AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei Jeu 14 Fév - 22:41

Citation :

L'instinct de survie, on le sait,

est dispensateur de talent.




BANG Yeong Min & YAO Li Mei

Fin janvier, fin de journée, trois jours après la scène de l'ancienne gare






take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei Jeu 14 Fév - 22:45




Ces derniers jours n'ont pas été de tout repos pour moi. Je compte rentrer au camp dans les jours prochains, mais j'ai encore pas mal de trucs à faire, et surtout me nourrir. Je crois que je n'ai rien avalé depuis cinq jours maintenant, si ce n'est des petits trucs trouvés dans les poubelles ou des trucs abandonnés lâchement sur des bancs. Je crève de faim, c'est atroce. J'ai l'habitude de parfois rester une bonne semaine sans rien avaler, mais généralement je ne me donne pas autant. Ces derniers jours j'ai dû affronter l'armée un nombre de fois incalculable tout en comptant un malaise en forçant un peu trop sur mon pouvoir. Tout ça m'avait ouvert l'appétit d'une façon inconsidérable.

J'errais donc dans les rues de Seoul. Il fallait que je trouve un moyen de me nourrir correctement. Ce qu'on trouve dans les poubelles, ça suffit pour éviter de tomber dans les pommes, mais ça ne pouvait en rien combler ma faim. J'avais besoin de quelque chose de consistant, voire quelque chose de chaud et il n'y avait qu'un seul endroit où je pouvais trouver mon bonheur. Le quartier marchand de la ville moyenne regorgeait de grandes surfaces, d'épiceries et de marchés en tout genre. Il y avait aussi tout un tas de restaurants. Enfin bref, il y avait absolument tout ce dont je pouvais rêver dans ce petit quartier. Il y a un soucis cependant, ce quartier est le paradis sur terre pour manger, certes, mais il est aussi rempli de monde, des Aegis et certains Lachesis parfois. Je n'ai rien contre ces personnes au fond, certains n'ont aucun problème avec moi et mes semblables. Mais on ne peut se fier à personne, il y a tellement de traîtres que l'on peut se confier à personne.

J'étais donc en train de marcher dans les rues. J'avais surement déjà fait cinq ou six allers retours. Il suffirait que quelqu'un eut été assis sur un banc à regarder le monde bouger, qu'il aurait pu se demander ce que j'étais en train de faire, soupçonnant que j'étais quelqu'un de suspect. Mais il fallait bien que je réfléchisse à la manière dont j'allais pouvoir infiltrer un des restaurants ou quoi. Il faudrait aussi que je puisse repérer où se trouvent les réserves, que je sache quoi prendre, quelle quantité. En résumé, je ne pouvais pas me jeter comme ça dans l'inconnu. On est souvent traités de voleurs, de pilleurs voire de mal élevés parfois. Mais les gens ne comprennent pas qu'on n'a pas tous la même chance de manger à notre faim et que ce n'est pas si facile que ça de survivre.

J'hésitais entre un bon restaurant typiquement coréen, tous ces barbecues me faisaient terriblement envie. Mais en même temps ce n'est pas ce qu'il y aurait de plus pratique à voler, je me vois mal partir avec la viande, les légumes et l'appareil à barbecue, mais le fastfood me faisait aussi de l'œil. Ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur au monde pour une bonne santé, mais vu ce que je mange en une semaine, ça ne risque pas de me faire du mal, bien au contraire. J'hésite encore parce que dans ce genre d'endroit, il y a pas mal de monde et c'est difficile de passer inaperçue dans les cuisines. C'est pour ça que je pense fortement à me rediriger vers une simple épicerie ou un super marché. Au moins, il y aura toujours un rayon non surveillé et idéal pour que je me serve de ce dont j'ai besoin.

Pour l'instant, je n'ai croisé aucun visage qui ne m'est familier, ni même de personnes qui semblent faire partie de mes ennemis. Je suis plutôt sereine, et tant que je serai dans cet état d'esprit, je n'aurai pas trop d'inquiétude à me faire, il suffit de jouer la carte de la discrétion et le tour est joué. Quelqu'un qui stresse trop avant de commettre un tel acte ne pourra pas s'en sortir sauf. J'en ai vu des personnes comme moi qui se sont faites avoir trop facilement. J'aurais aimé les aider, j'aurais aimé leur dire, mais c'est pas toujours évident. On veut sauver sa peau, on se fait tout petit, et on n'agit pas. Du moins, à une époque j'étais comme ça. Je regardais certains de mes semblables tomber parce que je ne voulais pas bouger mon petit doigt, trop égoïste pour ça. Je pense qu'à ce niveau là, j'ai changé. Mais les gens devraient réfléchir un peu plus, être plus vigilants. Mais je dis ça alors que je me retrouve moi-même dans de sales situations bien souvent.

Mon choix se porta finalement sur cette petite supérette placée, que dis-je, écrasée entre deux grands magasins de vêtements. C'était un petit endroit qui passait inaperçu entre les deux monstres qui l'entouraient, au moins, j'allais être un peu plus tranquille. Mais c'est pas tout. En réalité, j'ai décidé d'aller ici parce que j'ai aperçu un visage qui m'était légèrement familier. Je ne pense pas le connaître, pourtant son visage me dit quelque chose, et si on en croit sa démarche, il ne semble pas être aussi confiant que moi. J'ai ce pressentiment comme quoi il compte lui aussi faire ses provisions, ça se voit à son visage, il crève de faim. Pourtant, il ne dissimule pas son stress et il risque de se faire prendre la main dans le sac trop rapidement. Du coup, de façon inconsciente, je l'ai suivi. Peut-être est-ce que j'avais envie de l'aider.

J'entre dans la boutique, comme si de rien était, et discrètement je le suis. Je me trompe peut-être, mais ça importe peu. Je préfère prendre le risque de lui dire de faire attention et de proposer mon aide, quitte à me prendre un “ what the fuck ” en pleine tête. C'est pas comme si c'était la première fois. J'arrive donc dans le dos du jeune homme et discrètement je chuchote à son oreille :

« Tu devrais te détendre mon gars, on crame à deux kilomètres tes intentions. »



take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas
Bang Yeong Min
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : pyrinésie
Pseudo : Mayumi
Messages : 58
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei Lun 18 Fév - 14:38

Le regard posé droit devant lui, le jeune Delta savait très bien qu’il était temps pour lui de sortir un peu de sa forêt maintenant. Il fallait qu’il aille faire des provisions même si il savait très bien qu’aujourd’hui n’était peut-être pas le jour. Nan, il est malade si on peut dire vraiment ça, le feu dans ses veines étaient plus intense que d’habitude et cela le rendait que plus mal. Il s’habilla doucement en espérant ne rien cramer au passage car quand il est dans cet état, il n’est pas rare qu’il crame un ou deux arbres, alors il manquerait plus qu’il crame sa baraque. Mais de toute façon, il n’avait pas le choix c’était maintenant ou jamais, cela faisait maintenant presqu’une semaine qu’il ne mangeait pas à sa faim. Il s’habilla d’une façon assez discrète mettant une capuche sur sa tête pour ne pas qu’on voit son visage. Dans tous les cas malade ou pas, il était temps pour lui de sortir de son trou pour allez se réapprovisionner.

Il sortit de chez lui d’un pas peu assuré, regardant autour de lui pour voir si il n’y avait personne et finalement se dirigea vers le petit chemin. Il ne sentait pas vraiment cette sortie car il était beaucoup trop stressé pour pouvoir réussir complètement sa mission et aussi pour ne pas se faire repérer par les laegis. Mais bon, c’est un peu une obligation, il ne pouvait pas passer une autre semaine en se sous nourrissant. Puis ce n’est pas comme si il arrivait à chassé, les animaux se faisaient trop rares et il fallait mieux éviter de tous les tuer, cela dépeuplerait complètement le pays des animaux. Enfin là n’était pas la question, il fallait juste qu’il se montre discret maintenant.

Il entra finalement dans la ville qui était comme d’habitude bondé de personne avec des restaurants un peu partout donnant l’eau à la bouche au jeune delta. Il marchait la tête baissé essayant de ne pas se faire repérer mais il savait que c’était sûrement chose faite. Il ne se sentait vraiment pas bien et son corps était sûrement recouverte de frisson à cause des sueurs froides. Est-ce que c’était vraiment une bonne idée ? Nan mais c’était maintenant trop tard pour faire demi-tour et au pire il avait le choix de taper dans un petit magasin discret. Il entra finalement doucement regardant autour de lui comme si quelqu’un était déjà prêt à lui sauter dessus alors qu’il n’y avait personne. Il devrait vraiment se calmer vraiment, sinon il allait se faire chopper. Mais le seul problème était son pouvoir, il lui faisait un mal de chien et il ne se sentait vraiment pas bien… Une crise ? Cela faisait belle lurette qu’il n’en avait pas eut.

Une fois dans la supérette, il avança d’un pas timide en direction du rayon le plus éloigné là où se trouvait tous les plats à réchauffer. Il tourna la tête autour de lui avant de commencer finalement à regarder ce qui était le plus discret à voler. « Tu devrais te détendre mon gars, on crame à deux kilomètres tes intentions. » C’est à peine si il ne venait pas de faire une crise cardiaque, nan mais il faut être complètement taré pour apparaître d’un coup comme ça derrière quelqu’un qui essayait de se faire discret… Bon okay, ce n’était peut-être pas réussi aujourd’hui mais c’est simplement parce qu’il se sentait mal. Il fit volte finalement et croisa le regard d’une fille, fille qu’il n’a jamais vu de sa vie mais cela se voyait qu’elle était une katharsis comme lui. Il la regarda de haut en bas pour essayer de comprendre si il la voyait ou pas.

« La prochaine fois évite de te montrer de cette façon tu veux ! et si je suis dans cet état c’est mon problème… »

Dit-il en la regardant dans les yeux. Il ferma les yeux quelques instants avant de soupirer et de reporter son attention sur les étagères. Il prit un truc et retira le code de barre d’un coup simple avec son couteau et le plaça dans son sac à dos. Tournant ensuite la tête vers la Katharsis, il arqua un sourcil.

« Tu vas bien finir par m’aider n’est ce pas ? Autant qu’on fasse un ravitaillement à deux, cela ira plus vite et cela évitera également que je reste trop dans cet endroit… On ne sait jamais ce que je peux faire dans cet état là. »

Dit-il en soupirant, montrant bien que cela l’énervait au plus haut point. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’a pas eu de crise comme celle-ci que le jeune coréen ne savait plus quoi faire. Il avait ce genre de crise quand il avait 13 ans… Quand il a découvert ses pouvoirs en fait, mais là c’est revenu à son plus grand regret.
Revenir en haut Aller en bas
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei Dim 3 Mar - 18:01


J'aurais peut-être dû faire un bruit ou tousser pour faire comprendre au garçon que j'étais présente, avant d'aller lui chuchoter quelque chose à l'oreille. J'aurais été à sa place, j'aurais également sursauté comme pas possible. Il ne faut jamais me faire un tel coup, pourquoi je le fais aux autres moi ? Je suis pas cool. Mais ce n'était pas une raison pour me dévisager comme ça hein. J'étais juste venue pour l'aider, même si je ne l'ai pas annoncé clairement, je lui ai simplement fait savoir qu'il n'était pas vraiment discret et que s'il voulait réussir à choper quelque chose il allait devoir changer son attitude. S'il est dans cet état, c'est son problème, ou je suis entièrement d'accord... La prochaine fois je le laisserai dans sa merde, je me souviendrai de son visage comme étant celui qu'il ne faut surtout pas aider et laisser se faire chopper trop facilement.

Je l'observe faire. Il a vraiment une drôle de façon de voler des denrées. Enlever le code barre et simplement mettre dans son sac comme ça, ce n'est pas suffisant. En fait il n'y a pas vraiment de solution pour éviter que ça sonne ou quoi, et puis avoir un sac à dos c'est assez problématique. Je suppose qu'il compte faire semblant de rien, mais quelqu'un avec un sac de nos jours est constamment fouillé. Il ne doit pas avoir l'habitude de venir se fournir en ville. Il me demande alors de l'aider, c'est vrai que je ne comptais de toute manière pas le laisser se débrouiller tout seul vu la manière dont il s'y prend. Et puis j'ai aussi besoin de manger moi aussi hein. Je pose une main sur son épaule pour le rassurer, mais je la retire aussitôt, il est bouillant. Je n'ai jamais été aussi chaude quand j'étais malade, parce que ça se voyait clairement sur son visage qu'il n'allait pas bien. Mais là, c'est surhumain.

« Punaise, t'es super chaud... Et oui, je vais t'aider, qu'est-ce que tu crois. »

J'attrape son sac pour reprendre ce qu'il avait pris. Et je prends deux ou trois autres boîtes de gâteaux. On ne peut pas se permettre d'aller au rayon boucherie ou encore au rayon légume. On va devoir se contenter de bouffer des cochonneries, mais ça nous sera amplement suffisant pour survivre. Du moins pour moi, je ne sais pas ce qu'il en est pour lui. Il est malade étant donné sa température, et je ne sais pas s'il a l'habitude manger aussi peu que moi.

« Ca ne sert à rien de cacher ce qu'on va prendre. Reste naturel avec les boîtes en main, on va aller chercher une ou deux bouteilles de lait, d'accord ? »

Je lui refourgues les boîtes dans les bras et je jette un coup d'œil vers le vigile. Il semblait nous trouver suspect, tu m'étonnes. Je lui adresse un sourire, comme quand on veut dire bonjour à quelqu'un de loin et il détourne le regard, sans même me sourire en retour. En temps normal je me serais énervée, quel malpoli il fait. Mais au moins il nous laisse tranquille. J'attrape alors le bras du garçon et je commence à me diriger lentement vers le rayon des produits laitiers. Se presser ne ferait qu'attirer les regards sur nous. Il faut se fondre dans la masse, il faut être comme toutes ces personnes qui flânent dans les rayons, et ne surtout pas oublier de rêver sur ce super aspirateur dernier cri. Nous ne sommes pas les seuls à ne pas avoir de sous et avoir un air rêveur sur les choses est un comportement tout à fait normal dans cette société.

« Si tu te demandes pourquoi je veux qu'on aille prendre du lait, c'est parce que ça nous sera plus utile que du lait. C'est comme ça que je tiens plusieurs jours sans manger, quelques gouttes de lait suffisent à couper la faim et en plus ça nous réhydrate. Bref, c'est le truc parfait et qui reste pas trop cher de nos jours. Enfin ça, c'est pas notre problème. »

J'essaye de ne pas parler trop fort, mais pas trop bas non plus, encore une fois, ce serait être suspects que de chuchoter à l'oreille de ce garçon. On ne peut pas vivre dans ce monde sans être constamment en train de réfléchir à nos actions. Et je suis la première qui a dû l'apprendre à mes dépens. Je suis généralement du genre à agir sans penser aux conséquences, et je me suis souvent retrouvée dans des situations assez dérangeantes. Un peu comme il y a quelques jours avec Aki dans la gare. Si j'avais un peu réfléchi avant d'agir, tout ça ne serait pas arrivé. Ces hommes ne seraient pas morts. Ils voulaient la mienne, mais ce n'est pas juste qu'ils aient payé à ma place. Mais je suis tout de même très reconnaissante envers Aki, et je pense que Taejun devrait savoir qu'il m'a sauvé la vie. J'aime beaucoup ce garçon et je ne voudrais pas que mon meilleur ami s'en prenne une nouvelle fois à lui.

On arrive enfin au rayon attendu, et c'est la misère. Il y a une autre personne qui se tient devant les trois dernières bouteilles de lait restantes. Je sens qu'elle va les prendre toutes les trois et que nous n'auront plus rien pour survivre. Je lâche le bras du Katharsis.

« Attends-moi là, je reviens... »

Je m'approche de la vieille femme qui ne semble pas réussir à se décider de ce qu'elle veut. Le problème c'est qu'elle m'empêche d'accéder à ce que je voudrais prendre et ma présence ne semble pas la perturber. Je lui tapote sur l'épaule.

« Excusez-moi... je voudrais me servir... »

Je ne devrais pas être trop polie parfois. Elle me regarde, ses yeux sont vides, elle est maigre et sa peau est sèche. Elle ne semble pas vivre dans de très bonnes conditions. Mais dans ce monde on ne peut pas se permettre de penser aux autres quand on a dû mal à prendre soin de nous même. La femme attrape une bouteille me laissant alors la place pour en prendre une. Je m'apprête alors à prendre la dernière également, que la vieille femme crie et se met à me mordre le bras.

« MON LAAAAAAAAAAIIIIIIIT. »

Elle renverse la dernière bouteille de lait et s'en va en courant avec celle qu'elle avait déjà prise. Cette femme est vraiment folle, mon bras est en sang... Je ne sais pas quelle maladie elle pouvait bien avoir mais si je ne désinfecte pas ça rapidement, je risque de perdre l'utilisation de mon membre. Je la vois à l'entrée du magasin se faire retenir par le vigile et aussitôt, elle se fait battre à mort. C'est là le châtiment qui est réservé aux voleurs dans un monde où l'argent se fait rare et les prix sont de plus en plus élevés. Je retourne voir le garçon, attristée par la scène mais malheureusement, j'ai que trop l'habitude de voir ça. Tant d'inconscient dans ce monde.

« Tu vois pourquoi il faut être prudent. Aiissh... putain, mon bras... »

Je peux bien parler... En plus, on n'a qu'une seule bouteille pour deux, ça va être dur les prochains jours...



take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei

Revenir en haut Aller en bas

L'instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. ▬ Yeongmin & Limei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...
» Neyji Chasseur survie
» Azhurax [Panda Full Eau] 69 ne sait pas où xp..
» Une technique de survie en milieu hostile
» Hunter[Préci/Survie] [admis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: SEOUL ✗ :: 
LA VILLE MOYENNE
 :: Zone commerciale
-