les maîtres mots entre eux. Cependant, le félin semblait s’en moquer comme de l’an quarante pour ce qui pouvait advenir de sa maîtresse.. Bref. Elle dévala les escaliers jusqu’au rez-de-chaussée. En retard ? Oui, elle allait surement l’être de deux ou trois minutes. Soojung se pressa tout de même pour éviter davantage l’allongement de ces minutes. En effet, ce n’était pas comme si elle donnait rendez-vous au café d’en face. Non. C’était moins cosy et plus dangereux. Allez savoir ce qui était passé dans la tête de nos deux demoiselles pour se rendre à cet endroit. Mais dans tous les cas, Soojung s’y rendait. Surement une personne en danger ? À aider ? A résonner ? Des choses intéressant à découvrir ? Ou, que sais-je encore. En dehors de la ville, ce n’était vraiment pas l’endroit où nous pouvions jouer les fanfarons. Au contraire, la jeune psychiatre se faisait toute petite, vraiment toute petite. Un rappel de son arrivée à Séoul, sa capuche sur sa tête, en-dessous laquelle elle observait toujours autant les environs. Cependant, dans ce cas là, elle ne s’étonnait plus de la misère et malheureusement, elle dût faire avec. Pour l’instant. Car, notre demoiselle était bien décidée à y remédier.

Enfin arrivée au point de rendez-vous, Soojung regarda un peu partout en espérant y apercevoir Sun Dae. Seulement, les alentours paraissaient bien vide de présence humaine. Pas un chat, pas une souris, pas un lapin, bref personne. Il semblerait qu’elle ne soit pas la seule à être en retard. Puis, des bruits de pas se firent entendre non-loin d'elle. Sans chercher à voir de qui il s’agissait, elle vint à chercher où se cacher. Trouvant refuse près d’une grande poubelle calcinée et pour parfaire son camouflage, elle en vint à utiliser de vieux cartons jonchant le sol. Tant pis les microbes et la saleté, si elle se faisait prendre si proche d’un tel endroit ; ça allait chauffer pour son matricule. Son dos adossait, elle se pencha légèrement et espérait y voir quelques choses au loin derrière le container, mais rien. La personne devait déjà se trouver près d’elle, hors de son champs de vision. Le souffle coupé à l'écoute de ces bruits suspects. Elle tentait en vain de respirer le plus calmement et discrètement possible. Ses jambes repliées contre sa poitrine, elle faisait en sorte de ne plus bouger. Et, c'était toujours au moment crucial qu'elle se posait le plus souvent cette question ; dans quel guêpier s’était-elle encore fourrée …
Revenir en haut Aller en bas
Seo Sun Dae
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : eh eh eh eh eh 2NE1
Pouvoir : Substance hautement hallucinogène (aka en cours de formulation)
Pseudo : Devine
Messages : 25
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: un matin, un lapin a tué un chasseur ... Jeu 7 Mar - 15:03

Ah je vous jure, ce que les gens peuvent être susceptibles de nos jours. Un peu comme si ils n’aimaient pas d’entendre qu’ils étaient habillés comme des sacs. Mais quoi ? Sunday voulait les aider. Si personne ne leur disait que les fringues étaient vraiment moches, ils continueraient à les porter et ça ne leur rendrait pas service. Enfin de toute façon, ce n’était pas comme si elle pouvait s’empêcher de dire ce qu’elle pensait au moment où elle le pensait mais manifestement, tout le monde n’était pas au courant qu’elle n’avait absolument aucune notion de tact. Et c’est comme ça qu’on se retrouve en plein cœur d’une bagarre sans vraiment l’avoir voulu. C’est vrai que la jeune femme n’avait pas à critiquer les tenues des autres alors qu’elle, portait rarement quoi que ce soit mais bon, c’était plus fort qu’elle, c’est comme ça.
Bref, après avoir perdu une bonne poignée de cheveux, ses magnifiques cheveux tellement parfaits, dans la bataille, et avoir collé un œil au beurre noir à l’autre folle, Sunday était en route pour son rendez-vous. Un rendez-vous avec une psy, oui, mais pas pour la raison qu’on pourrait croire. En gros, il était hors de question qu’elle s’allonge sur un divan pour raconter ses problèmes à celle-ci, tandis qu’elle hocherait poliment la tête en faisant des petits dessins sur un bloc-notes.

Non ! Pour une fois, elle était amie avec quelqu’un ! Soojung était une des rares personnes qui arrivaient à la supporter mais c’était probablement parce qu’elle était incroyablement gentille, sans doute trop d’ailleurs. Ou alors parce que son pouvoir non-contrôlable lui faisait un effet un peu particulier ? Oh peu importe ! L’essentiel, c’est qu’elle soit son amie et qu’elles avaient actuellement rendez-vous pour une activité pour le moins intéressante. Vous connaissez probablement l’histoire de Barbe-bleue, n’est-ce pas ? Mais si, ce truc qui conte l’histoire d’un type horrible marié à plusieurs reprises et qui enferme les têtes de toutes ses femmes dans une pièce que sa femme actuelle ne doit ouvrir sous aucun prétexte alors qu’elle en a les moyens. Eh bien là, c’est un peu pareil. Avec Soojung, elles peuvent se rendre dans les labo qu’elles ont décidé de visiter mais elles ne devraient pas. Tout est une question de nuances au final. Et puis, la curiosité l’emporte toujours sur tout. Comme une légende urbaine qu’on tient absolument à prouver.

Etant un peu en retard, Sunday courut en poussant tous les gens qui se trouvaient sur son chemin, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne. Ca signifiait qu’elle arrivait enfin au lieu de rendez-vous et qu’elle pouvait un peu ralentir la cadence plutôt que de se faire remarquer. Presque arrivée, elle avisa une silhouette qui venait de se cacher derrière un énorme conteneur parce qu’une autre silhouette venait tout juste de sortir du labo et se dirigeait, un sac poubelle à la main vers ledit conteneur. La jeune femme resta un peu en retrait, bénéficiant de l’ombre de la ruelle dans laquelle elle se trouvait et croisant les doigts pour que son amie ne se fasse pas prendre. Si c’était bien elle, mais d’un autre côté, ça ne pouvait être personne d’autre parce que les gens qui travaillaient là n’avaient pas de raison de se cacher. A moins que quelqu’un d’autre n’ait eu la même idée qu’elle ? Mais ça serait quand même une sacrée coïncidence qu’ils se retrouvent là le même jour, à la même heure. Donc, par déduction, ça devait être Soojung et personne d’autre.

Fort heureusement pour elle, la silhouette au sac poubelle se contenta de jeter le sac et rentra par la porte de service qui se trouvait à environ trois mètres du conteneur. Une fois que la voie fut libre, Sunday se rua sur ce qu’elle supposait être son amie. Et c’était bien le cas, à son grand soulagement.

    « C’est rien, ce n’est que moi. T’as dû avoir chaud, non ? Je crois qu’on peut rentrer par cette porte, je pense même pas qu’il y a un code ou truc dans le genre, alors ça nous arrange bien mais une fois à l’intérieur, va falloir qu’on fasse très attention, t’es prête ? »


Elle oui, mais ce n’était pas vraiment une référence quand on savait qu’elle n’était pas si discrète que ça. Là, il est évident qu’elle ferait un effort, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Yoon Soojung
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 21 ans.
Pouvoir : intrusion spirituelle.
Pseudo : juno.
Messages : 29
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: Re: un matin, un lapin a tué un chasseur ... Dim 14 Avr - 22:34

Les pas se rapprochaient encore un peu plus, chaque second. Voilà, elle pensait déjà y passer. Ses mains sur sa bouche, elle tentait vainement rendre sa respiration plus discrète et inaudible possible. Cependant, à agir ainsi, elle était rapidement à bout de souffle.. Quelle idée d’être venue ici, elle ne pouvait pas se compter du bénévolat dans un orphelinat tout tranquille de la ville. Bah non. Elles avaient opté pour ces laboratoires, comme toujours elles avaient eu des idées invraisemblables dont des personnes censées n’auraient jamais pensé. Puis, quelque chose d’assez gros selon le bruit se fracassa sans ménagement dans la grand poubelle. Son imagination en marche, elle envisageait bien des choses. Des morceaux de cadavres à se débarrasser, voir un corps entier, des produits de chimiques, des instruments tortures qui auraient fait leurs temps, Soojung aurait tellement souhaité prendre ses jambes à son cou. Mais elle ne pouvait pas. L’inconnu n’était pas encore rentré dans le bâtiment, elle aurait souhaité qu’il ait une foulée bien plus rapide pour qu’elle sorte de sa cachette morbide. Tellement concentrée à garder son calme, elle se renferma sur elle-même et perdit la notion de temps, les bruits l’entourant se masquèrent. Intérieurement, elle tentait de se convaincre d’être invisible par tous. Cependant, ce n’était tellement le cas.

A peine les yeux ouverts, elle sentit quelqu’un s’approcher d’elle, si rapidement et donc, si durement prévisible. Elle frôla la crise cardiaque. Ses mains encore sur sa bouche, elle étouffa un cri ridicule et lorsqu’elle vit Sun Dae, elle était à deux doigts de pleurer de joie. C’était elle. Oui, c’était bel et bien elle. Sa main s’agrippa à l’avant-bras de la jeune femme, comme pour se rassurer une fois de plus que ce ne soit pas un mirage. Merci.

« tu ne peux pas imaginer à quel point, je suis heureuse de te voir.. j’ai failli faire pipi dans ma culotte. » Tant pis pour la distinction, elle n’était pas non-plus fière à relever son col et clamer haut et fort ; même pas peur ! Absolument pas. Un soupir en suivit. Elle retira ses horribles cartons et tenta de se remettre sur ses pieds, tout en restant cachée derrière le conteneur. Cet instant angoisse paraissait avoir duré si longtemps. Ses jambes eurent du mal à suivre, lors de ces mouvements. Il fallait qu’elle oublie tous ceci pour être de nouveau opérationnel. Elle n’était pas vraiment à rentrer dans la case super warrior. Pourtant, elle ne se démotiva pas lorsque son amie parla de leur mission d’aujourd’hui. Alors oui, elle était fin prête. « d’accord. c’est ok pour moi, on y va ! ce n’est pas un mec avec un sac poubelle louche qui va nous arrêter là ?.. haha, non. » Si elle ne se retenait pas, elle aurait déjà laissé faire sa curiosité pour voir ce qu’il venait de jeter. Mais bon, elle craignait tellement la réalité, qu’elle préférait penser à des boulettes de papiers, par exemple.

En toute discrétion, en faisant autant attention où elle mettait les pieds que le moindre signe de vie se trouvant dans la ruelle, la jeune femme se retrouva rapidement à cette fameuse porte. Un dernière coup d’œil pour y entrevoir sa complice, elle déclara avec la main sur la poignet ; « en avant.. » et, puisse le sort leur en être favorable. La voie semblait être libre à l’intérieur. Elle se faufila en entraînant Sun Dae. Cherchant une manière de se repérer et de retrouver cette fameuse porte de sortie par la suite.. « il faut qu’on trouve une manière pour ne pas se perdre là-dedans.. » Elle chercha dans son sac. « je ne pense qu’on aura assez de trucs à parsemer ici et là.. pis, on risquerait d’être repérée.. » Oh, faux espoir ou non, son visage s’éclaira à la vue de l’objet et elle s’empêcha de l’attraper. Une trousse. C’était toujours pratique avec les enfants, ce genre de petites choses.. Une chance qu’elle l’oublia de le retirer de là. « nous allons faire parler nos âmes d’artiste.. » Surement tourmentés au bout de quelques minutes, mais Soojung en oublia déjà quelques détails… « enfin, faudra rester discrète quand même, parce que je ne pense pas qu’ils aient de grandes fresques multicolores dans un endroit aussi morbide.. brrr. » L’endroit lui donnait déjà la chair de poule. Même si elle était aux aguets du moindre bruits, Soojung lui tendit une palette de couleur pour qu’elle choisisse l’une d’entres elles, voir plusieurs, sait-on jamais. De cette manière, si l’une oublie un instant, l’autre rattrapera le coup. Enfin, espérons pour elle que cela marche bien ainsi..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: un matin, un lapin a tué un chasseur ...

Revenir en haut Aller en bas

un matin, un lapin a tué un chasseur ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'interface pour connecter mon lapin n'apparaît pas ... [ résolu ]
» mon lapin ne s'est pas réveillé ce matin
» Réveil de mon lapin ????
» Mon lapin ne se reveille pas!
» mon lapin a les oreilles baissées depuis ce matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: AROUND THE CITY ✗ :: 
LES LABORATOIRES CLANDESTINS
-