AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I was looking for you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: I was looking for you... Lun 4 Mar - 23:12

Citation :

I was looking for you...




Liao Alexander & Bang JongDae.
16 Mars 2049, dans l'après midi.



Revenir en haut Aller en bas
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Lun 4 Mar - 23:16

Elle m’avait tant parlé de lui. Elle le décrivait comme un petit ange, un petit être parfait qu’elle chérissait plus que tout au monde. Elle m’en parlait tellement que je lui avais même fait le reproche de n’avoir que son nom à la bouche. Alexander ceci, Alexander cela. Bien sûr je pouvais comprendre qu’on puisse ressentir un tel amour pour son petit frère. Ce qu’elle m’avait raconté de leur situation, de leur vie, m’avait touché. Peut-être juste parce que je suis quelqu’un d’assez sensible dans le fond, même si je ne le montre pas. Ou peut-être parce que j’aurais aimé avoir, comme elle, un petit être à protéger et à prendre sous mon aile. Depuis la mort de mes parents je suis plus seul que jamais.

Maintenant qu’elle est partie elle aussi, je vis dans les regrets. Je regrette de ne pas avoir écouté ses histoires avec plus d’attention, de ne pas avoir cherché à l’aider plus que ça, je regrette de lui avoir dit qu’elle me parlait trop de son frère. Et tous ces regrets me hantent, me torturent l’esprit nuit et jour, et ne partiront pas tant que je n’aurais pas accomplis cette mission que je me suis confiée à moi-même lorsqu’elle a quitté ce monde. Je veux retrouver son frère. Je veux le prendre sous mon aile, et surtout ne pas le laisser dans l’ignorance de la perte qu’il a subit sans le savoir.

Je me suis pas mal renseigné sur ce petit gars. Entre tout ce que m’avait dit Amy et ce que mes sources m’ont rapporté, j’ai fini par trouver le moment et l’endroit idéal pour l’aborder. Reste à déterminer la manière. Quels mots choisir, quel ton employer ? On ne s’est parlé, et même jamais vu. La seule opinion que je peux me faire de lui, c’est à travers les paroles de celle qui fut sa sœur. Si j’ai pu mesurer l’amour qu’elle éprouvait envers lui, je ne sais rien de sa réciproque, et ne peux donc pas deviner à quel genre de réaction m’attendre. Moi-même je n’ai pas su comment réagir lorsque j’ai perdu mes parents. Et pourtant, j’étais déjà un peu plus vieux que lui à ce moment-là.

Le jour de mon approche est donc enfin arrivé. J’ai pris la liberté de fermer le Kratos pour quelques heures. C’est ça qu’il y a de bon à être le patron : Je peux m’accorder des vacances quand je le souhaite. J’aurais pu le laisser ouvert en laissant un de mes employés porter ma responsabilité sur ses épaules le temps que j’accomplisse mon devoir, mais j’ai toujours peur qu’il arrive quelque chose en mon absence et qu’ils ne sachent pas gérer la situation, car tout simplement ils ne sont pas formés pour ça. D’autant plus que ça pourrait m’attirer des ennuis en cas de contrôle. J’ai donc accordé une journée de congé à tout le monde, pour leur plus grand bonheur.

Je ferme les stores et nettoie le comptoir, me mordillant la lèvre et fronçant les sourcils en me demandant ce que je vais bien pouvoir dire à ce pauvre gamin, si j’arrive à le trouver. Les mots et les expressions toutes faites se bousculent dans ma tête, certains me choquant moi-même tant ça manque de délicatesse. Je me mets même à marmonner tout seul en mettant mon blouson noir et sortant du bar. Je ferme la porte à clé, puis mets les mains dans les poches et me mets en route. Ma destination ? La rivière Han. C’est là-bas que je compte l’aborder, il est dit de lui qu’il y traîne souvent, et si mes sources sont bonnes il y est en ce moment-même.

Je marche d’un pas rapide vers ma destination. Je ne veux pas le rater. Je veux qu’il sache. Je marmonne encore un peu tout seul.Tu vas y arriver, Jongdae. Courage, tu peux le faire. Après tout, t’es passé par-là. Je prends une profonde inspiration, regardant mes pieds. Justement, je suis passé par-là. Et je ne sais même pas comment j’aurais aimé qu’on me l’annonce, moi-même. En regardant rapidement autour de moi, je remarque les regards tournés vers moi. Forcément, je parle tout seul alors, ça attire l’œil. Je fronce davantage les sourcils, regardant à nouveau mes pieds. Courage. Oui, courage… Facile à dire. Le courage je n’en manque pas, mais s’il suffisait de courage… Il faut aussi du tact, et ça, je n’en ai pas.

Arrivé aux abords de la rivière, je relève le nez, ma respiration haletante d’avoir pris une démarche si rapide lâchant une fine fumée blanche due au froid. Je ne vois pas le jeune homme. Peut-être n’est-il pas encore arrivé, tout simplement. Après tout, je me suis dépêché de venir jusqu’ici, j’ai sûrement pris de l’avance. Je lâche un soupir, espérant le voir arriver bientôt, marchant maintenant comme un escargot et me retournant par moments pour voir s’il n’est pas derrière moi. Quand j’y pense, je ne sais même pas à quoi il ressemble. Avec un peu de chance, il ressemble peut-être à sa sœur. Attends… Qu’est-ce que c’est, là-bas ? Une silhouette ? Je plisse un peu les yeux, et me dirige d’un pas hésitant vers la silhouette humaine se tenant prêt de la rivière.

- Excuse-moi… Tu es Alexander ?


Dernière édition par Bang JongDae le Mar 19 Mar - 2:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liao Alexander
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 20 ans.
Pouvoir : Métamorphose équine.
Pseudo : Kila.
Messages : 51
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Mar 5 Mar - 14:57

Je ferme le livre que j’étais en train de lire et je le range délicatement dans mon sac à dos. J’aime beaucoup venir à la bibliothèque pour lire, écrire ou même dessiner. C’est un lieu calme et il y a des moments où j’ai besoin de faire abstraction de ce qui m’entourent. Oublier totalement où je suis. Dans ces cas-là, soit je me plonge dans la lecture d’un passionnant roman d’aventure, tout comme cela peut être une encyclopédie sur les chevaux. À cause de mon pouvoir j’aime me renseigner toujours plus à leur sujet. J’écris aussi dans mon journal ou je m’adonne à ma passion le dessin. L’ouvrage que je viens de laisser parlait des équidés justement. Ces animaux sont tellement fascinants ou alors c’est mon vif intérêt pour mon pouvoir qui parle pour moi, mais j’aime beaucoup ces bêtes. La sensation d’être l’un des leurs quand j’utilise mon pouvoir est grisante, ressentir cette vrai liberté. Si je pouvais être l’un des leurs toute ma vie … Je glisse la lanière de mon sac sur mon épaule et je quitte le bâtiment, sans oublier d’adresser un « au revoir » à la bibliothécaire, ne serait-ce que par politesse. Je serais bien resté plus longtemps ici, mais j’ai la soudaine envie de me rendre dans ce lieu si spécial. Là, où j’essaie d’aller au moins une fois par jour, même si ce n’est pas toujours facile …

La rivière Han … Je viens très souvent ici. C’est apaisant, calme … J’ai un caractère de pile électrique intenable c’est vrai, mais il y a quelques rares moments où je peux rester tranquille. Quand je viens ici, c’est le cas. Je pourrais passer des heures, debout près de cette rivière à regarder l’eau suivre son cours. Ce n’est pas fascinant de l’eau qui coule, mais ça apaise. Comment quand je m’enferme dans le noir et que j’écoute de la musique, cela m’aide à faire le vide, à penser à autre chose. Faire abstraction de ce monde, que je déteste tellement par moment. J’aime beaucoup venir ici et me souvenir. Juste penser au passé, avec beaucoup de nostalgie. Si je n’avais pas fugué il y a cinq ans, je serais où en ce moment ? Je ne le saurais jamais, mais je ne peux pas m’empêcher de me l’imaginer. Peut-être que je serais encore avec mon père et Amy. J’ai voulu désobéir à mon père, c’était la première fois de ma vie que je n’écoutais pas ce qu’on me disait. D’un côté … Je suis content d’avoir trouvé un peu de liberté, mais de l’autre … Mon père et Amy me manque beaucoup. Il était ma seule famille, les seules personnes que j’ai côtoyé pendant quinze ans, car je ne sortais jamais de chez-moi. Mon père me l’interdisait, voilà pourquoi je suis parti et pourquoi j’ai été capturé par les Lachesis.

Je soupire … J’ai essayé de retrouver Amy, mais je n’ai pas réussi. Toutes mes tentatives se sont soldées par un échec et mon père … Je n’ai pas envie de le voir. Enfin cela c’est ce que je prétends. La vérité est toute autre. J’aimerai vraiment revoir mon père, mais j’avais peur. Peur qu’il m’oblige à rester enfermé comme quand j’étais plus jeune. J’ai enfin atteins cette liberté, même si tout n’est pas toujours rose à cause de cette guerre qui fait rage et même si j’ai beaucoup souffert à cause de ces Lachesis qui m’ont capturé … Je peux me réconforter en me disant, que maintenant je suis à peu près libre. J’essaie de venir près de cette rivière tous les jours. Même si je n’y reste que quelques minutes, car le temps me manque, je viens tous les jours ici. Sauf exceptions … Je n’ai pas que des mauvais souvenirs de ma vie d’avant et pour me rappeler j’aime venir ici. C’est tout. Ce n’est peut-être qu’une rivière, mais c’est comme cela, je n’y peux pas grand-chose. J’aime tout simplement cet endroit.

Je relève la tête quand quelqu’un prononce mon prénom. En face de moi ce tient un jeune homme. Je dirai qu’il est plus vieux que moi tout de même. Il a des cheveux blond, mais beaucoup plus délavés que les miens qui tirent plus sur le châtain très clair. Je le détail des pieds à la tête. Je me pose tout un tas de questions. Déjà … Qu’est-ce qu’il me veut ? Il n’a pas l’air méchant, ni d’être là pour m’agresser. Je crois que la façon dont je le regarde trahit ma surprise face à son interpellation.

- Euh … Oui c’est bien moi, dis-je pour répondre à sa question.

L’hypothèse qu’il se soit trompé de personne est très peu probable, il n’y a pas trente-six-mille Alexander en Corée. Si j’ai ce prénom c’est grâce à ma mère. Quand Amy est née, elle a insisté pour que ma sœur ait un prénom occidental et quand moi je suis né … Elle est morte avant d’avoir dit quoi que ce soit. Est-ce qu’elle m’a vu une seule fois de ses propres yeux avant de perdre la vie ? Je n’en sais rien. Mais mon père savait qu’elle voudrait que j’ai un prénom qui rappelle ses origines Australienne.

- Pourquoi ? demandais-je à la fois impatient de savoir, mais aussi apeuré.

Un inconnu qui connaît mon prénom … Je suis en droit de me poser des questions, non ? Peut-être que nous avons des connaissances en communs ou de la famille … Les questions se bousculent dans mon esprit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Mar 5 Mar - 23:33

Le jeune garçon qui se tient devant moi est exactement comme je me l'imaginais. Peut-être légèrement plus grand que je ne l'aurais cru, mais le visage, l'allure, et même le timbre de la voix d'Alexander sont comme je m'y attendais. Et comme je m'y attendais également, ma gorge se serre, et j'ai un pincement au coeur. Je ne suis déjà pas très bavard à mon habitude, sauf lorsqu'il s'agit de philosopher avec des clients, accoudé au comptoir du Kratos et servant quelques verres. Je n'ai jamais été très doué pour m'exprimer, encore moins pour annoncer des nouvelles importantes. La nouvelle que je dois lui annoncer à lui, est à la fois importante, et épouvantable. Mon regard s'attarde sur le sien. J'essaie de résister à l'envie de fuir sans oser lui dire ce qui m'amène. J'y résiste de toute mes forces, pendant quelques centièmes de secondes qui me semblent des heures entières.

Je me souviens de ma réaction lorsque j'ai su que mes parents étaient sur les lieux de l'attentat qui a eu lieu il y a quatre ans. Je me souviens m'être précipité là-bas, les avoir cherché, espéré qu'ils soient encore en vie. Je me souviens avoir hurlé aux gens qui me disaient qu'ils étaient morts qu'ils avaient tort, qu'ils étaient là quelque part bien vivants à attendre qu'on les aide. Je me souviens de tout ça comme si c'était hier. J'ai eu terriblement mal ce jour là. Lorsqu'ils m'ont montré les corps, et que j'ai réalisé qu'ils étaient vraiment partis, pour toujours. Que je ne les reverrais jamais, qu'ils ne seraient plus jamais là pour moi. En y repensant, j'ai vraiment peur de faire à ce petit autant de mal que ça m'en a coûté lorsque ça m'est arrivé. J'ai peur de ne pas savoir gérer ça, moi qui ne suis pas très doué pour consoler les gens et pour leur remettre la tête sur les épaules.

Mais je dois lui dire la vérité. Il a le droit de savoir. Je ne peux pas le laisser dans l'ignorance, ce n'est pas ce qu'Amy aurait voulu. Je détourne le regard vers la rivière, l'endroit est si calme, si apaisant. Je prends une profonde inspiration, retournant mes mots dans tous les sens dans ma tête, essayant de trouver la bonne manière d'aborder le sujet. En douceur. Surtout, JongDae, annonce le-lui en douceur. Je reporte mon attention sur lui, et plonge à nouveau mon regard dans le sien, osant enfin décoller mes lèvres l'une de l'autre.

- Cela fait plusieurs jours que je te cherche. Il y a quelque chose que je dois te dire.

Je regarde le jeune homme intensément, observant le moindre détail qui pourrait traduire un début de réaction. Mais n'étant pas un spécialiste en ce genre de choses, je n'arrive pas tellement à cerner quoi que ce soit. Je poursuis, la voix légèrement tremblante et le teint sûrement blafard à en juger par l'horrible sensation de malaise qui me prend.

- A propos d'Amy.

Spoiler:
 


Dernière édition par Bang JongDae le Mar 19 Mar - 2:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liao Alexander
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 20 ans.
Pouvoir : Métamorphose équine.
Pseudo : Kila.
Messages : 51
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Jeu 7 Mar - 19:06

Je détail des pieds à la tête cet inconnu. Il m’aborde. Il connait mon prénom. Et il a quelque chose à me dire. Il dit même que cela fait plusieurs jours qu’il me cherche. Ce doit être important, alors. Sinon il ne m’aurait pas cherché pendant tout ce temps. Pourquoi s’entêter à chercher quelqu’un, si ce qu’on a lui dire est sans intérêt et pas urgent. D’un coup j’ai un peu peur. Est-ce qu’il est arrivé quelque chose de grave ? Soudain un million de questions se bousculent dans ma tête … Déjà qu’il y en avait pas mal, mais maintenant c’est un joyeux bizarre. Amy … Quand il prononce le prénom de ma sœur, je me fige. Un an après avoir fugué j’ai essayé de reprendre contact avec elle, mais je n’ai pas réussi, alors j’ai abandonné. J’ai fuis pour ma propre liberté, mais dans un sens que je ne sois plus à la maison est mieux pour la sécurité de mon père et de ma sœur. Mon père m’a toujours caché à ses supérieurs, lui-même persécutait les mutants, mais moi il n’a jamais pu me faire de mal. Je suis son fils après tout … Lors de la « rafle aux monstres », ils m’ont tous les deux caché. Vraiment, je n’étais qu’une source de problème pour eux. J’ai tué ma mère et maintenant je risque de mettre en danger ma seule famille.

Je ne suis pas devin … Mais je mettrai ma main à couper qu’il veut m’annoncer une mauvaise nouvelle vu sa tête. Quoi comme mauvaise nouvelle je n’aime pas rester dans l’ignorance … Ou alors peut-être qu’Amy m’a retrouvé elle ? Et ce gars a été envoyé pour venir me chercher ? Et … S’il a l’air si mal à l’aise, c’est parce que … Je ne sais pas pourquoi. Mais le faible espoir que ma sœur ait retrouvé ma trace grandit en moi.

- Amy ? Tu la connais … Tu sais où elle est en ce moment ?

S’il me parle d’Amy il la connait sûrement … Il pourra peut-être me conduire jusqu’à elle. J’ai tellement envie de revoir ma grande-sœur. Elle est même une mère pour moi. Je regrette toujours d’être parti sans laisser aucun mot, la pauvre a dû se faire un sang d’encre. Et mon père aussi. Je me ferai bien réprimander s’il savait que maintenant je suis à la merci des Lachesis, alors que depuis ma petite enfance il me protège contre ce que l’on fait subir aux mutants.

- Je la cherche depuis longtemps Amy …

C’est vrai. Il me cherche depuis quelques jours pour m’apprendre quelque chose à propos d’Amy, moi je la cherche depuis des années pour m’excuser de lui attirer tant de problème et aussi d’être parti sans rien dire. Elle qui est toujours si gentille avec moi, je ne suis même pas capable de le lui retourner. Je ne veux pas que quelqu’un d’autre meurs à cause de moi … C’est un peu à cause de ça aussi que je suis parti. Ma mère c’est déjà trop. Mon père et ma sœur doivent rester en vie même si c’est loin de moi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Jeu 7 Mar - 21:16

Ne pas s'arrêter là. Ne pas fuir comme un lâche. Bon sang, c'est pas possible d'avoir à dire des choses aussi cruelles. Annoncer le décès d'un être cher à quelqu'un, même dans un monde en guerre, reste sûrement la chose la plus difficile à dire. Je plains les médecins qui doivent l'annoncer plusieurs fois par jour. Comment font-ils ? Lorsqu'un patient meurt, de vieillesse, de maladie, d'une intervention ratée. D'un accident. De ses blessures. Lorsqu'un patient meurt, comment trouvent-ils la force de l'annoncer à la famille ? Ils doivent sûrement y être formés. Il doit y avoir en fac de médecine une matière spécialisée pour le langage et l'art d'annoncer les mauvaises nouvelles. Moi je ne suis qu'un simple barman. Les pires mauvaises nouvelles auxquelles je sois confronté au quotidien, c'est quand j'annonce aux clients que je suis à court de bière ou qu'il est temps de payer les dix verres qu'ils se sont enfilés.

Là ce n'est pas une mauvaise nouvelle de ce genre là. Cette mauvaise nouvelle-là j'aurais aimé ne jamais avoir à l'annoncer. D'autant plus que ce petit semble tenir à elle autant qu'elle tenait à lui, rien qu'à entendre le son de sa voix lorsqu'il en parle. Pourquoi ? Pourquoi faut-il toujours que les malheurs s'acharnent sur des petits êtres innocents ? Etant enfant je me méfiais des Aegis, j'en étais jaloux. Je ne les considérais pas comme des humains, parce qu'on me les présentait comme des monstres merveilleux. Et moi je les voyais comme des monstres tout court. Parce qu'ils étaient tellement plus intéressants que moi, tellement plus forts, tellement plus craints aussi. Moi je n'étais que cette faible petite chose qui luttait pour sa survie dans le froid la faim et la misère, qui n'avait aucun pouvoir pour se protéger, qui n'avait rien d'autre à faire de sa vie que de les jalouser. Puis j'ai grandi, j'ai rencontré une aegis qui m'a fait changer la vision que j'avais d'eux. J'ai commencé à les apprécier, grâce à elle, et grâce aux autres que j'ai rencontrés. Pour moi ils sont comme les autres êtres humains.

C'est sûrement pour ça qu'Amy m'a parlé de son frère. Elle savait que je n'aurais jamais causé de tort ni à elle ni à sa famille, et qu'avec moi le secret serait bien gardé. Elle pensait qu'il n'avait pas été pris. Qu'il avait réussi à fuir. Et c'est en voulant l'aider à rester libre qu'elle est morte. Si elle avait su, que ce garçon qui se tient désormais devant moi, est devenu un Aegis. Elle en serait sûrement morte une seconde fois. Elle tenait à la liberté de son frère plus qu'à la vie. Elle a perdu les deux. Mes yeux se plantent dans ceux du jeune homme, ma tête se secoue légèrement de gauche à droite, comme pour lui dire d'hors et déjà qu'il n'y a pas de place pour l'espoir de la retrouver un jour. C'est avec toute la difficulté du monde que mes lèvres se mouvent et que j'articule ces mots qu'il faut à tout prix que je lui dise, sur un ton solennel, alors que ma main droite vient se poser sur son épaule en signe de compassion.

- Je suis désolé, Alexander. Elle est...

Je prends une profonde inspiration, retenant mes propres larmes. Je n'ai jamais pleuré devant personne depuis un peu plus de vingt-trois ans, ce n'est pas le moment de craquer. Je contiens mes émotions, bien que je sente mes yeux s'humidifier et ma voix trembler légèrement. Je tenais vraiment à elle. Sa perte m'a affecté. Et en parler de vive voix me fait l'effet d'un coup de poignard. Alors j'imagine la douleur que ce pauvre petit être, face à moi, puisse ressentir lorsque les trois mots viennent enfin.

- Elle est morte.


Dernière édition par Bang JongDae le Mar 19 Mar - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liao Alexander
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 20 ans.
Pouvoir : Métamorphose équine.
Pseudo : Kila.
Messages : 51
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Ven 8 Mar - 9:33

Je crois naïvement qu’Amy va venir me serrer dans ses bras, que nous allons de nouveau être réuni, elle me manque tellement. Peut-être qu’il me conduira jusqu’à elle ? Pourtant l’expression de son visage, tue petit à petit ma théorie. J’ai envie de m’accrocher à ce faible espoir, mais il m’échappe et je n’arrive pas à le rattraper. Je lui demande quand même s’il sait où elle est … Un long silence suit mes paroles. Je reporte mon attention sur la rivière, alors que je lui confie que ma sœur me manque beaucoup. C’est vrai. Je ferai beaucoup chose pour pouvoir la revoir. Même une seule fois. Mais je ne peux m’en prendre qu’à moi. C’est moi qui ait fugué il y a cinq ans et non pas ma famille qui m’a poussé à partir. Le jeune homme reprend la parole. Il est désolé … ? Le puzzle se reconstitue dans ma tête. Est-ce qu’Amy serait … ? Non ! Je ne veux pas croire cela ! Ma sœur est vivante et … Cependant les mots de cet homme viennent confirmer mes craintes, il vient de le dire. Amy est morte. Je tourne le regard vers lui et je sens les larmes me monter aux yeux.

- Q-quoi ?
peinais-je à articuler.

C’est une blague, c’est cela ? Amy ne peut pas être … Morte ? J’ai déjà perdu ma mère ! Celle qui m’a donné la vie est morte à cause de moi, parce que je suis un mutant. Je ne peux pas perdre ma sœur ou mon père. Ce n’est juste pas … Possible. Je sens une larme rouler sur ma joue et je ne fais rien pour me retenir de pleurer. Encore sous le choc de cette nouvelle, je ne sais pas quoi dire, ni quoi faire. Alors je laisse ces larmes dévaler mes joues. Je ne pourrais plus jamais me blottir dans les bras de ma sœur lorsque j’ai peur, je ne l’entendrais plus rire, elle ne sera plus là pour prendre soins de moi … J’ai envie d’enlever sa main de mon épaule, de lui crier de partir, qu’Amy n’est pas morte, ce n’est qu’un mensonge. Cela ne servirait à rien. Pourquoi m’aurait-il cherché pendant des jours pour m’annoncer une fausse nouvelle. Une nouvelle si horrible en plus de cela. Je suis obligé d’accepter la vérité et la réalité, mais je n’y arrive pas. Je ne veux pas y croire. Plusieurs sentiments se mêlent en moi, d’abords la colère, puis l’envie de me blottir dans un coin, que tout le monde me laisse tranquille et pleurer la perte de ma sœur. Je ne l’ai pas vu depuis cinq ans et maintenant que quelqu’un pourrait m’aider à la retrouver, il est là pour m’annoncer qu’elle n’est plus de ce monde.

- Elle … Amy est …

Je n’arrive pas à prononcer ce mot « morte », il reste bloquée dans ma gorge et je n’ai pas la force de le dire. C’est déjà douloureux de l’entendre … Alors je tourne ma phrase autrement, pour éviter de me confronter une fois de plus à la dur réalité.

- Cela s’est passé … Quand ?


Est-ce que j’ai vraiment envie de connaître les détails ? Oui et non. Savoir pourrait être encore plus dur, mais rester dans l’ignorance, n’est-ce pas pire ? Elle peut-être morte il y a longtemps ou alors il y’a quelques jours. Je pense que ça ne doit pas faire si longtemps que cela, sinon il serait venu me trouver avant, non ? Puis la colère reprend ses droits sur tous les autres sentiments que j’ai pu ressentir en l’espace de quelques secondes.

- Qui ? Qui … Lui a fait ça ?


Ce sont les deux questions qui me brûlent le plus les lèvres, mais celle que j’aimerai éviter aussi. Cependant la curiosité aurait été plus forte quoi qu’il arrive …
Revenir en haut Aller en bas
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Ven 8 Mar - 21:45

Il semble si fragile. Ces yeux qui s'humidifient au fur et à mesure qu'il comprend ce que je viens de lui annoncer, ce visage qui se décompose et me serre le coeur. Je me sens mal pour lui. Peut-être ai-je été trop direct, peut-être pas assez. J'aurais peut-être dû lui annoncer cette terrible nouvelle en prenant le soin d'être le plus doux possible, ou peut-être n'aurais-je pas dû lui laisser le temps d'avoir le moindre espoir. J'ai envie de fuir. Qu'il ne me revoie plus, qu'il oublie mon visage. Qu'il ne se souvienne plus de celui qui a bouleversé sa vie par ces trois morts. Elle est morte. Quoi de plus douloureux à entendre ? Quoi de plus horrible à dire ? Oui j'ai une terrible envie de partir, de me dire que je n'ai fait que rêver de toute ça, de ce visage souillé par les larmes. C'est ce que me dit mon côté égoïste. Je ne veux pas avoir son malheur sur la conscience et encore moins voir pleurer ce jeune Aegis qui était tout pour elle.

Mais je ne peux pas me résoudre à l'abandonner là, comme ça, après lui avoir enfoncé le poignard empoisonné. Je sais que je l'ai blessé en lui annonçant cette perte. Et bien que mon esprit me supplie de le laisser s'en remettre seul, mon coeur, lui, me dit de rester. Ne serait-ce que pour répondre à ses questions. Peut-être sécher ses larmes, même si je ne sais pas comment. Je baisse le regard, lâchant doucement son épaule mais gardant les bras pendant sur les côtés de mon corps pour montrer que s'il a besoin, je ne suis pas hostile à un autre contact physique. Même si généralement c'est quelque chose que j'évite. Sa soeur avait suffisamment d'importance à mes yeux pour que je laisse mes habitudes de côté pour m'occuper de lui. Même si j'ai jamais eu à m'occuper de quelqu'un et que je suis un peu maladroit. Je suis mon instinct, c'est tout ce que je peux faire.

Quand. Sa première question, c'est celle-ci. La date. A vrai dire je comprends, j'aurais sûrement eu la même première question en tête. Quand. Je compte les jours dans ma tête. Ces jours que j'ai passé à essayer de retrouver sa trace discrètement, à réfléchir à la meilleure façon de l'aborder. Ce n'était pas Mardi dernier, ni celui d'avant. Celui d'encore avant. Trois semaines, donc. Qui, pour la seconde question. Un Qui ponctué à la fois de chagrin et de colère. Qui. Des Lachesis, comme moi. Mais pas de gentils Lachesis. Ce genre de Lachesis qui se considèrent comme supérieurs aux mutants, et vont jusqu'à tuer leurs propres semblables pour le moindre soupçon. Ils ont douté d'elle. Ils l'ont tuée. En y pensant, un frisson me parcoure l'échine. Elle a donné sa vie pour lui. Je plante mon regard dans le sien, tentant de dissimuler mes émotions. Je veux être fort, car quelqu'un de faible ne serait d'aucune utilité pour ce garçon en l'instant présent.

- Des Lachesis. Il y a tout juste trois semaines.

Réponse courte. Je ne pense pas qu'il en faille davantage. J'ai peur de lui dire qu'elle est morte pour lui. Je ne veux pas qu'il se rende coupable de la mort de sa soeur, ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu. Elle a eu tellement de courage, tellement d'espoir que ça en est démesuré et incroyablement beau. Je ne pense pas que j'aurais été capable d'une pareille chose si j'avais été dans sa situation. Même si bien sûr le fait d'être enfant unique me fait totalement ignorer ce que peut représenter l'amour fraternel, je ne suis pas quelqu'un d'aussi fort qu'elle ne l'était, et rares sont ceux qui le sont d'ailleurs. Elle s'est comporté comme un héros.


Dernière édition par Bang JongDae le Mar 19 Mar - 1:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liao Alexander
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 20 ans.
Pouvoir : Métamorphose équine.
Pseudo : Kila.
Messages : 51
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Mar 12 Mar - 18:50

Amy … Morte … Je ne veux pas croire ce que ce parfait inconnu vient de me dire. Ses mots se répètent en boucle dans mon esprit et les larmes commencent à piquer les yeux. Je l’ai cherché pendant longtemps et je ne l’ai jamais trouvé. Même quand ce jeune homme est venu me trouver pour m’annoncer quelque chose, j’ai espéré qu’il m’amène jusqu’à Amy. Dans un sens c’est un peu ce qu’il a fait, mais de la manière dont je l’espérais. J’ai cru pendant une fraction de seconde que j’allais revoir ma sœur. Mon monde s’écroule et je n’empêche même pas mes larmes de couler. Pourquoi le faire ? J’ai mal … Cette nouvelle me blesse … Je viens d’apprendre que j’ai perdu ma sœur … Pourquoi n’aurais-je pas le droit de pleurer ? Pour me montrer fort ? Je m’en fiche d’être fort … En ce moment, je me fiche de passer pour un faible, un gamin ou un pleurnichard. J’ai l’impression qu’on vient de m’enfoncer un poignard en pleine poitrine. Je ne verrai plus jamais ma sœur. Jamais. Elle est morte. Pleins de souvenirs refont surface, comme si un tiroir de ma mémoire s’était ouvert subitement. Je la revois le sourire aux lèvres ou alors quand elle me lisait une histoire avant de dormir quand nous étions petits. Parfois aussi elle me grondait ou me contrariait, je jurais la détester quand elle se comportait comme une maman, mais dans le fond je l’aimais énormément. C’était ma sœur, ma mère aussi, puisque je n’ai jamais connu la mienne. Je peux me tourner vers qui moi maintenant … Même si depuis cinq ans j’étais loin de mon père et de ma sœur, je savais que quelque part il y avait quelqu’un qui ne cesserait jamais de m’aimer et de penser à moi. Dans un sens c’était rassurant. Maintenant elle est morte … Et mon père, je ne sais même pas ce qu’il est devenu.

Ensuite des dizaines de questions se bousculent dans ma tête. Qui ? Quand ? Pourquoi ? Je ne comprends pas … Qui a osé s’en prendre à ma sœur … Pour quelles raisons ? Qu’est-ce qu’elle a fait pour mériter la mort ? La méritait-elle vraiment ? Je veux la voir revenir. J’aimerai la voir sortir de nulle part en riant. Amy me serrai fort dans ses bras et me reprocherait encore d’être trop naïf, à croire tout ce que l’on me dit. Mais il ne se passe rien … Elle ne se montre pas. Amy est morte et je dois faire en sorte de l’accepter. Des Lachesis. Il y a trois semaines. Voilà ce que j’ai comme simple réponse. Pourquoi ça ne m’étonne pas ? Ce sont aussi des Lachesis qui m’ont enlevé parce que je suis un mutant. Je n’ai pas été emmené lors de La Rafle Aux Monstres, alors quand j’ai fugué, les Lachesis que j’ai croisé ce sont fait un plaisir de m’embarquer avec eux.

- Des Lachesis … Est-ce qu’ils me cherchaient ? Enfin … Je ne vois pas ce que des Lachesis voudraient à Amy à part son petit frère qui est un mutants … Les Lachesis détestent les mutants …


Je généralise les choses, pourtant j’ai toujours pensé cela. Les Lachesis et les Aegis sont des ennemis. Je n’ai rien contre les Lachesis, mais … Eux semblent détester les mutants. Du moins tous les Lachesis que j’ai croisé dans ma vie ne m’aimaient pas beaucoup, même … Naoya qui n’a jamais été méchant avec moi, il me déteste maintenant. Je ne sais pas ce que je lui ai fait, mais la dernière fois j’ai vu toute cette haine dans son regard. Pourquoi les Lachesis font cela aux Aegis … Je ne sais pas et peut-être que tous les Lachesis ne sont pas comme cela … Mais je n’ai aucune preuve pour le moment.

- Comment tu sais que les Lachesis ont fait cela ? Tu connaissais ma grande-sœur ?

J’essuie de la paume de ma main les larmes qui roulent encore sur mes joues, je me force à parler, j’ai tellement de question à lui poser. Je veux savoir pourquoi ils s’en sont pris à ma sœur. Ils m’ont eu dans leurs filets pourtant … À moins que ce ne soit d’autres Lachesis qui n’étaient pas au courant de mon enlèvement … Une chose est sûre je déteste les Lachesis maintenant … Ce qui ne font que le mal autour d’eux.


Dernière édition par Liao Alexander le Lun 25 Mar - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bang JongDae
LACHESIS ♦ LIBRE
avatar
Age : 26 yo.
Pouvoir : Aucun signe.
Pseudo : Gee Who?
Messages : 35
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Mar 19 Mar - 1:55

Lire cette douleur sur son visage, voir ces larmes couler le long de ses joues. C’était trop pour moi. Pas que je sois quelqu’un de particulièrement sensible, au contraire. La barrière qui s’est forgée autour de moi m’a toujours aidé à amortir les chocs et à fuir les émotions. Mais je ne suis pas habitué à être celui qui annonce les mauvaises nouvelles. Généralement, c’est justement moi qui les reçois. Quand les personnes concernées viennent s’asseoir au comptoir du Kratos pour noyer leurs peines, et se confient à moi comme si j’étais leur meilleur ami depuis toujours. Certains arrivent parfois à m’attrister certes, mais leurs mines déconfites n’arrivent jamais à me frapper de plein fouet comme le font ses joues rebondies ruisselantes de larmes. Je me sens totalement impuissant. D’autant plus que ses mots n’arrangent rien à ma désolation. Je n’ose pas nier. Car ils le cherchaient bel et bien. Mais je ne veux pas qu’il se sente coupable de la mort de sa sœur. Et elle n’aurait jamais voulu ça non plus. D’un geste hésitant, je hoche la tête pour toute réponse, ma voix ne voulant pas affirmer d’elle-même, puis détourne le regard à l’entente des mots qui suivent.

Les Lachesis détestent les mutants. Dire cela à moi. Si l’heure n’était pas si grave, j’en aurais sûrement rit. Rien que le fait qu’il dise ça, le rend vraiment humain. Il me rappelle l’enfant que j’étais seize ans auparavant, alors que je rencontrais Ji Eun pour la première fois et lui crachai toutes sortes de mots acerbes au visage. Parce que je ne comprenais pas pourquoi on préférait les mutants aux autres enfants, pourquoi on s’intéressait toujours à eux. Ce jour où j’ai appris à voir les mutants comme des êtres humains, car la petite main qui avait tenu la mienne n’était rien de plus que celle d’une petite fille de six ans qui réclamait de l’amour.

Qu’avait dit Amy, déjà, lorsque je lui avais raconté cette parcelle de mon histoire ? Elle avait ri, il me semble. Elle s’était moquée de moi, gentiment. Imbécile, ne fais jamais d’un cas une généralité. Ma mère me le disait souvent elle aussi. Mes yeux se voilent légèrement. J’ai la vue embuée par les émotions. Trop de souvenirs se bousculent face à ce garçon en pleurs, mes barrières vacillent. Montre-lui, JongDae. Montre lui qu’il se trompe. Avant d’avoir pu prononcer le moindre mot ou esquisser le moindre geste, je suis coupé dans mon élan par ces nouvelles questions qui fusent. Une nouvelle fois je hoche la tête.

- C’était une très bonne amie. On était proches.

J’évite soigneusement la première question. La vérité étant que je savais qu’ils le cherchaient et qu’on l’a retrouvée morte dans un sale état. Pas besoin d’être un génie pour comprendre ce qu’il s’est passé. A cette pensée une vague de culpabilité me submerge. Bien sûr ça faisait des années qu’ils cherchaient son frère. Je n’aurais pas pu être à ses côtés tous les jours pour veiller à ce qu’il ne lui arrive rien. Mais tout de même. Je repense aux propos que le jeune homme a eu envers mon espèce un peu plus tôt, voulant refouler ces pensées siniistres.

- Tu sais les Lachesis ne sont pas tous aussi mauvais… Faut pas généraliser.

Ma voix tremble un peu. J’ai du mal à me contenir, ce qui dans le fond me surprend un peu quand même, même en tenant compte de la situation. Je ne suis pas habitué à ressentir des émotions aussi fortes. Pas en la présence de quelqu’un en tout cas. On dirait bien que mon armure impénétrable est finalement une supercherie ridicule à laquelle je me suis attaché toutes ces années en vain, puisque finalement les choses qui font vraiment mal, arrivent à passer outre mes protections. Mon regard fuit le sien. Je ne veux plus le voir pleurer. A croire que c’est contagieux. Je soupire, et termine ce que je disais dans un murmure presque inaudible à cause du son incessant de l’eau qui coule.

- .. J’en suis un.

Je me mordille la lèvre inférieure avec acharnement. Quelle importance cela peut-il avoir pour lui ? Je suis un inconnu. Un inconnu qui lui a annoncé certainement la pire nouvelle de sa vie. Il ne doit pas avoir envie de savoir qui je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Liao Alexander
AEGIS ▼ NIVEAU II
avatar
Age : 20 ans.
Pouvoir : Métamorphose équine.
Pseudo : Kila.
Messages : 51
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: I was looking for you... Lun 25 Mar - 20:17

Amy morte … Je ne veux pas y croire. Est-ce que je dois vraiment croire ce que me raconte cet inconnu, qui prétend connaître ma sœur ? D’un côté, je refuse d’affronter la réalité, mais de l’autre … Pourquoi me mentirait-il à ce sujet ? Je n’arrive pas à retenir mes larmes, très vite elles coulent lentement sur mes joues rougies par le froid de l’hiver. Amy a quitté ce monde. Je ne l’ai pas vu depuis ma fugue, depuis cinq longues années et j’ai toujours eu le secret espoir de la retrouvé un jour ou l’autre. Même après ma capture par les Lachesis. J’ai toujours espéré que l’on se revoit un jour. Maintenant ce n’est plus possible, elle est partie. La voix tremblante et entrecoupée par mes sanglots je lui pose quelques questions. Des questions qui se bousculent dans mon esprit et dont la réponse me fait peur. Qui ? Des Lachesis. Quand ? Environ trois semaines. Ces questions me paraissaient légitimes, mais inoffensives. Puis je me risque à demander si les meurtriers de ma sœur me cherchaient. Il reste silencieux. Je dois prendre cela comme un oui ? Dans ma tête, ce silence est une affirmation. Et puis, comme je le lui ai dit … Qu’est-ce que des Lachesis voudraient à Amy autre que son frère mutant ? J’ajoute que les Lachesis détestent les mutants. Et s’il en était un lui-même ? Je vois les êtres de cette espèce comme des monstres, car j’ai toujours été confronté aux pires membres de ce clan, mais … Dans le fond sont-ils tous si horribles ? Ce n’est pas parce que je n’ai jamais rencontré de Lachesis capables d’humanité et de compassion, qu’il n’en existe aucun. Néanmoins, mon père m’a appris à ne croire que ce que je vois ou ce que je peux prouver. Règle, que je n’ai jamais mises en œuvre à vrai dire. Alors je peux bien croire que certains Lachesis peuvent êtres humains ? Je n’en sais rien. Une chose est sûre, ceux qui ont tué Amy, je les déteste du plus profond de mon cœur.

Amy était une amie de cet inconnu. Ils étaient proches d’après ce qu’il dit. Si c’est vrai … Cela veut dire que je peux lui faire confiance. Si ma sœur l’aimait bien il ne doit pas être mauvais, je connais bien ma sœur et le style de personne qu’elle pouvait fréquenter. Le problème c’est qu’on ne connait jamais parfaitement quelqu’un, même quand on est persuadé du contraire. Je remarque ses yeux qui s’embuent, mais je ne dis rien. Je n’en mène pas large non plus, mes larmes glissent lentement sur ma peau pâle, sans que je ne puisse un faire quoi que ce soit. Comme le sang qui coule d’une plaie qui ne se referme pas … Un peu surpris je lève les yeux vers lui quand il revient sur ma remarque à propos des Lachesis. Pas tous mauvais ? Il connait peut-être des Lachesis qui ne font pas le mal autour d’eux. Mais non … Il est tout simplement lui-même un Lachesis. Je me mordille légèrement la lèvre un peu gêné par mes précédentes paroles.

- Désolé … Je ne voulais pas te blesse, c’est juste que … Je n’ai jamais rencontré de Lachesis qui ne faisaient pas le mal autour d’eux.

Je fixe le sol. Je ne veux pas le blesser, s’il n’est pas méchant et pourtant … Ma vision des Lachesis n’a rien de très flatteuse après tout ce qu’ils m’ont fait.

- Mon père m’a toujours dis que si je restais enfermé à la maison quand j’étais plus jeune c’était pour me protéger de personnes qui me voulaient du mal et cela s’est empiré quand mon pouvoir est apparu. Je sais maintenant que ces « personnes » étaient des Lachesis. Après ma fugue, ils m’ont kidnappé et fais subir toutes sortes de testes étranges, maintenant ils m’arrachent ma sœur …


Une nouvelle larme se glisse sur ma joue. Je général, oui c’est vrai, mais …

- Je ne déteste pas tous les Lachesis, puisque je ne les connais pas tous … Juste, ce que j’ai eu le malheur de croiser depuis mon enfance, ne m’ont rien apporté de bon, ce n’est pas contre toi …

Et qui me dit que celui-ci ne me veut pas du mal aussi ? Ce ne sont peut-être que des fabulations, mais pourtant cette crainte est belle et bien présente au creux de mon ventre. Crainte, que je ne dois surtout pas montrer, pour plusieurs raisons …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I was looking for you...

Revenir en haut Aller en bas

I was looking for you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: SEOUL ✗ :: 
LE CENTRE-VILLE
 :: Han River
-