AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mer 13 Fév - 11:17

Citation :

Sorry for the disturbance...




Shin Aki & Oh TaeJun.

29 avril 2049, début d'après-midi.





No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mer 13 Fév - 11:23



–Vous allez m’aider oui ou non ?– –Non–. Ce n’est pas possible d’être aussi têtu ! Je n’ai absolument pas l’intention de me faire choper, ça, vous pouvez en être sûr et certain. N’empêche que pour l’instant, je ne sais pas trop quoi faire ni comment faire. Ni où le faire d’ailleurs puisque visiblement mon dernier espoir de trouver refuge chez Aki vient de s’envoler. Son père, son maudit père ne veux pas m’indiquer où se trouve leur habitation. Enfin, celle de Aki puisque son père est mort et que je doute qu’il est gardé son cadavre avec lui. Surtout le cadavre d’un homme comme ça. En fait, j’ai l’adresse, elle est même imprimée dans mon cerveau. Bah oui, je n’allais pas garder ce bout de papier sur moi. Vous imaginez, si on me tue ou qu’on me capture et qu’on trouve ça sur moi, le gouvernement risque de se demander ce que je fabrique avec l’adresse d’un Aegis sur moi. Un Aegis vraiment influent, ou du moins, qui a de l’importance. Non, je ne peux pas faire courir le risque à Aki.

Il y a des planques en ville pour les Katharsis, il ne faut pas croire. Sauf que pas mal ont été découvertes par le gouvernement. Il reste bien celle du cinéma, mais franchement, vu ce qu’il s’est passé dedans la dernière fois, j’aime autant éviter d’y remettre les pieds. Je sens que si j’y retourne, je vais faire une crise de bipolarisme encore et je n’ai aucune envie de faire ça. Je veux dire, la dernière fois je me suis blessé et Yeongmin s’est occupé de moi après. Ça a été un des moments les plus magiques de toute ma vie. Le moment le plus magique de toute ma vie d’ailleurs. Ouais parce que je n’ai pas eu beaucoup de moments magiques dans ma vie et aucun n’arrivais à la cheville de celui-ci. C’était très intense et très… Bon ok, je n’ai absolument pas besoin d’étaler ma vie sentimentale et sexuelle à tout le monde. Je ne parle peut-être pas à voix haute, mais avec la tonne de personnes qu’il y a dans mon esprit, je peux vous assurer que c’est comme si.

Enfin bref, avec tout ça, je n’ai toujours pas dis pourquoi j’ai besoin d’un plaque moi… La réponse est très simple. J’ai livré un message à un Katharsis de faible importance qui était censé le livrer à un Katharsis de plus haute importance qui n’était pas disponible aujourd’hui (dieu seul sait pourquoi). Sauf que cet espèce d’imbécile à fait confiance à un Aegis (« un ami depuis très longtemps » il m’a dit, c’est vrai en plus, je l’avais déjà vu à plusieurs reprises). Sauf que cet « ami », il a décidé de retourner sa veste. Au moment où j’étais là bien sûr, ça ne serait pas drôle sinon. Du coup voilà, ça fait une heure que je tente tant bien que mal d’échapper à la troupe de Lachesis qui me poursuit. Non mais sérieusement. Je peux vous assurer que si jamais cet espèce d’abruti ne se fait pas attraper, je le retrouve et je me charge de le tuer moi-même. Bon, je dis ça mais je sais très bien que je ne le ferais pas. On est humains, on a besoin de s’attacher aux gens, même si ce ne sont pas toujours les bonnes personnes. Je le sais, je fais la même chose. Il n’y a qu’à regarder le fait que je cherche où vit Aki pour comprendre. C’est un Aegis, proche du gouvernement, et pourtant, je lui accorde ma confiance parce qu’il m’a dit qu’il essayer de nous aider, à sa manière, nous les Katharsis. Alors oui, peut-être que je me trompe, mais pour l’instant, je crois en ce qu’il me dit. Si jamais tout ça n’était qu’un tissu de mensonges, alors je ferais avec. Je ne le tuerais pas, Daehyun ne me le pardonnerait jamais, mais je me vengerais, ça c’est sûr et certain.

Quoiqu’il en soit, je ne peux pas rester planté dans ma cachette plus longtemps, je vais finir par me faire choper et je n’en n’ai pas la moindre envie. J’ai un petit ami qui m’attend, si je ne reviens pas, il se débrouillera pour me tuer même si je suis déjà mort. Je ne sais pas comment, mais il y arrivera. Bref, j’avise les hauts quartiers, ceux où vit Aki et je me faufile discrètement dedans. Bon, ce n’est pas gagné, mais je vais y arriver. Je parcours les rues le plus discrètement possible. En temps normal, je me fonds dans la masse et on ne me voit pas, mais là, il n’y a pas grand monde dans les rues, c’est donc très difficile de passer inaperçu.

« Hey vous ! Oh ! Arrêtez-vous ! »


Et merde. Tant pis pour la discrétion, ça sera pour une autre fois. Je me mets à courir sans savoir où je vais et là, signe du destin ou pas, je tombe pile sur le bon endroit. –Donnez-moi le code– –Non– –Donnez-moi ce pu*tain de code ou je vous jure que je vous banni de mon esprit à tout jamais et vous allez aller droit dans le néant, parait qu’on s’ennuie vraiment là-bas…–. Oh bah tient, il me le donne finalement ! Comme quoi, les menaces ça fonctionne parfois. Surtout que je ne sais même pas si je peux bannir définitivement les esprits et que si c’est possible, je ne sais pas où ils vont. Mais ça, il n’a pas besoin de le savoir. Je pousse tellement fort sur la porte en tapant le code que quand elle s’ouvre, je m’écrase littéralement au sol. Je suis tellement soulagé d’avoir réussi à entrer que je n’ai même pas le réflexe de me remettre debout.

« Salut Aki… Désolé pour cette entrée très peu discrète. »


Je lui fais un petit sourire. Heureusement que les Lachesis ont perdu ma trace quand même…



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mer 13 Fév - 15:26

J’observais la ville par le mur fenêtre de mon appartement. Un de ces appartements en haut de ces tours qui surplombent la ville. Ces appartement réservés aux non mutants généralement. Et les mutants qui y ont droit sont quelques privilégiés comme moi. Des Aegis bien placé dans la hiérarchie du pouvoir et de l’obéissance. Adhérant totalement aux idées véhiculées. Dans ce genre de bâtiment, pas n’importe qui ne peut y rentrer. Il faut avoir l’adresse et surtout le code d’accès. Code unique à chaque habitant. La vue était magnifique. On pouvait voir assez loin et le soleil entrait parfaitement dans chaque pièce. Exposé plein sud. La décoration d’intérieur avait été faite par mon père et je ne l’avais jamais touché ni changé. Très moderne et épuré, il régnait une atmosphère zen. Les couleurs étaient pâles, douces et homogènes. Du beige et du blanc. La pièce était grande et comportait très peu de meuble. L’appartement était sous forme de loft. Luxueux. Bien trop luxueux et bien trop grand pour une personne comme moi. Mais c’était les goûts de mon père. Un père avec autant d’argent, de pouvoir et d’influence qui n’avait pas hésité à jeter à la rue un de ses deux enfants. Un père qui n’a gardé qu’un seul de ses fils pour poursuivre son rêve de pouvoir et d’ambition. Un père qui est mort sous le pouvoir de l’enfant abandonné. Un père qui était tout sauf respectable et qui ne m’avait laissé que du matériel en héritage. Un grand confort dans lequel j’avais vécu depuis l’enfance. Assez pour m’y habituer. Assez pour comprendre le foutu privilégié que j’étais. Alors, vêtu d’un jogging gris, d’un tee-shirt blanc en col V et d’une longue veste en laine beige. Habillé ainsi, je sais que je ressemble à n’importe qui sauf le Shin Aki membre de l’armée courant après les Katharsis. Je sais que je ressemble à un tout autre homme. Je ne suis pas habillé de vêtement sombre. Je n’ai pas mon wakizashi dans le dos et encore moins mon Beretta à la cuisse. Je ressemble plus à un fils de politicien. Un humain et non un mutant. Pourtant, c’est tout le contraire.

Cela faisait plusieurs jours que j’étais en « congés ». Je n’avais pas fait de mission depuis une bonne semaine. J’avais profité de ce temps pour me reposer un peu chez moi. Pour prendre le temps de me lever, d’arranger un peu le loft et de m’occuper de mes armes. J’avais également fait beaucoup de recherche sur Daehyun. Qui s’étaient avérées peu fructueuses comme toujours. J’avais pourtant suivi les journaux, les radios et les émissions. Mais, heureusement, jamais, je crois, mon frère n’avait été cité. Soupirant doucement, je marche lentement vers le coin cuisine et je prépare un café. Lorsqu’il est prêt, je prends ma tasse de café et je me dirige vers le canapé. Sur la table basse se trouvent pleins de papier et de dossier. Tout ce que j’ai pu me procurer sur mon frère. Du meurtre de mon père jusqu’à aujourd’hui. Soit, pas grand chose. Une photo prône sur les feuilles prise par une caméra de surveillance. Soudain, j’entends le bip de la porte d’entrée signalant que le code a été tapé correctement et qu’il est valide. Puis le déclique de la porte qui s’ouvre. Et enfin un corps qui s’écrase assez lamentablement sur le sol. La surprise laisse place à la compréhension. Oh Taejun. Que faisait-il là ? Ah oui… Je lui avais donné mon adressé en cas de problème il y a quelques semaines. Je l’entends me saluer et s’excuser en suite pour son entrée. Je regarde la porte se fermer lentement derrière lui puis j’attends le bip qui signifie que la porte est de nouveau verrouillée. Quand c’est fait, je pose ma tasse de café à côté des dossiers de mon frère sur la table basse et je me dirige vers Taejun. Après une seconde d’hésitation, je lui tends ma main et rigolant.

« C’est pas contagieux ton pouvoir ? Sinon, tu te débrouilles pour te relever Taejun. » Lorsqu’il est à nouveau sur ses pieds, je l’observe avec un sourire amusé de la tête au pied. Lui, il a une tête à avoir couru. Et pas qu’un peu. « Ça va ? Mon père t’a donné le code à ce que je vois. Tu as soif ? » Je me détourne de lui et je me dirige vers la cuisine qui est ouverte sur le salon. Je passe derrière le plan de travail et sans relever la tête je lui parle. « T’as faim aussi ? Je sais que c’est pas l’heure de manger mais bon, tu as une tête à avoir été coursé. Et je sais que ça fatigue. »

Oui, je m’étais transformé en vrai moulin à parole. Mon comportement était totalement différent qu’à notre dernière rencontre. Mais ici, dans ma maison, je me sentais plus apaisé. J’étais dans un environnement que je connaissais. Un environnement en qui j’avais confiance. Et puis, la dernière fois Taejun ne m’avait rien fait. Notre discussion s’était bien passée. Je lui montrai le canapé où il pouvait allé s’asseoir. Je n’allais pas le faire s’asseoir sur un siège dur de la cuisine. Il était évident que c’était moins confortable que le canapé. J’ai relevé un regard curieux vers lui avant de scanner son corps. À première vue, il ne semblait pas blessé. Ce qui était un point positif. À présent, j’étais curieux de sa voir ce qui l’avait forcé à venir jusqu’ici. Parce que, soyons honnête, s’il avait eu le choix, il n’aurait pas franchis les portes de ma maison.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Jeu 14 Fév - 13:02



Je vais vous le dire honnêtement, si j’avais eu le choix, ce n’est pas chez Aki que je serais allé me réfugier. Je lui fais confiance, mais pas assez encore. Pas le genre de confiance aveugle comme celle que je peux porter à son frère, à Yeongmin ou encore à Mei, mais malgré tout, je lui fais confiance. Pourquoi ? Je ne sais pas trop en fait… Il faut dire que ça s’est vraiment bien passé la dernière fois qu’on s’est vus, même si je sais que ce n’est pas une raison pour lui fait confiance comme ça. Oui parce que bon, c’est quand même un Aegis, qui bosse pour le gouvernement et qui est censé nous attraper, nous les Katharsis. Mais il m’a dit qu’il voulait nous aider, alors je le crois. Je n’ai pas pour habitude de faire confiance comme ça au gens, surtout aux personnes qui travaillent pour le gouvernement et qui vous agresse la première fois que vous les voyez.

Mais en fait, je crois que je sais d’où ça vient. Je me sens coupable. Coupable de savoir qu’il cherche son frère et que je sais où il est. Coupable parce que je sais que je ne peux pas lui dire mais que je sais qu’un jour, ça finira par sortir. Peut-être même aujourd’hui si jamais j’arrive à trouver son fichu appartement et que son père me donne le code. Oh bien sûr, je ne lui dirais pas où se trouve le camp des Katharsis. Mais je vais lui dire que son frère est encore vivant, en bonne santé et qu’il sait où il va. C’est ça le problème. Daehyun sait ce qu’il fait alors que Aki tâtonne, il se pose des milliers de questions et il ne sait pas ce qui est le mieux pour lui. Et ça, ça me fait de la peine parce que je me dis que ça pourrais être moi à sa place. Parce que je suis à sa place. En fait, je crois que je suis un peu des deux. Je n’ai qu’une envie, c’est de me venger du gouvernement, leur montrer à quel point je leur en veux d’avoir tué mon père. Et en même temps, je continue désespérément à chercher mon meilleur ami.

C’est pour lui que j’ai demandé ce boulot de coursier, messager, pour pouvoir fouiller un peu partout en ville, pour pouvoir le retrouver. Et pourtant, en deux ans, alors que je me rends à Seoul plusieurs fois par semaine, je ne l’ai encore pas retrouvé. J’ai peur qu’il soit mort, peur que les membres du gouvernement l’ai tué lui aussi. Si j’apprends un jour qu’il a été tué, ma haine envers ces monstres ne ferait qu’augmenter et je peux vous dire que ce jour-là, j’aurais tellement mal que je risquerais de passer dans mon autre côté, vous savez, celui qui se fait du mal tout seul, et j’irais les massacré, tous. Même si je dois mourir au final. Il faudrait que je pense à demander à Aki s’il le connait d’ailleurs. Sérieusement, pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt…

Enfin, pour l’heure, je suis en train de m’écraser lamentablement dans l’entrée du jeune Aegis. Je tourne doucement la tête pour voir la porte se refermer derrière moi. Whaa vive la technologie ! Bref, j’éclate de rire en entendant ce que me sort Aki et j’accepte sa main de bonne volonté.

« Merci. Et t’inquiète, c’est pas contagieux. Sinon, crois-moi ça ferait un moment que j’aurais contaminé tout le monde pour me sentir moins seul… »


J’observe autour de moi et je remarque à quel point c’est beau. Eh beh… Ça doit avoir du bon d’être un Aegis par moment. Même si bon, je commence à connaitre Aki et que je me doute qu’il aimerait une autre vie que celle qu’il mène actuellement. Mais bon, il nous aide à sa façon et c’est déjà génial je trouve. Il me fait signe d’aller m’asseoir sur le canapé. J’enlève donc mes chaussures pour éviter de tout salir. Déjà je débarque comme ça, si en plus je salis tout, ça va pas le faire.

« Je veux bien merci… j’ai couru un moment en fait, je ne m’en étais pas rendu compte. Et ton père ne voulait pas m’aider à trouver ton appart. Je te raconte même pas comment j’ai dû le menacer pour qu’il me file le code… »


Je souris lorsqu’il vient près de moi. Je ne sais pas quoi lui dire, vraiment pas quoi lui dire… Le poids de la culpabilité est tellement fort que j’ai envie de tout lui balancer comme ça, mais je ne peux pas. Je me contente donc d’observer la vue par les grandes baies vitrées.

« Dis Aki… Est-ce que par hasard tu connaitrais un Aegis du nom de Insoo ? C’est important pour moi… »


Si jamais il me dit oui, je lui dirais que Daehyun va bien. D’ailleurs, même s’il me dit non, je lui dirais que Daehyun est en vie. Il a le droit de savoir, surtout s’il a la volonté de m’aider.



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Sam 16 Fév - 10:34

Le destin est assez curieux. Il y a quelques mois, je n’aurai jamais cru faire entrer le Katharsis chez moi. J’avais même peur de le recroiser. Je craignais de le voir à nouveau. Les souvenirs de notre ancienne et première rencontre m’avaient marqué l’esprit. Entendant les cris, les plaintes de toutes les voix à qui j’avais fait perdre la vie. J’avais totalement dérapé. J’avais été incapable de gérer. Incapable de combattre les voix. De ce moment là, mes nuits furent plus dures et plus courtes. Plus angoissantes et moins réconfortantes. J’en avais tiré une leçon qui me dérangeait. Une leçon que je n’arrivais pas à accepter : j’éprouvais plus que des regrets. J’avais des remords. En plus d’éprouver des regrets de ne pas avoir pu agir pour quelques mutants que j’avais capturés, j’éprouvais à présent des remords pour les personnes que j’avais tuées. Accepter cette vérité n’est pas simple. Et je crois que je ne l’ai toujours pas accepté. Je crois que je ne veux pas m’avouer qu’au plus je tue, au plus je me brise. Je ne veux pas m’en rendre compte. Je ne veux pas savoir qu’au plus j’enlève des vies et au plus je détruis mon esprit. Pourtant, je sais. Je sais tout cela. Taejun m’a ouvert les yeux avec son pouvoir. Et c’est à cause de ça que je ne veux pas y gouter à nouveau. Cela confirmerait mes soupçons en plus de me faire voir l’enfer. Je n’étais pas aussi fort que je voulais le croire. Mes épaules ne pouvaient pas porter le poids que je souhaitais. Et plus j’avançais sur le chemin que j’empruntais, plus je me perdais. Tout ce que j’avais fait jusqu’à présent était volontaire. Et lentement je préparais ma chute. Elle sera dure. Ferme et impitoyable. Le jour où mon masque tombera, ce n’est pas seulement le gouvernement que me fera mal. Ce sera mon âme. Je crois qu’elle s’effritera pour de bon. Je crois que ce jour là, je ne serai plus bon à rien. Parce que je suis résigné à ce destin. Je suis résigné à rester un Aegis qui peut aider comme il le peut jusqu’à sombrer.

J’écoute sa réponse et j’hoche la tête simplement. Me dirigeant vers le réfrigérateur, je prends plusieurs boissons comme plusieurs jus de fruits et quelques boissons gazeuses. De la bière également. Je les mets sur un plateau et je me dirige vers un placard d’où je sors des biscuits salés et sucrés que je mets également sur le plateau. Je me dirige vers le canapé et la table basse et je pousse les dossiers qui sont posés dessus. Je pose le plateau et d’un signe de tête je lui fais signe de se servir. Tout en l’écoutant parler, je range les dossiers sur la table en les mettant dans une pochette. Je rigole quand je l’entends dire que mon père n’était pas d’accord pour lui donner le code. C’est plutôt naturel quand on le connaît. N’était-il pas un haut gradé du gouvernement ? Une de ces personnalités suffisamment influente pour protéger son fils, vivre dans un tel endroit et avoir accepter à d’autres privilèges que vous ne pourriez même pas imaginer. Mon père n’était pas un saint. Il n’était pas blanc comme neige. Il faisait partit de ceux qui veulent contrôler les mutants. Alors, pourquoi aiderait-il Taejun même dans la mort ? Cela n’avait aucun sens. Mais, il est vrai que lorsque j’avais donné l’adresse à Taejun, j’avais espéré que mon père soit un brin sympathique et compatissant. J’avais espéré que dans la mort, il m’aide et respecte mes choix. J’avais eu tort. Affreusement tort. Il n’en faisait toujours qu’à sa tête et ne se souciait pas de ceux des autres. Il ne se souciait pas que si j’avais donné l’adresse à Taejun, c’était pour une raison. Souriant tristement à cette mauvaise conclusion, j’avais ouvert une canette de bière et j’ai pris une bonne gorgée.

« De quoi tu l’as menacé pour qu’il fasse ce que tu lui as dit ? » J’étais curieux car moi-même je n’avais jamais été capable de faire changer d’avis mon père. Alors, je me demandais comment Taejun avait réussi. Lui qui était un inconnu et un simple mutant aux yeux de mon père.

Je relève rapidement la tête vers lui quand je l’entends me poser une question et je fais rapidement le lien. Insoo. Kang Insoo. C’est fou comme les noms restent lorsque l’on sait que l’on a mal agit envers une personne. Lorsqu’il dit c’était important pour lui, mes yeux eurent un mal fou à quitter son visage. Mes paupières tombèrent sur mes pupilles et m’enfermèrent dans un monde sans lumière. Un combat intérieur s’engagea en moi. Un combat entre ma conscience et mes craintes. Un combat entre mes remords et ma raison. Si c’était important, c’était sûrement une personne importante à ses yeux. Et en vue du ton qu’il avait pris, ce n’était certainement pas un ennemi. Non. Le ton était trop doux et trop triste. C’était sûrement une personne à laquelle il tenait. Lentement, les images de la capture de cette personne me revinrent à l’esprit. Les cris de colères et de rages. La frustration de ne pouvoir échapper ni aux mains des Lachesis ni aux miennes. De voir mon pouvoirs démembrer des mutants trop dangereux pour les faire disparaître dans mon vide. Ce jour là, ce fut un des jours les plus meurtriers de mon existence. Ce jour-là, je n’avais pas eu le choix. C’était attraper et tuer ou se faire tuer. Et ce jour-là, j’avais tué et fait disparaître plusieurs mutants. Et j’en avais capturé.

« Je l’ai capturé. » J’avais ouvert les yeux pour le regarder droit dans les yeux. Il n’y avait pas lieu de mentir n’est-ce pas ? Je pouvais bien lui dire au moins la vérité après avoir gâché la vie d’autant de gens. « C’était une rafle où je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas jouer au gentil Aki. J’ai… » Reprenant lentement mon souffle et serrant mes mains entre elles, j’ai repris un peu de volonté pour lui raconter la vérité. « J’ai tué ce jour-là. Et j’ai capturé Kang Insoo. Je ne l’ai pas revu pendant quelques temps mais je le croise parfois. » Le quelque temps signifiait ‘perdu entre les mains du gouvernement’. Et sous-entendait beaucoup de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Sam 16 Fév - 13:34



Ca y est, je suis chez Aki. Je pensais que je me sentirais plus mal à l’aise, mais finalement, non, ça va, je me sens plutôt bien. Je ne devrais pas pourtant, parce que franchement, il pourrait très bien me capturer ou appuyer sur un bouton secret pour faire venir des Lachesis. Ce qui voudrait dire qu’ils me captureraient et que je ne reverrais plus jamais Yeongmin ? Ce n’est pas possible… Je veux dire, on s’est à peine retrouvé après vingt jours de séparation alors que je lui avais promis que je reviendrais vite. Je ne peux pas me faire capturer ou tuer maintenant. Non, je ne peux pas, je ne veux pas. Et pourtant, quand Aki que fait signe pour que je m’installe sur son canapé, j’enlève mes chaussures et j’y vais. Je crois que je commence à lui faire trop confiance. Je sais pourtant que je dois me méfier de tout et de tout le monde… Mais je ne sais pas, avec Aki c’est différent.

Je le laisse préparer son petit plateau après que je lui ai dit que je voulais bien à boire et à manger. C’est vrai quoi, je commence à avoir faim moi après avoir couru tout ce que j’ai couru ! Et puis le stress est monté aussi vu que je ne trouvais pas l’appartement de ce cher Aki étant donné que son père ne voulait pas m’aider le moins du monde. Non mais je vous jure franchement ! Même pas capable d’aider un jeune homme en détresse ! Bon, en même temps, il a abandonné un de ses fils et fait croire à l’autre que son frère était mort. Je n’aurais pas dû m’attendre à ce qu’il m’aide gentiment. Même si son fils, malgré la peur qu’il a pu éprouver à mon égard, se montre vraiment sympa avec moi.

« Je l’ai menacé de l’envoyé dans l’au-delà, un endroit vide où les morts s’ennuient à longueur de temps… »


Je lui fais une espèce de petite tête innocente à laquelle je ne crois pas moi-même. Il faut dire que je ne suis plus innocent depuis longtemps. Depuis le jour où j’ai tué le meurtrier de mon père en fait… Et puis j’ai tué d’autres gens aussi. Sauf que moi, contrairement à Aki, je n’ai tué que des personnes qui m’avaient agressé en premier, ou presque. Et puis de toute façon, avec les morts en permanence dans ma tête, je n’ai vraiment pas le temps d’avoir de remords. Comment je pourrais alors qu’ils passent leur temps à me rendre dingue. N’empêche, ça me fais du bien de les laisser sortir de temps en temps pour aller dans la tête de quelqu’un d’autre. Mais bon, je pense que je n’utiliserais plus mon pouvoir contre Aki. Ou du moins, tant qu’il ne me fait pas de mal, je ne l’utiliserais pas. Je n’en n’ai pas l’utilité. Et j’en ai encore moins l’envie.

Non, la seule envie que j’ai en cet instant, c’est de savoir s’il connait Insoo, s’il l’a déjà rencontré, ou ne serait-ce que croisé. J’ai peur qu’il lui soit arrivé quelque chose. Il faut dire que ça fait deux ans maintenant, et malgré le temps que je passe en ville, je ne l’ai toujours pas retrouvé. Mais je continue d’espérer. Pourtant, je sais que je devrais arrêter, me faire une raison. Parce que plus j’espère, plus la chute sera difficile. Mais je n’arrive pas à arrêter d’espérer, c’est mon meilleur ami après tout… Mon meilleur ami que j’ai perdu. Alors voilà, comme je n’ai rien à perdre, je demande à Aki s’il le connait en attrapant une canette de coca. Je ne remarque pas tout de suite qu’il reste silencieux et qu’il semble se demander s’il doit me parler de ce qu’il sait. Pourtant, lorsqu’il me regarde dans les yeux, je sais que ce qu’il va me dire va me choquer.

« Tu… C’est toi ? Toi qui l’as enlevé ? Toi qui me l’as arraché alors qu’il était la seule personne qui me restait ? »


Je ne fais même pas attention au fait que ma canette vient de s’écraser au sol, je suis trop choqué pour ça. Je ne sais qu’en cet instant précis je dois avoir l’air d’un gosse complètement perdu, mais franchement, ça m’est complètement égal. Le pire, vous savez ce que c’est ? C’est que je ne lui en veux même pas. Non, je ne lui en veux pas parce que je sais qu’il n’avait pas le choix.

« Il est vivant alors ? Vraiment vivant ? »


Finalement, je me décide à me pencher pour ramasser la canette de coca qui en a mis partout en tombant par terre.

« Je suis désolé, ça a salit ton canapé et ton tapis aussi je… Comment ça se fait que je n’arrive pas à le retrouver moi ? »


En levant les yeux vers lui, je me souviens que je suis plus jeune que lui et que vu la façon dont je me comporte en cet instant, ça doit vraiment se voir. Dieu sait que je n’aime pas montrer cette partie de moi pourtant… Mais je ne sais pas comment réagir. Je n’arrive pas à lui en vouloir mais je ne sais pas si j’ai plus envie de sourire ou de pleurer…



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Sam 16 Fév - 21:18

Mon père n’a jamais été un homme bon. Il avait des qualités. Mais si peu nombreuses que les défauts, qui le composaient, prenaient impitoyablement le défaut. Son désir de puissance, de pouvoir et de soumission n’avait eu que peu d’égal. Il n’avait pas hésité à abandonner un fils pour mieux accéder à ses rêves. Il s’en était débarrassé comme on se sépare d’un fruit pourri dans une corbeille. Mais mon frère n’était pas et ne sera jamais un fruit pourri. Il était un mutant, comme la majorité de la population future. Bientôt, on sera tous comme ça. Alors, il n’y a pas de logique à ce que les simples humains souhaitent nous contrôler. Pourquoi une minorité désireuse et avide devrait-elle asservir la majorité ? Cela n’avait aucun sens. Pourtant… Pourtant j’y avais cru. Durant mon adolescence, mon père avait réussi ce merveilleux travail que de me faire adhérer à ses idées. Il m’en avait vanté les mérites et la gloire. Et j’avais bu ses paroles jusqu’à en être ivre. Mais c’était si stupide. J’étais une personne faisant partit de cette foutue ‘menace’. J’étais un mutant que mon père jugeait dangereux pour la population ‘normale’. Je faisais partit de ces mutants que, lorsqu’ils perdent le contrôle, ils deviennent une menace. Je peux encore entendre sa réponse. « Tu es différent. » Qu’avais-je de différent ? Qu’avait-il jugé que j’avais en plus de mon frère ? Je portais juste un nom. Shin. J’étais juste le fils de quelqu’un. On ne me respectait pas pour moi mais pour mon père. On ne m’épargnait pas parce que j’étais fidèle mais parce que c’était le dernier ordre de mon père. Et j’avais tout compris à sa mort. Lorsque mon frère est réapparu. Lorsqu’il a achevé la vie de celui qui m’avait toujours guidé. Je l’avais compris lorsque je m’étais retrouvé dans ce bureau avec mes supérieurs. Lorsqu’ils m’avaient fait par de leur chagrin et de leur condoléance. Mais lorsqu’ils ont confirmé que mon attachement et mon obéissance au gouvernement était intact. On m’avait bien demandé qui était le tueur. Je n’en savais rien. Voilà ce qu’était ma réponse. J’ai compris ce jour-là que j’étais moi aussi un outil qu’ils souhaitaient utiliser jusqu’à épuisement. Alors, je jouerai avec eux également. Jusqu’à ma fin.

Je l’observe faire une tête innocente lorsqu’il me parle de sa menace envers mon père et je manque de lui dire qu’il n’est absolument pas crédible à mes yeux. N’oublions pas que quelques mois plus tôt encore, je le considérais comme Satan personnifié. Comme la réincarnation du diable venu pour faire entendre la voix des morts. Je rigole un instant, non pas pour me moquer mais juste parce que ça tête était tout simplement magique. Et puis je lui annonce pour Insoo. Peut-être que je n’aurai dû rien lui dire. Garder pour moi le fait que j’avais fait partit de ces monstres. De ces meurtriers qui avaient tués, séparés et torturés sans réfléchir. Que j’avais fait partit de ces gens qui ont attaqué sous les ordres de personnes qui n’avaient rien à faire des sentiments, de l’honneur ou de la morale. De la part de personnes qui crachaient sur la justice et qui piétinaient l’amour. Je n’aurai peut-être pas dû lui dire que j’avais arraché Insoo à son ancienne vie pour des personnes comme ça. Pourtant… Pourtant, c’était exactement ce que j’avais fait. Je me revois encore baisser la tête après un oui affirmatif. J’étais Shin Aki. J’étais le fils de mon père. Et je devais continuer à montrer patte blanche à ces monstres. J’étais conscient que si j’avais dit non, si j’avais agis à l’encontre des ordres, j’aurai finis dans un de ces laboratoires qui ont pour but de vous écraser la personnalité et de vous sucer la raison hors de votre tête. Et je l’entends me dire que Kang Insoo était la seule personne qui lui restait. Et je baisse la tête. Lentement, ma main pose la bière sur la table et mes cheveux couvrent mes yeux. Je ne veux pas qu’il voit la culpabilité dans mes prunelles. Je ne veux pas qu’il voit les remords dans mes pupilles. Ce que je ressentais à présent n’avait aucune importance. Cela ne changera pas ce que j’avais fait. Cela ne changera pas comment j’avais agi.

« Je suis désolé Taejun… Je n’avais pas le choix… » Ce jour-là, c’était attraper ou être attrapé. C’était tuer ou être tué. Je ferme cinq secondes les yeux et lorsque je les rouvre, je tente de faire disparaître mes sentiments. Je relève mon visage vers lui et je l’écoute. Je ne fais que peu attention à la cannette de coca qui s’effondre sur le sol et qui tache le canapé et le tapis. Je ne fais attention qu’à son visage. Qu’à sa réaction. Il est perdu entre ses sentiments. Ça ce voit. « Il est vivant Taejun. Je ne pourrai pas te dire exactement comment il se porte. On n’a pas de bon rapport, tu t’imagines pourquoi… » Car oui, les fois où je l’avais croisé, j’avais tenté de me racheter. Comme je le faisais toujours avec d’autres mutants fraichement arrivés, je voulais les aider. Leur apprendre quelques bases dans cette nouvelle vie. Je voulais me racheter en l’aidant un peu. En proposant une main de confiance dans ce monde d’hypocrisie. Mais, on ne peut faire confiance au faucheur qui nous a emmener en enfer.

Je l’entends parler des tâches et je baisse les yeux. Je l’entends parler. Dire qu’il n’arrive pas à le retrouver lui. Je laisse mon pouvoir agir sur le corps liquide uniquement. J’applique sur le canapé et le tapis, la même membrane qui entoure mon corps continuellement. Cette membrane qui ne fait disparaître que les liquides et les gazes. Et lentement, j’observe le coca cola disparaître du tissu du canapé ainsi que de celui du tapis. Les goutes sur les sols n’existent plus et seul la canette que Taejun vient de ramasser reste comme preuve de l’existence de la boisson. Je rigole amèrement après qu’il ait dit qu’il n’arrive à le retrouver.

« Le destin est vil Taejun. Il se joue de nous. On croise les personnes que l’on souhaite éviter et on ne rencontre jamais ceux après qui on court. » J’observe la pochette sur la table basse où se trouve à l’intérieur toutes les informations que j’ai pu recueillir sur mon frère puis je tourne la tête vers Taejun en souriant. « Mais la chance a tourné pour toi Taejun. Je peux le retrouver. Je veux dire… Il est fiché maintenant et mon poste me permet d’avoir accès à certains fichiers. Dès que je peux, je te donnerai les informations nécessaires pour forcer le destin. »

Le seul problème, c’est que pour atteindre ce genre de dossier, il faut se retrouver dans un bureau. Et que demander l’accès à un bureau demande une excuse justifiable. Et que là encore, si l’on consulte des dossiers qui n’ont aucun rapport avec notre demande, on est suspecté. Donc, ça prendra du temps. Le temps que je trouve une excuse qui ne me fera pas risquer ma position. Mais je le ferai. Pas par remords mais parce que si je rencontrai quelqu’un si savait quelque chose sur mon frère et qui aurait la possibilité de m’en parler, j’aimerai qu’il le fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 17 Fév - 13:48



Au moment même où me dis que c’est lui, j’ai envie de le détester, mais je n’y arrive pas. Ce n’est pas comme s’il me l’avait caché pendant des années et des années. La preuve, je ne me souvenais même pas qu’il faisait partit de ceux qui étaient là pour la rafle. Pourtant, j’étais là aussi quand In Soo a été enlevé. J’ai essayé de le sauver, mais ceux d’entre nous qui ont pu s’enfuir ont tout fait pour. Je me suis enfuit en laissant mon meilleur ami se faire enlever. Et maintenant, j’apprends qu’une des personnes en qui je suis en train d’avoir confiance faisait partie des personnes qui étaient chargées de nous capturer ou de nous massacrer (au choix), ce jour-là. Je ne sais vraiment plus quoi penser ni quoi faire. Je vous jure que j’aimerais en vouloir à Aki, de devrais lui en vouloir même, mais je ne sais pas pourquoi, je n’y arrive pas.

Pourtant, en temps normal, je suis plutôt doué pour en vouloir aux gens, mais là, non. Je ne sais pas, c’est peut-être le fait que malgré ce qu’on pourrait croire, il n’a pas eu l’enfance toute rose qu’on dirait qu’il a eu. Et puis surtout, je crois que je me sens coupable au plus profond de moi. Je veux dire… Lui il ne savait pas que j’étais là ce fameux jour de rafle, ou alors il ne s’en souvient pas, normal vu comment c’était la panique pour ne pas se faire tuer. C’est donc normal qu’il ne m’ait rien dit sur In Soo. Moi, à l’inverse, je sais où se cache son frère, ce qu’il fait de ces journées et comme il va. Ce n’est pas lui l’hypocrite, c’est moi. Je sais que je vais devoir lui dire pour Daehyun, mais je ne sais vraiment pas comment m’y prendre. Je ne lui en veux pas, mais lui, il va m’en vouloir. Et je peux vous assurer que je peux très bien comprendre pourquoi.

Enfin, pour l’instant je suis encore sous le choc de ce qu’il vient de m’annoncer. En fait, après deux ans, je commençais à me dire que jamais je ne le retrouverais. Je commençais à perdre espoir et j’imagine que c’est normal, non ? Après tout, il aurait pu lui arriver n’importe quoi. Une fois dans les mains du gouvernement, on ne sait jamais ce que le sort nous réserve. Beaucoup de mauvaises surprises en tout cas. Et puis même, tous les mutants qui sont capturés sont envoyés dans des laboratoires pour que les scientifiques fassent des expériences sur eux. Certains mutants y passent beaucoup plus de temps que d’autre, en fonction du pouvoir qu’il possède. C’est pour ça que je ne veux pas me faire attraper, mon pouvoir est extrêmement puissant, tout en n’étant pas tout à fait contrôlable et en plus de ça, il serait très important pour le gouvernement. Vous imaginez, ils pourraient parler avec des anciens membres du gouvernement, ou des personnes disparues depuis très longtemps. Jamais je ne supporterais ça. Non, jamais.

« Je sais très bien que tu n’avais pas le choix Aki et je ne t’en veux pas… J’imagine que ça doit être extrêmement difficile pour toi de jouer ce double jeu. »


Je sais que personnellement, je n’y arriverais pas, je suis bien trop impulsif pour réussir à mentir, à faire croire que j’aide un camp alors qu’en réalité, je fais tout pour venir en aide au camp opposé. In Soo, lui, il serait capable de faire ça, mais pas moi. Moi je sais mentir et tromper, mais je réponds trop impulsivement pour pouvoir jouer sur deux fronts. Je regarde Aki nettoyer ce que j’ai salit sans même lever le petit doigt et je pose ma canette sur le plateau avant de me rasseoir sur le canapé. J’écouter Aki parler de destin en hochant la tête. Alors lui aussi il y croit à ce fameux truc qui tire sur les fils de notre vie, comme moi. Mais je sais qu’on peut le changer le destin, on peut décider d’aider un ennemi qui devient un ami. On peut décider d’aider quelqu’un en qui on commence à avoir confiance. Aki peut décider de m’aider. Et je dois l’aider en retour. Pas parce qu’il m’aide, non, mais parce que je sais ce que ça fait de piétiner sans savoir où aller.

« Merci, vraiment… Je… Aki, j’ai quelque chose à te dire… »


J’attrape un biscuit que je commence à mordiller mais je n’ai pas faim, c’est seulement pour m’occuper les mains, pour me donner une contenance.

« Ton frère, Daehyun… Je le connais, je le connais très bien même… »


Je ne sais pas comment il va réagir, mais j’imagine qu’il va m’en vouloir. Et s’il me mettait dehors, je comprendrais tout à fait.



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 17 Fév - 17:09

Je suis surpris qu’il ne m’en veuille pas. Je suis surpris qu’il ne me cri pas dessus. Je suis surpris qu’il ne me lance aucune remarque. Je suis surpris qu’il soit compatissant. Comment peut-il agir ainsi ? J’ai retiré une personne chère à ses yeux loin de lui. Je l’ai envoyé dans les mains avides du gouvernement. Comment peut-il être aussi gentil et ne rien me dire ? Comment peut-il confirmer mes propos en disant qu’il sait que je n’avais pas le choix… Comment peut-il me prendre en peine en disant que cela doit être difficile ? Bien sûr qu’il a raison. Bien sûr qu’être deux personnes à la fois, ça vous détruit. Bien sûr que ne pas savoir à qui l’on appartient réellement ça fait mal. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il comprenne. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me pardonne si facilement. Pas que je ne le souhaitais pas. Mais c’est réellement perturbant. Perturbant de se rendre compte que c’est exactement à ce type de personne que je fais mal. Que des Oh Taejun, il n’en existe sûrement pas qu’un. Que j’ai séparé des personnes comme lui. Et que lui, il ne me dit rien. Strictement rien. Il ne me fait rien non plus. Il compatie. Il ne devrait pas. Je devrais me mettre à genoux pour implorer son pardon mais je n’en ai pas besoin. Il ne me demande pas d’aller jusque là. Il ne me demande aucune justification. Il ne me demande aucun détail. Rien. Et je me sens encore plus coupable d’avoir agit ainsi. Et pourtant, je n’hésiterai pas à le refaire à nouveau. Je n’hésiterai pas à attraper Insoo à nouveau. Pour conserver ce double jeu. Pour continuer à pouvoir agir à ma guise et à pouvoir fermer les yeux. C’est horriblement égoïste. Je m’en rends compte. C’est horriblement personnaliste. Mais si je ne pense pas à moi, qui le fera pour moi ? Je n’ai pas de mère, je n’ai plus de père et mon frère m’ignore. Il m’a épargné sans doute en souvenir de notre enfance passé ensemble mais il n’a jamais cherché à reprendre contact. Concrètement, je suis seul. Je vis dans ce grand loft seul. Je mange seul tous les jours. Je vis seul. Je n’ai personne qui viendra me sauver si un jour je me fais attraper par un des deux camps. Ah si… Peut-être que le gouvernement tentera de récupérer Aki, le meilleur effaceur de preuve de l’histoire. Celui qui leur sert d’homme à tout faire disparaître. Mais cela n’a rien de réjouissant. Bien au contraire. Alors oui. Je continuerai d’être égoïste. Parce que je n’ai pas vraiment le choix.

Je relève la tête lorsque j’entends sa voix changer. Elle semble plus hésitante. Il a quelque chose à me dire. Et en vue de son attitude, ce n’est pas n’importe quoi. Je l’observe grignoter un gâteau tout en tentant de contenir son courage. Et il finit sa phrase. Phrase qui tombe comme un choc. Une bombe dans mon cerveau. Il connaît l’homme après qui je cours depuis la mort de mon père. Il connaît l’homme qui a épargné ma vie tout en prenant celle de notre paternel. Il connaît parfaitement mon frère jumeau. Daehyun. Je regarde mes mains qui se mettent à trembler et j’en attrape une avec l’autre. Depuis quand sait-il ? Depuis quand est-il au courant de notre lien de parenté ? Qui lui a dit ? Daehyun ou bien mon père ? Avait-il parlé de moi avec Daehyun ou est-ce mon père qui s’était amusé à lui raconter notre vie ? Je ferme les yeux pour me contenir. Pour contenir ma surprise et ma colère. Pourtant je peux sentir mon pouvoir couler dans mes veines. Je peux le sentir vouloir engloutir un objet pour le faire disparaître. Alors je me lève rapidement sur mes jambes tout en ouvrant les yeux. Je me détourne du canapé et je fuis Taejun. Ma colère ne doit pas le toucher. Il est un Katharsis et je suis un Aegis. C’est normal qu’il ne m’ait rien dit. Je l’ai attaqué en premier. J’étais l’ennemi. Il n’allait rien me dire. Surtout s’il pensait que j’étais comme mon père. Pourtant, je suis en colère. Colère envers moi-même. Moi qui, en voulant jouer un double jeu, avait failli attraper une personne que mon frère connaissait bien. Et que ce serait-il passé si j’avais attrapé Taejun ? Que ce serait-il passé si mon frère avait appris que c’était moi ? Et que je continuais ce double jeu en partit pour le retrouver lui ? J’observe un fauteuil que mon père affectionnait particulièrement. Un fauteuil unique et à l’écart dans le salon. Un fauteuil où il adorait s’asseoir pour lire des journaux. Et lentement je laisse mon pouvoir sortir. On peut entendre le bois se briser pour que le siège s’affaisse sur lui même. On peut entendre le tissu se déchirer en même temps que le bois. On peut voir le tissu se décrocher du fauteuil pour se faire aspirer en premier. On peut observer la mousse suivre tout laissant le bois continuer de craquer continuellement. Se réduisant en petit morceau. Et finalement le siège passe totalement dans mon vide et disparaît. C’est horrible de savoir que le processus est le même pour un corps humain. Sauf que le tissu est la peau, la mousse est la chaire et le bois est l’os. Et tout en reprenant mon souffle, j’observe Taejun.

« Merci. » Peut-être que ma réponse surprend après mon action. Mais c’est ce que j’ai sur le cœur. Je m’avance lentement vers lui. Les poings serrés. On pourrait croire que je viens pour le tuer lui après le fauteuil. On pourrait croire seulement. Car c’est tout le contraire. Je tombe à genoux devant lui et je baisse la tête. « Merci de me faire assez confiance pour me le dire. »

Je sais que j’ai l’air faible. Je sais que j’ai l’air désespéré. Mais je sais que Taejun aurait pu garder son secret encore longtemps. Il aurait pu continuer de se méfier de moi. Il n’aurait pas eu tort. Son comportement aurait été normal et justifié. Mais il a décidé de prendre ce risque. Il a décidé de me dire la vérité. J’aurai pu être comme père et utiliser mon frère comme excuse pour mieux éradiquer la menace Katharsis. Pourtant, Taejun avait choisi de se faire sa propre opinion sur moi. Et pour cela, avant même de lui demander plus d’information sur mon frère, je le remerciais. Je sais qu’il me parlera de ce qu’il pourra me dire. Ce qu’il jugera bon de partager sans se mettre en danger. Je sais qu’il me le dira. Sûrement pas tout mais assez pour forcer le destin pour moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Lun 18 Fév - 14:26



En fait, si on y regarde de plus près, je suis complètement paumé. J’essaie de le cacher, parce que dans notre époque actuelle, dans notre monde, nous devons être sûrs de nous. Ou si nous ne le sommes pas, nous devons faire comme si. Ceux qui sont censés attraper les Katharsis font comme s’ils étaient d’accord avec ce qu’on leur dit de faire, comme le fait Aki même s’il n’approuve pas vraiment tout ça. Et nous autres, Katharsis, nous faisons tous comme si nous savions ou nous allons, alors qu’en vérité, c’est tout le contraire. Notre objectif est de détruire le gouvernement mais on ne bouge pas vraiment pour le faire. Nous sommes juste des rebelles, un énorme tas de rebelles, mais nous nous enfonçons tous les jours un peu plus dans notre enfermement. Ce n’est pas en passant notre temps à élaborer des tonnes et des tonnes de stratégies que nous allons y arriver. Des stratégies qui, au final, ne verront jamais le jour parce qu’on n’arrive pas à les mettre en place correctement.

En fait, je vais vous dire ce qu’on est. On est des mutants qui aiment bien leur petite tranquillité et qui n’ont absolument pas envie de bouger. Je veux dire, tant que le gouvernement ne se déplace pas jusqu’à nos camps, ça ne nous pose pas de problèmes. Sauf que voilà, viendra le jour où ils vont décider de tous nous capturer et de nous anéantir et ce jour-là, on ne sera pas prêts, pas prêts du tout même. C’est pour ça que personnellement, je pense que nous devrions nous bouger un peu et attaquer par surprise, histoire d’avoir une chance. Et puis peut-être même que les Aegis seront assez intelligents comme Aki pour nous venir en aide et faire en sorte que chaque mutant puisse être libre de ses mouvements et ne soit pas obligé de porter une puce électronique qui le garde prisonnier dans cette ville. Même si, on est d’accord, la plupart pense être totalement libre. Ce sont des doux rêveurs les Aegis, mais je ne leur en veux pas pour ça, après tout, ils peuvent réussir à avoir une belle vie. Aki en est la preuve vivante, même si bon, c’est surtout l’héritage de son père. Il s’en sort bien finalement, il nous aide, il joue sur deux fronts. Même si, lui aussi quand on y regarde de plus près, le tableau n’est pas tout rose.

Son père a tué son frère. Il a dû accepter de faire tout ce qu’on lui disait et maintenant qu’il peut enfin agir comme il le veut, il n’arrive pas à retrouver son frère, mais moi, je peux l’aider pour ça. Je dois l’aider parce que j’ai envie de l’aider. Rien que le fait de le voir agir comme il est en train de le faire me fait du mal. Il est malheureux et ça se voit. Comme quoi, le bon vieux proverbe « l’argent ne fait pas le bonheur » est tout à fait vrai. Même si la vie de Aki semble parfaite, il ne faut pas s’arrêter aux apparences parce qu’au fond, c’est loin d’être le cas. Je le regarde faire disparaitre le fauteuil et je me rends compte qu’il pourrait faire la même chose avec moi. Mais non, il ne m’aspire pas dans son vide intersidéral, au lieu de ça, il vient s’agenouiller devant moi, comme s’il voulait s’excuser de quelque chose. Mais ce n’est pas à lui de s’excuser, au non, c’est plutôt à moi.

Je pose une main sur son épaule avant de me laisser glisser du canapé et je me pose à genoux en face de lui avant de lui remonter le visage en posant de doigts sous son menton. Je le regarde de longues secondes sans rien dire puis j’ouvre enfin la bouche.

« Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi mais je te fais extrêmement confiance. Une confiance aveugle même étant donné que tu es un Aegis qui travaille pour le gouvernement. Mais j’ai confiance en toi alors ne t’avise pas de trahir cette confiance Shin Aki. »


Je ne le menace pas d’utiliser à nouveau mon pouvoir contre lui mais pourtant, c’est bel et bien suggéré dans ma phrase et je sais pertinemment qu’il va le comprendre. Je laisse rétomber ma main près de mon cœur et je le regarde intensément. Lui et Daehyun ne se ressemblent pas physiquement, pourtant, ils ont quelque chose dans le regard qui est semblable. Une sorte de douleur doublée d’une volonté inébranlable. Ça pourrait me perturber de voir ça dans le regard de Aki mais j’ai l’habitude de voir la même chose dans le regard de Daehyun donc non, ça ne m’affecte pas.

« Je ne pourrais pas répondre à toutes les questions que tu te poses sur ton frère Aki, mais je vais essayer d’y répondre le mieux possible. Dis-moi juste ce que tu veux savoir… J’espère juste ne pas faire une bêtise en répondant à tes questions… »


De toute façon, c’est trop tard maintenant…



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mar 19 Fév - 14:27

Dans le monde dans lequel on vit, la confiance c’est précieux. La confiance, ça peut vous sauver la vie comme vous la coûter. La confiance, c’est une chose bien rare. La donner, c’est comme se donner soi-même. Et le fait que Taejun m’accorde la sienne, c’est perturbant. Perturbant de voir qu’il me la donne à moi. Un Aegis. Mais pas n’importe quel Aegis. Un Aegis au service de l’armée et par extension, du gouvernement. Je n’aurai jamais cru, je n’aurai jamais imaginé que Taejun m’accorde autant d’importance. Revenons aux sources, je l’ai chassé à une époque où j’étais bien décidé à le ramener en pâture au gouvernement. Je voulais le livrer comme on livre un traitre à son pays. Il ne m’en avait pas laissé l’occasion et il avait utilisé son pouvoir sur moi. Pouvoir qui m’avait traumatisé. Au point de ne plus dormir la nuit. Au point de redouter une rencontre nouvelle avec lui. Alors, comment imaginer que des mois plus tard je le laisse entrer dans mon appartement et qu’en plus, on aborde des sujets aussi sérieux ? Comment imaginer que je ne veuille plus de lui sa capture mais sa confiance ? Comment expliquer ce changement radical de situation ? La discussion. On avait parlé. On avait été curieux l’un envers l’autre. Et l’espace d’un instant, j’ai compris une fois de plus pourquoi le gouvernement ne faisait qu’agir au lieu de parler : il prouverait au monde qu’il a tort. Laisser parler les gens, c’est laisser le doute pouvoir s’installer. C’est laisser les contre arguments s’avancer et finalement, c’est préparer sa propre tombe.

Je sens sa main sur son épaule. Je sais qu’il s’est mis au même niveau que moi. Ici et maintenant, il n’y a plus de rang. Je ne suis pas supérieur à lui dans le classement du gouvernement. Nous sommes juste deux mutants perdus. Deux mutants cherchant des réponses. Deux mutants lutant pour vivre comme ils le peuvent. Je sens ses doigts sous mon menton et je le laisse relever mon visage. J’aurai bien voulu lutter pour qu’il ne voit pas ce visage. Pas le visage du Shin Aki, fier, fort et insensible soldat du gouvernement. Mais bien celui de Shin Aki, l’adulte perdu dans sa propre vie. J’entends sa menace et un sourire amusé se dessine sur mes lèvres. Trahir sa confiance… En serai-je réellement capable ? Mon côté menteur crierait oui. Mon côté menteur dirait qu’il n’aurait aucune rancune à le faire si un jour ma position était compromise. Et il n’aurait pas tout à fait tort. Je me connais. Si je devais le capturer parce que je me retrouve face à une impasse et que c’est lui ou moi, je le choisirai lui. Pourquoi ? Parce que je sais que, par la suite, je pourrai mettre en place un moyen de le faire partir. Un moyen de le faire fuir. J’aurai un moyen de le libérer. J’aurai un moyen de savoir où ils ont mis la puce dans son corps et je pourrai la lui retirer. Alors oui Taejun, je pourrai le trahir. Uniquement pour mieux l’aider par la suite. Parce qu’il serait en mon pouvoir de l’aider à sortir d’un enfer sans que l’on sache que c’est moi. J’attirerai les doutes mais je ferai tout pour ne laisser aucune preuve. Et je pourrai continuer ma vie d’hésitation. Ma vie entre deux chaises.

« Tant que nous nous rencontrons en tant que… ami ? Je ne ferai rien qui puisse te nuire. »

Et je l’avertis. Je l’avertis que si un jour nous nous rencontrons en tant que Katharsis et Aegis. Et que je ne suis pas seul, alors je n’aurai peut-être pas le choix. Et je ne lui en voudrai pas s’il utilise son pouvoir sur moi pour se défendre. Je ne lui voudrai pas s’il tente tout ce qui est en son pouvoir pour nous échapper. Mais je ne peux pas lui promettre que lors d’un conflit ouvert, je l’aide et je ne le trahisse pas. Je ne peux pas. Ce serait m’envoyer en enfer. Ce serait me perdre. Ce serait renoncer à pouvoir aider d’autres mutants dans le futur.
Je lui souris doucement quand je l’entends me parler pour mon frère. Il y a des choses que je veux entendre de la bouche de Daehyun. Des choses que je veux savoir lorsque je le rencontrerai à nouveau. Des choses comme qui suis-je pour lui ? Rien ? Un inconnu ? Un ennemi ? Un frère ? Comment a-t-il vécu jusqu’à aujourd’hui ? Mais il y a des choses que je veux savoir de la part de Taejun. Des choses que j’aimerai connaître. Des choses qui me permettraient de le retrouver.

« Est-ce qu’il va bien ? » Car dans notre monde, on peut être vivant mais être détruit physiquement ou psychologiquement. Je connais tellement de mutant donc l’esprit a chuté alors que le corps se porte à merveille. « Que fait-il ? Je veux dire, sans les détails. Juste comment il vit ? » Mon esprit pense alors à une chose que je ne voudrai pas savoir. Une chose qui me révolterait encore plus envers mon père. Une chose qui m’énerverait suffisamment pour détruire tout l’appartement qu’il affectionnait tant. «Est-ce que tu sais s’il a déjà été entre les mains du gouvernement ? » Est-ce qu’il est passé entre les mains de ces laboratoires ? Est-ce qu’il est passé entre les mains de ces dirigeants ? Est-ce qu’on a tenté de le briser ? Est-ce que mon père a abandonné un fils sans même se soucier de savoir s’il aurait à passer là-bas. Et même si mes lèvres la question, mon cœur n’a pas envie de savoir. Mon âme ne veut pas se sentir dégoûter envers elle-même de savoir que j’ai vécu une vie protégée tandis que mon frère jumeau a subis une vie de torture.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mar 19 Fév - 23:35



Je souris en même temps que lui en le voyant faire. Alors comme ça, ma menace le fait sourire. On sait très bien tous les deux que ça ne se passera pas comme je le dis. Si jamais on se retrouve confrontés tous les deux dans une situation où il est l’Aegis qui doit m’attraper, moi le Katharsis, il le fera. Je sais aussi qu’il ne me capturera que s’il est avec d’autres Aegis, s’il est seul, il n’aura aucune raison de le faire. Si jamais il doit me capturer alors qu’il est avec d’autres Aegis, je sais que s’il peut m’aider à m’en sortir sans se cramer, il le fera, sinon, il me capturera et m’aidera comme il peut à sortir plus tard. En fait, je me rends compte que je ne veux pas qu’il se fasse prendre par ma faute. Je veux dire, il nous aide comme il peut, et il aide tous les Katharsis, je ne veux pas qu’il compromette sa couverture juste pour m’aider moi. Ce n’est pas parce qu’on commence à se faire mutuellement confiance qu’il faut qu’on ruine toutes nos chances de détruire le gouvernement un jour. Parce que c’est quand même un peu notre but à nous, tous les Katharsis, mais aussi à certains Aegis et Lachesis. Ça serait complètement stupide de se priver d’une aide comme Aki juste pour qu’il empêche que je me fasse capturer.

En fait, ce qui est bien, c’est qu’on est conscients de ça tous les deux et que donc, ça nous évite de nous retrouver dans une situation bien compliquée où par exemple, je penserais qu’il va m’aider et qu’au final, non, il me capture. Je sais que s’il peut le faire sur le moment, il m’aidera, sinon, il m’aidera plus tard, et c’est aussi bien comme ça. Et puis de toute façon, comme me l’a dit quelqu’un un jour, on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Ce n’est pas parce que je ne voulais pas perdre Insoo que je ne l’ai pas perdu quand même. Ce n’est pas parce que je ne veux pas que Yeongmin se fasse attraper un jour qu’il ne sera pas emprisonné un jour. Donc voilà, ce n’est pas parce que Aki veut m’aider qu’il le pourra forcément. Et ce, même si je lui accorde toute ma confiance. J’aimerais bien que la vie soit plus simple et un peu plus clémente parfois, mais bon, on ne peut pas tout avoir. Et notre époque a décidé que nous serions des bête traquées pour nos pouvoirs alors on fait comme on peut pour vivre avec.

« Je sais Aki. Je ne te demanderais pas de m’aider si tu ne le peux pas. Juste… Si tu croise un jeune homme du nom de Yeongmin et qui s’amuse avec le feu… Ne lui fais pas de mal, parce que si tu le tue, le te promets que tu ne te relèveras pas de l’attaque mentale que je t’infligerais… »


Il me prévient, je le préviens. C’est donnant, donnant. Je ne lui ai pas dit qui était Yeongmin pour moi parce que c’est ma vie privée et que je ne veux pas qu’on se serve de lui pour me faire du mal. Malgré tout, il doit bien se douter qu’il est important pour moi vu que je l’ai menacé s’il lui faisait du mal. S’il le capture, je sais qu’il pourra toujours se débrouiller pour m’aider à le faire sortir. Si jamais il le blesse superficiellement en l’attrapant, je ne lui en voudrais pas. Mais si jamais il s’avise de le blesser très gravement ou de le tuer, je le tuerais. De mes propres mains et sans aucune hésitation. Yeongmin est désormais la personne la plus importante pour moi sur cette terre, je ne supporterais pas qu’on lui fasse du mal.

Bref, maintenant, c’est à Aki de s’inquiéter pour une personne qui est importante pour lui alors je vais répondre à ses questions. Je pense qu’on en a pour un moment alors je me redresse et je m’assois sur le canapé et attrape un biscuit en attendant qu’il me pose les questions auxquelles il veut que je répondre.

« Oui il va bien, ne t’inquiète pas, c’est quelqu’un d’extrêmement déterminé. Il est dur parfois, mais on sait que c’est pour notre bien à tous. Comment il vit… Comme nous tous, avec les moyens du bord. Il ne faut pas croire que nous vivons un conte de fées nous les Katharsis. Mais ne t’inquiète pas, il a un toit et un lit.»


Je lui souris. Je lui donne des nouvelles de son frère sans compromettre notre situation ou quoi que ce soit d’autre. J’attrape ma canette et je bois ce qu’il reste dedans avant d’attaquer la partie où je ne peux pas répondre.

« Je suis plus proche de lui que certaines personnes, mais nous ne sommes pas assez proches pour qu’il m’ait dit ça. Je n’en sais rien Aki, franchement. Et puis même si je le savais, j’imagine que ça serait à lui de te le dire… »


J’espère qu’il ne va pas être trop déçu…



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mer 20 Fév - 20:22

Je crois que ça me tuerait si un jour je n’aurai pas d’autre choix que d’attraper Taejun. Je crois que c’est une des choses qui finiront par m’achever. Parce que je sais que je le ferai. Je sais que je n’hésiterai pas. Je sais que je le ferai sans me poser la moindre question. Et ça me dégoute. Ça me rend fou de ne pas avoir le choix. C’est ça ou la fin de mon double jeu. Je déteste de plus en plus les choses auxquelles je croyais il y a encore quelques temps. Je déteste de plus en plus ce gouvernement et pourtant j’y reste attaché. Je m’accroche à lui comme un enfant à sa mère. Pourtant, il n’y a aucune affection. Juste des liens de nécessités. Je me mens en disant que je reste pour mon confort. Les seules choses dont je profite, ce sont les avantages et la confiance que j’ai pu accumuler. Pourtant, il faut que je continue. Encore un peu. Jusqu’à ce que je me trouve une raison. Une raison qui me force à choisir un camp définitivement. La position que j’ai me coupe en deux. Elle me sépare l’esprit et m’empêche d’avoir un quelconque rattachement. Qui suis-je ? Ou vais-je ? Je n’en sais rien et je ne le saurai peut-être jamais. Mais, c’est la vie que j’ai choisie pour maintenant. Exactement : pour maintenant. Qu’adviendra-t-il de demain ? Qu’adviendra-t-il le jour où je perdrai tout contrôle ? Je n’en sais rien. Je serai peut-être un Aegis mais de quel niveau ? Je serai peut-être considéré comme un rebelle mais je n’aurai pas la prétention de prétendre au statut de Katharsis.

J’entends alors Taejun parler d’un certain Yeongmin dont j’ignore totalement l’identité. Je penche la tête sur le côté par curiosité et je suis surpris par ce qu’il dit par la suite. Quelqu’un qui s’amuse avec du feu. Ah. Il n’y a aucun moyen que je m’amuse avec une personne comme ça. Si ma membrane de vide protège mon corps contre les gaz et les liquides, le feu, ça j’en suis vulnérable. Et c’est un élément qui se déplace un peu trop imprévisiblement pour que je puisse créer du vide rapidement pour m’en protéger. Du coup, je ne pense pas que je ferai partit des gens qui toucheront ce Yeongmin. Je le souris tout en me relevant pour m’asseoir sur le canapé. D’un sourire curieux et amusé. Qui est ce Yeongmin pour Taejun ? Qui est-il pour me menacer d’utiliser son pouvoir sur moi ? Sûrement quelqu’un d’important. Quelqu’un qui compte pour lui. Oui. Ça ce voit. Oh, ce n’est pas flagrant. C’est juste qu’une menace comme ça maintenant, ça ne peut être que pour une personne d’importance à ses yeux. J’hoche la tête en lui souriant simplement.

« Yeongmin, qui s’amuse avec le feu. Je ferai attention. Si je sais un truc, je ferai attention. »

Par faire attention, je faisais référence à l’avertir si un jour j’entendais un ordre ou une conversation sur ce mutant. Et en même temps, je lui faisais une promesse secrète de ne pas toucher à ce mutant là. Ou plutôt ce Katharsis. C’était évident qu’il soit un Katharsis aussi. Je sais que lorsqu’on s’inquiète pour une personne, savoir qu’on peut avoir des informations avant une attaque, ça peut soulager partiellement l’esprit. Et je suis sûr que Taejun ne cracherait pas dessus. Je suis sûr qu’il ne dirait pas non. Le seul souci resterait de trouver Taejun si jamais cela arrivait. Mais, j’ai toujours la possibilité assez folle de rentrer dans un groupe de Katharsis et d’hurler à rencontrer Taejun. Suicidaire certes. Mais bon, ça me permettrait de rencontrer peut-être mon frère par la même occasion non ? Imaginez la scène, un Aegis qui ne fait que répéter qu’il veut voir Taejun et Daehyun. Je foutrai un bordel… Mouais, pas très malin mais peut-être efficace ? Sauf si on décide de m’éliminer avant. Enfin… Je trouverai bien un moyen de le contacter si jamais ça arrivait. Je ne veux pas lui demander l’emplacement du lieu où il vit ou de son camp. Je traine avec trop d’Aegis entrainés qui pourraient me scanner l’esprit sans que je le sache. Je l’entends répondre à mes questions. Je l’entends dire qu’il va bien et qu’il est déterminé. Je souris en m’imaginant la silhouette que j’ai vu tuer mon père. Oui, il devait l’être. Il fait alors une remarque intéressante.

« Tu dis qu’il est dur mais que c’est pour votre bien… » Il parlait pour une généralité. Il parlait pour plusieurs personnes et pas que pour lui. Il parlait d’un groupe. Ah… Déduction, qui rend la vie difficile à plusieurs personnes consentantes ? Un chef. Un meneur. Ou une personne que l’on respecte assez pour écouter. « Il a une place importante n’est-ce pas ? »

Quelque part, dans le coin de mon esprit, une pointe de fierté germe. Et je me rends compte également de nos différences. Dans ce sens là, il ressemble plus à notre père que moi. Il donne les ordres. Moi, je suis une personne qui exécute les ordres. Je rigole d’ironie en y pensant même si ce n’est pas forcément drôle. Je sais que les Katharsis n’ont pas une belle vie. J’en ai capturé assez pour savoir. Je suis déjà rentré dans quelques planques pour m’en rendre compte. Et puis, j’ai rencontré une personne étrange et similaire. Une personne si misérable que le luxe dans lequel je vis me rendait malade. Un Katharsis que la vie avait détruit sans arrière pensé. Un Katharsis qui me ressemblait trop pour ne pas m’attacher à lui. Mais si Taejun jugeait qu’il vivait bien pour des personnes comme eux, alors je pouvais me sentir juste un peu mieux. Juste un peu.

« Je comprends Taejun. Je voulais juste savoir si je devais insulter mon père le temps que tu étais là. Histoire qu’il entende le message. Mais, j’imagine que je le ferai un autre jour. » Je l’observe boire dans la canette alors je tourne mon regard vers les vitres. J’observe la ville et je soupire lentement avant de lui poser la question franchement. « Comment faire pour le rencontrer ? Qu’est-ce qu’il faut faire pour qu’il se déplace lui-même ou qu’un Aegis se retrouve face à lui ? »

S’il comprenait, je lui demandais clairement comment faire pour bouger un Katharsis à sortir de son repaire. Qu’est-ce qui justifierait le déplacement d’un Katharsis pour affronter un Aegis ? Je sais, c’est limite si je ne lui demande pas de me vendre leur tactique de déplacement. C’est pour ça que j’ai enchainé par se retrouver face à lui. Ne me dites pas qu’un Aegis haut gradé qui en sait long sur le système militaire du gouvernement n’est pas une source d’informations idéale pour des Katharsis ? Oui, j’étais prêt à tout pour rencontrer mon frère. Qu’importe que ce soit demain ou dans dix ans.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Jeu 21 Fév - 11:03



Je sais que je lui en demande beaucoup quand je lui demande de faire aussi attention si jamais il croise Yeongmin, mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher de lui dire. Je sais que ça va très certainement me trahir, mais je ne peux pas faire autrement. Vous savez, je n’ai pas choisis de tomber raide dingue de mon ami d’enfance, c’est juste venu comme ça. Si ça n’avait été que moi, je peux vous assurer que je ne serais jamais tombé amoureux. Déjà parce que ça fait mal d’aimer quelqu’un, on n’est jamais sûr que cette personne va rester éternellement. Or, je n’ai absolument aucune envie que Yeongmin me quitte pour une raison ou pour une autre. Même si je pense que c’est absolument pas d’actualité pour le moment. Ensuite parce que je m’inquiète tout le temps pour lui, j’ai toujours peur qu’il lui arrive quelque chose, que quelqu’un l’agresse et qu’il soit blessé ou pire. Si jamais on se sépare, si jamais c’est fini entre nous, je pense que je pourrais l’accepter au bout d’un certain temps, mais si jamais on me l’arrache, si jamais quelqu’un le tue, je ne m’en remettrais pas. Je crois que je basculerais définitivement dans mon autre moi. Celui qui est violent, que je ne contrôle pas et qui me fait faire n’importe quoi.

Alors oui, je me rends bien compte que j’abuse de demander ça à Aki, mais je ne peux pas me retenir. Je ne lui dis pas qui est Yeongmin pour moi, mais il va se douter qu’il est extrêmement important. Oui je veux retrouver Insoo, mais en ce moment, c’est Yeongmin qui prend toute la place dans mon cœur. Pas dans mon esprit parce que je me dois de rester lucide un minimum, mais dans mon cœur, si. ET c’est exactement pour ça que je demande à Aki de faire attention. Parce que c’est sûr et certain, si jamais il lui arrache la vie, je le tuerais. Sans aucune hésitation. Heureusement pour moi, et pour ma fierté aussi (je n’aime pas tellement rougir pour tout dire), Aki ne fait aucun commentaire du genre « hum… c’est quelqu’un de très important pour toi, non ? », donc ça va. Même si je vois bien sur son visage amusé qu’il a compris que Yeongmin était très important à mes yeux. Plus qu’important en fait…

Bref, il me dit qu’il fera attention et ça me suffit. En même temps, il ne peut pas faire plus et puis je ne peux pas lui demander de griller sa couverture pour quelqu’un qu’il ne connait pas, déjà qu’il ne la grillera pas pour moi donc bon. Parlons du sujet qui l’intéresse un peu plus, c’est-à-dire son frère. Im Daehyun. Ce très cher Daehyun, ou pas selon les points de vue. Personnellement, je le supporte assez facilement, mais je sais que certains ont du mal. Bon, en même temps, vu qu’il me passe un tas de messages à transmettre, c’est mieux que je le supporte. Et qu’il me supporte en retour aussi remarquez.

« Je ne peux pas te faire par de comment nous fonctionnons, mais oui. Oui il occupe une place importante. Mais tu sais, je pense que c’est une bonne chose pour lui comme pour nous. Grâce à lui, nous savons où nous allons. Et puis peut-être que pour lui c’est un moyen de prouver à votre père qu’il a réussis à s’imposer… »


Je dis ça mais à vrai dire je n’en sais rien. En fait, je ne suis pas sûr qu’il veuille prouver quoi que ce soit à son père. S’il l’a tué, c’est bien qu’il n’en n’a rien à faire et qu’il voulait le faire disparaitre, le rayer de la carte et lui montrer qu’il n’avait pas besoin de lui pour vivre. J’éclate limite de rire quand j’étends sa réplique mais je me retiens quand même un peu.

« Oh tu sais, tu peux l’insulter autant que tu veux, de toute façon, il t’entendra. Tu sais, c’est devenu une habitude pour moi d’insulter les morts dans mon esprit quand ils sont trop lourds. Et ton père n’échappe absolument pas à la règle. »


Je lui fais un grand sourire. Que voulez-vous, je suis bien obligé de me faire respecter par ceux qui vivent dans ma tête sinon je ne suis pas rendu. Il faut que je leur montre que c’est moi qui commande. Même s’il arrive que parfois, ça soit eux, j’en conviens. J’écoute attentivement ses paroles en grignotant mon biscuit pensivement. Je fini par pousser un soupir parce que je savais bien qu’on finirait par en arriver là.

« Je vais lui en parler Aki. Je ne te promets rien mais je vais essayer. Il va probablement me massacrer pour t’avoir parlé de lui et un peu du camp mais c’est pas grave, t’inquiète pas. Si jamais il veut te voir, je me débrouillerais pour te faire passer un message. Ou je viendrais là maintenant que j’ai le code ! »


C’est vrai que c’est pratique mine de rien !



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 24 Fév - 14:03

Je sais qu’un jour je vais me perdre. Un jour, je vais devenir fou de ne pas savoir à qui j’appartiens. Je sais qu’un jour, je vais me perdre. Je n’ai personne à qui réellement me raccrocher. Je n’ai personne à qui réellement me confier. La mort de mon père et les vérités qui en ont découlées ont détruit mon monde. Ce n’est pas comme si la vie que j’avais avec mon père quand il était vivant était parfaite. J’avais les yeux fermés sur mon petit monde de perfection cachant une merveilleuse manipulation. J’ai ouvert les yeux et j’ai perdu mes repaires. Avant les inquiétudes, je les soulignais à mon père, à mes supérieurs et à d’autres Aegis un peu comme moi. Mais à présent, mon père est mort. Mes supérieurs et les autres Aegis ne peuvent écouter mes plaintes. Je ne peux pas leur dire, ‘hey salut, je suis en train de vous trahir, tu crois que je devrais continuer ?’. Et en écoutant Taejun je me rends compte que même avec le peu d’informations qu’il me fournit sur mon frère, nous sommes totalement différents. Mon frère semblait savoir où aller, quoi faire et quel chemin suivre. Quand moi j’hésite continuellement et je ne fais que jouer au double agent. Pour qui ? Personne. Juste la satisfaction personnel de ne pas être le premier des salauds. Et quand on y réfléchit, mon frère semblait savoir ce qu’il voulait. La mort de mon père devait faire partit de sa liste des choses à accomplir. C’est étrange. Étrange de se dire qu’on ne regrette pas tellement la mort de son père après avoir appris la vérité et en même temps manquer sa protection. Avant… Avant je pouvais agir assez librement. Il était toujours là pour effacer les traces. Fais ton chemin Aki mais fais le bien. Je me souviens encore de cette phrase. En gros, trahis, mens, sois hypocrite, sois un enfoiré mais fais-le bien. Drôle de père ? Cela ne fait aucun doute. Je n’ai jamais été élevé pour être un modèle de vertu ou un saint. Ce fut tout le contraire. Le but final était le pouvoir.

Je lève un sourcil quand je l’entends dire que je peux insulter celui qui m’a élevé quand bon me voulait. Je me dis que c’est peut-être une occasion de lui faire la morale. De lui dire combien il a été un abrutit. Combien il fut le pire des pères pour le fils qu’il n’a jamais élevé. Qu’il n’a que mérité son sort. Que jamais je ne deviendrai ce qu’il voulait que je sois. Qu’il a tout perdu à présent. Ses biens, son pouvoir, sa vie et ses fils. Mais je doute que cela le touche. S’il a su abandonner un de ses enfants, c’est qu’il n’a jamais eu peur de leur perte. Peut-être mon père n’était-il pas normal ? Peut-être était-il un de ces sociopathes qui ne ressentent ni regret, ni chagrin, ni remord ? Rien. Cela ne leur ferait ni chaud ni froid que de causer la mort de quelqu’un. Oui. C’était sans doute ça. Mon père devait être une personne comme ça. Sinon, il n’y avait aucune raison logique qu’il ait laissé mon frère entre les mains de la rue si hostile en notre temps.

« Appa, Taejun dit que je peux te parler. Tu m’as toujours dit que je pouvais faire n’importe quoi tant que je le faisais bien. Tu n’as même pas su appliquer ton propre conseil en laissant notre frère je ne sais où. Tu sais qu’un gosse ça grandit et que ça devient un homme ? Tu n’as été qu’un con qui a tout perdu. Un abrutit qui n’a même jamais connu l’honnêteté. Finalement, tu n’as jamais rien fait de bien. »

Je me mets à rire avec ironie avant de me lever et de marcher dans le salon. Jusqu’à faire mon chemin jusqu’à la vitre. Posant mon front dessus, j’ai fermé les yeux et je me suis mis à respirer lentement. J’étouffais de rien comprendre. Je n’arrivais pas à comprendre comment mon père avait-il pu agir ainsi par le passer. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi mon frère m’avait laissé en vie quand il savait quel type d’Aegis j’étais. Il devait bien se douter que j’avais tellement de sang sur les mains, que mon corps en était également recouvert. Je ne sais pas pourquoi je parle comme ça aussi librement avec Taejun. C’est fou. C’est stupide. Je crains son pouvoir comme la peste. J’ai tenté de le capturer. Pourtant, avec lui, j’arrive à sortir des phrases qui restaient bloquées dans mon esprit. Pourquoi je deviens si intime avec lui ? Pourquoi reste-t-il à m’écouter ? Pourquoi m’aide-t-il ? C’est drôle. Drôle de voir comment notre relation a évolué. Passant d’ennemis à quoi d’ailleurs ? Connaissance ? Ami ? Collègue ? Je l’écoute parler vis à vis de mon frère. Il me fera savoir. Il me transmettra le message. Je me surprends à penser que s’il vient jusqu’ici, il devra faire attention. Dans cette partie de la ville, ça grouille de Lachesis, de militaire et de toutes personnes qui seraient ravies et excitées à l’idée d’attraper une personne comme Taejun. Tout en laissant mon front appuyé contre la vitre et observer la ville, je lui réponds.

« Dis-moi Taejun. Qu’est-ce que tu vas faire après ? Je veux dire, si un jour le gouvernement s’effondre et que tu as obtenu ce que tu voulais. Qu’est-ce que tu comptes faire ? »

J’étais curieux de savoir s’il pensait à l’avenir sans toutes ces restrictions anti mutants. S’il avait pensé à sa vie libre. S’il avait pensé que le gouvernement pouvait réellement tomber un jour. Moi, je n’y avais jamais pensé. L’idée ne m’avait jamais effleuré l’esprit. Pourquoi ? J’ai toujours pensé que je serai mort bien avant que ce jour n’arrive. J’ai toujours pensé que je mourrai avant de connaître les jours de paix. Ça ne m’attriste pas de penser ainsi. Ça ne fait pas peur. Je trouve juste que c’est le scénario le plus probable et je l’ai accepté depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 24 Fév - 23:36



Je n’arrive pas à comprendre comment nous pouvons avoir une vie si différente et si semblable à la fois. Quelque chose m’échappe je crois… En fait, nous avons été élevés totalement différemment tous les deux. Mon père m’aimait vraiment très fort, il a tout fait pour me protéger, et ce, même s’il trouvait mon pouvoir extrêmement bizarre au début, même que ce pouvoir lui faisait peur. Mais il a fini par s’y habituer. Un peu comme Aki en fait, même si je n’ai jamais utilisé l’attaque de mon pouvoir sur mon père bien évidemment. Enfin, ils ont tous les deux eu peur de mon pouvoir et s’y sont finalement habitués, c’est marrant. Sauf que voilà, moi j’ai eu un père aimant, mais pas Aki. Il a eu droit à un père qui a tué son frère et qu’il s’est servi de lui pour gravir les échelons de la société. Il en a presque fait une machine de guerre.

Mais vous savez quoi ? J’ai un respect entier pour Aki. Oui parfaitement. Parce que voyez-vous, il a su garder son humanité. Il a fait en sorte de rester lui-même malgré tout ce qu’il a dû faire et faire subir aussi. Enfin, lui-même… Je ne sais pas vraiment au fond parce qu’il a l’air vraiment perdu et fragile même je dirais. Il ne sait pas où il va, il n’a pas de but précis dans la vie et il est obligé de jouer sur de front. Comment voulez-vous qu’il puisse être lui-même de cette façon ? Non, il a besoin de se fixer, de se poser, de choisir un camp, de savoir qui il veut vraiment aider. Je suppose que c’est nous, Katharsis qu’il veut vraiment aider dans le fond, mais bon, on ne peut jamais être sûr de rien. Même si bon, je lui fais quand même relativement confiance. Je suis conscient que c’est difficile de choisir un camp, surtout quand on a été élevé de la façon dont Aki a été élevé, mais il faudra bien qu’il fasse un choix à un moment ou à un autre. S’il choisit de rester du côté du gouvernement, je ne lui en voudrais pas je pense, mais bon, ça me ferais mal de devoir le tuer. Après tout, on se ressemble quand même un peu comme je l’ai déjà dit. Et puis même si on est un peu paumés tous les deux, on a un but quand même. Moi je veux détruire le gouvernement, qu’on redevienne enfin une nation libre et puis Aki veut retrouver son frère. Et je vais l’aider de mon mieux parce que je suis sûr que c’est exactement ce qu’il lui faut pour trouver dans quel camp il est exactement. J’espère qu’il fera le bon choix quand même…

« Ton père me dit qu’il se fiche de ce que tu peux dire qu’il n’a fait que ce qu’il devait faire et ce qu’il pensait juste… Il a une drôle de notion de la justice quand même, m’enfin bon… »


Ça fait longtemps que je me habitué aux étrangetés que les morts me sortent en continue. C’est assez marrant par moments. Il ne faut pas croire, ils n’essaient pas tous de limite m’agresser tout le temps. Ils nous arrivent d’avoir des conversations très intéressantes, même si elles sont rares. Et puis bon, elles finissent souvent mal parce qu’ils sont trop nombreux et qu’ils sont jamais tous d’accord. Et puis franchement, les débats dans mon esprit, ça va cinq minutes, le mal de tête se fait sentir très vite sinon… Je regarde Aki aller s’appuyer contre la vitre qui nous offre une vue magnifique sur Seoul puis je fini par le rejoindre pour observer le paysage.

« Je veux faire revivre tout ça… »


Je fais un geste de la main pour montrer ce qui s’étend sous nos yeux.

« Tu sais, si on arrive à renverser le gouvernement, il va falloir tout reconstruire, faire en sorte que chacun ait une place. Je vais aider du mieux que je peux mais… Je voudrais aussi profiter de la personne… Des personnes que j’aime… »



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Sam 2 Mar - 13:37

J’ai toujours pensé que la mort pouvait nous aider à réparer nos erreurs. À nous aider à nous rendre compte des problèmes et des malheurs que l’on a causés. De comprendre que nos actions furent mauvaises. J’ai toujours cru que la mort nous aiderait à nous repentir tous. À nous faire prendre conscience de nos actes passés. J’ai toujours cru que la mort serait plus que libératrice mais nous aiderait à toucher au pardon. Mais j’avais tort. Affreusement tort. Il suffit d’entendre ce que dit Taejun. Il suffit de comprendre ce que mon père lui a répondu. Il suffit de comprendre et de savoir. La mort ne nous change pas. La mort n’a pas changé mon père. Et ça me désole. Et ça me fait peur. La mort n’aide pas. La mort n’aide personne à retrouver ses esprits. Et je me désole de me rendre compte de mon erreur. J’avais mal imaginé cet idéal qui me permettrait un jour de me repentir de mes pêchers. Finalement, la seule solution restera toujours la même : il faut commencer par agir par soi-même et ne pas attendre un miracle. Un miracle attristé et rempli d’abandon s’affiche sur mon visage. Mon père ne fut pas l’être le plus parfait. Mais j’avais espéré que dans la mort il comprenne qu’abandonner un fils ne fut jamais une solution. J’avais espéré que dans la mort il cherche le pardon. Mais ça ne semblait pas être dans ses projets. Pas du tout même. Je lève les yeux vers Taejun et je rigole de sa remarque.

« Mon père n’a jamais su ce qu’était la justice. »

Je me surprends à penser que j’avais honte. Honte de savoir que Taejun connaissait ce père qui n’accordait aucune attention à ses actions passées. Que l’ignorance et l’insouciance semblaient faire partit de son âme même dans la mort. Je me suis surpris à avoir honte d’être son fils. Avoir honte que Taejun connaisse ce parent dont je n’étais plus fier depuis longtemps. Mon front toujours contre la vitre, je vois du coin de l’œil que taejun m’a rejoint en face de la vitre. Il montre la ville devant lui. Faire revivre tout ça. C’est un bien joli rêve. C’est un beau projet. Mais au combien fastidieux. Il suffit de regarder pour comprendre. Les bâtiments comme le mien devront être nettoyé des gens comme moi. La partie secondaire devrait être pris un peu en charge et la périphérie de la ville devra être refaite. Cette partie abandonnée pas le gouvernement. Le repaire des rebelles. Pourtant, cela reste possible. Il faudra du temps. Sûrement plusieurs générations et d’autres combats. Du sang sera encore versée et peut-être que l’idéal sera alors atteint du bout des doigts. Peut-être.

« C’est bien qu’il y ait des gens comme toi. Des personnes qui pensent à ça. Des personnes qui sont prêtes à s’y atteler un jour. J’espère que ce jour arrivera. Le jour où chacun aura sa place. »

Un jour où qu’importe comment on né, on aura le même statut et la mêmé égalité. Un jour où qui que l’on soit, ce sera nos pensées et nos idées qui guideront notre futur et pas la voix d’une autre personne. Je pense sincèrement que Taejun ferait un merveilleux travail. Un travail où il ferait de son mieux. Je suis sûr qu’il prendra les bonnes décisions. Il ne sera pas parfait. Personne ne l’est. Mais il fera beaucoup. Pourquoi ? Il agit déjà aujourd’hui. Dans ce monde au bord de l’asphyxie. Alors dans un monde avec deux poumons sains, il sera capable d’agir avec toute sa volonté et sans les entraves des intentions malveillantes d’autrui. Un jour, les Katharsis et tous les autres mutants prendront le pouvoir contre ceux qui souhaitent nous asservir. Et comme dans tout régime qui chute, il y aura des chasses aux sorcières. Les désirs de vengeance et de justice prendront le pouvoir sur des esprits brisés. Mais, j’espère sincèrement que des personnes comme Taejun seront là pour aider et pour remettre sur pied le pays.

Mon téléphone de l’armée sonna. Mon corps se détourna de Taejun et de la vue de la ville. J’ai pris l’objet posé sur la table/bar de la cuisine et j’ai observé l’écran qui me ramenait à la réalité. La réalité de notre vie actuelle. Celle du chasseur et de la proie. Celle de l’Aegis et du Katharsis. Levant la tête en l’air et observant le plafond l’espace de quelques secondes, j’ai baissé les yeux vers l’écran relisant les mots qui me demandaient de faire le meilleur travail que je savais faire dans ce monde : tuer. J’ai rangé l’objet dans ma poche et je me suis retourné vers Taejun.

« Je te fais sortir de cette partie de la ville ? Sauf si tu adores tellement ma présence mais j’en doute. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 3 Mar - 17:03



Oh alors comme ça, son père n’a jamais eu aucune notion de justice. Honnêtement, ça ne m’étonne absolument pas. Déjà, s’il avait eu ne serait qu’un peu de justice en lui, il aurait compris qu’élever un de ses fils dans la richesse et abandonner l’autre, ça n’est pas juste du tout. Mais bon, en même temps vous savez quoi, il n’est pas le seul à se comporter de façon injuste dans ce pays, tous les dirigeants se comportent de cette façon ici. C’est devenu n’importe quoi. Ils disent qu’ils œuvrent pour la justice mais c’est n’importe quoi. En quoi est-ce que c’est juste de kidnapper des gens qui n’ont rien demandé, en quoi c’est juste de les enfermer dans des cellules et de pratiquer des tas d’expériences sur eux ? En quoi c’est juste de torturer ces mêmes personnes ? Je vais vous le dire moi, rien n’est juste dans tout ça. Ce pays c’est injuste, il repose sur des bases injustes et nous sommes traités injustement. Malheureusement, tant que nous n’aurons pas pris le pouvoir, il y aura encore et toujours de l’injustice. D’ailleurs, je ne suis pas certain que les problèmes de justice disparaissent quand nous aurons renversé le gouvernement, m’enfin bon, nous pouvons toujours essayer d’en éliminer la plupart. Si jamais on arrive à renverser le gouvernement un jour, ce qui n’est pas gagné, ça, je peux vous le dire. Enfin on verra bien. Qui vivra, verra, c’est bien ça le dicton, non ?

Ce que je veux faire une fois que le gouvernement sera réduit en cendres ? Essayer de rendre ce pays un peu plus vivant. Faire en sorte que les choses s’arrangent pour la plupart d’entre nous. Oh bien sûr, il ne faut pas croire que ça deviendra un vrai petit paradis, je ne suis pas du genre utopique. Et puis de toute façon, même dans les pays qui n’ont pas connu de catastrophe comme la nôtre, tout est loin d’être rose. Alors il faut arrêter de rêver et de croire que tout va s’arranger. Non, il va y avoir du mieux, on va faire ce qu’on peut pour éliminer ce système de puce et de gouvernement qui contrôle tout le monde et qui assassine ou capture le reste des gens et on va faire avec. Ce n’est pas gagné, je n’ai pas beaucoup d’espoir, mais on va essayer parce que de toute façon, c’est la meilleure chose que nous ayons à faire. Autant dire que ce n’est pas génial de vivre en Corée du Sud par les temps qui courent… Même s’il y en a un paquet qui profite du fait que ça ait dégénéré comme ça. Ouais, il y a des gens qui aiment bien profiter du malheur des autres. C’est triste à dire, mais c’est comme ça.

« Tu sais Aki… C’est ce que j’espère mais franchement, il y a peu de chance que cela se produise de mon vivant. Alors oui je l’espère, oui je garde espoir, mais au fond, je me dit qu’il ne faut pas que je me perde dans cette tâche et qu’il faut que j’essaie d’être heureux un minimum. »


C’est Yeongmin qui m’a fait prendre conscience de cela. Qu’en effet, tant que tous les Aegis ne se battent pas avec tous les Katharsis, nous avons peu de chance de parvenir à renverser le gouvernement. Depuis que je lui ai promis que je reviendrais vite le voir et qu’au final, j’ai fait passer mon travail pour le camp en premier et qu’à cause de ça j’ai failli le perdre, j’ai envie de profiter du temps qu’on peut passer ensemble lui et moi. Je n’ai plus envie qu’il me dise « occupe-toi de te venger, tu reviendras après ». Je ne veux plus qu’il le dise et je ne veux pas le faire. Je ne peux pas le laisser partir et prendre le risque de me faire attraper ou tué ou que lui se fasse tuer. Je n’ai pas envie de le perdre, je veux profiter de lui tout entier.

Je laisse Aki s’occuper de son téléphone puis je comprends qu’il est temps pour moi de partir quand il me demande s’il me fait sortir de la partie la plus risquée de la ville.

« Contrairement à ce que tu peux penser, j’aime beaucoup discuter avec toi Aki, et j’aimerais beaucoup continuer en marchant si ça ne t’embête pas de me faciliter la vie en sortant d’ici. »


Et sur ces bonnes paroles, je ne lui laisse pas vraiment le choix puisque j’ouvre la porte et que je la tiens pour qu’il puisse passer.


Spoiler:
 



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Lun 4 Mar - 19:38

C’est triste de se dire que ce dont des milliers de personnes rêvent n’arrivera peut-être jamais. Ou alors, pas de leur vivant. C’est triste de se dire que dans ces milliers de personnes, des centaines s’y sont résignés mais n’hésitent toujours pas à se battre pour ce rêve. C’est triste de se dire que ces milliers de personnes ne verront sans doute jamais la fin de ce conflit. Et Taejun fait partit de ces personnes. Ces personnes qui se battent en continuant d’espérer. De se dire qu’un jour, les journées seront plus ensoleillées et moins nuageuses. Au final, Taejun avait une chose que je n’avais pas : l’envie et la volonté d’être heureux même dans cet apocalypse. Il semblait plus apaisé à l’idée de ne voir jamais la paix s’installer. Il semblait plus serein à l’idée de vivre avec joie dans un monde comme celui-ci. Je l’enviais sur ce point là. Je n’avais pas du tout la même optique de vie que lui. Alors que lui semblait se diriger vers un rayon de soleil, j’avais l’impression de me diriger sous une tempête. Bizarrement, je suis content pour lui. D’entendre cette décision fait plaisir. Il semblait avoir changé depuis notre dernière discussion. En bien. Comme si une paix s’était installée dans son esprit. J’ignorais la stabilité de cette paix, mais je lui souhaitais qu’elle dure le plus longtemps possible et qu’elle traverse les aléas de la vie de ce siècle. Car, de nos jours, la stabilité est devenue une chose incertaine et fébrile qui frôle l’effondrement à chaque minute.

Je l’entends me dire que ma présence semble lui plaire. Suffisamment pour avoir envie de continuer de discuter à l’extérieur. Un sourire sincère et naturel se dessine sur mes lèvres alors que mes yeux le regardent légèrement surpris. Pourquoi est-ce que je m’en étonne ? Je ne sais pas trop. C’est compliqué de l’expliquer. Mais, j’ai toujours pensé qu’un Aegis et un Katharsis ne pouvaient pas être suffisamment proche pour réellement s’apprécier. J’avais tort. Incroyablement tort. Taejun et moi en étions la preuve vivante. Nous nous apprécions comme deux amis qui se voyaient occasionnellement. C’était rassurant d’un côté. De se dire que les castes et les rangs installés par le gouvernement n’étaient finalement que fictif. Une belle fiction qui portait parfois et même souvent le nom de propagande. J’étais fier également de faire partit de ces personnes qui arrivaient encore à penser par soi-même. Que je le veuille ou non, c’était grâce à mon père et à sa protection. C’était grâce à son nom. Je n’avais jamais eu à passer par le laboratoire de mutants ni rester trop longtemps en formation pour l’armée. Tout fut suffisamment atténué pour que je ne perde pas totalement l’esprit. J’étais un privilégié et je le savais. Un chanceux qui avait encore la capacité de penser par soi-même et pour soi-même. Enfin ma chance devrait plutôt s’appeler « Père ». Je pense que c’est pour ça que je joue ce double jeu. Pour aider ceux qui n’ont pas eu d’homme politique corrompu comme père. Pour partager ce brin de chance avec d’autres. Par culpabilité et par volonté. La volonté de faire mes propre choix selon mes propres idées. L’idée de battre ce gouvernement qui devenait fou d’année en année.

« Moi aussi j’aime bien parler avec toi Taejun. C’est agréable. »

Je prends mes affaires et j’enfile une veste sur les épaules avant de le suivre à l’extérieur de l’appartement. La porte se referme dans un clic qui signal qu’elle s’est verrouillé et je vais appuyer sur le bouton de l’ascenseur. Mieux vaut passer pour des habitants tout à fait normaux. Bon, ok moi je vis ici et si Taejun est vue comme mon ami, il n’y aura pas de soupçon. Il doit juste être un autre Aegis un Lachesis que j’ai invité chez moi. Rien de plus rien de moins. Par contre, si j’avais décidé de passer par la cage d’escalier alors qu’on se trouve à un étage pareil, oui, il y aurait eu un petit souci de crédibilité. Mais la question ne se pose pas tellement. Je rentre à l’intérieur avec Taejun et j’appuis sur le bouton pour le rez-de-chaussée. J’observe un instant nos corps dans le miroir et je soupire en voyant que finalement, on ressemble juste à deux jeunes adultes sans doute amis qui ont décidé de passer du temps ensemble.

« Ils n’ont pas eu le temps de te prendre en photo ? Il y a peu de chance qu’on tombe sur la même équipe. On aurait vraiment une chance pourrie si c’est le cas. Enfin… On va juste faire comme si tu étais un gentil petit toutou du gouvernement qui connaît le fils Shin ok ? »

Oui, les personnes un brin renseignées connaissaient mon père et par extension connaissaient le fils. Il y avait plus de personnes qui connaissaient juste Shin Aki, le soldat que Aki le fils de. Mais Aki le fils de avait ses avantages lorsque je me retrouvais devant de quelqu’un d’un peu plus haut gradé. Du moins, mon nom avait encore ce pouvoir. Il ne sera pas éternel. Un jour, on aura oublié mon père et par conséquent, je serai juste un simple mutant comme les autres. Mais jusque là, autant que j’en profite. Et puis, j’avais mes papiers d’identité qui signalait ma position, donc même si l’on subissait un contrôle, j’avais juste à dire qu’il était avec moi et qu’il était un simple Aegis de niveau I ou II. J’ai souris à Taejun avant que l’ascenseur fasse un bip sonore particulier et que les portes s’ouvrent. Tout en sortant de la cabine, nous sommes sortis dans les rues. Les rues de ce monde qui semblait prospère. Mais c’était une façade. C’était juste le quartier le plus aisée et le plus tranquille de la ville. Là où l’armée patrouillait tout le temps et où votre voisin vous dénoncerez sans scrupule.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Mar 5 Mar - 14:32



Je suis ici, chez Aki. Aki le fils de. Aki le grand. Aki en qui le gouvernement a confiance. Aki l’Aegis. Aki qui capture des Katharsis. Mais moi, je ne voir rien de tout ça. Non, je me fais ma propre opinion de lui, j’essaie de comprendre son fonctionnement, j’essaie de le cerner. Petit à petit j’apprends à le connaître, à l’apprécier. Je suis un Katharsis et pourtant, je suis en train de devenir ami avec un Aegis et pas n’importe lequel. Je n’ai absolument aucune idée derrière la tête, je n’ai pas l’intention de me servir de lui pour me venger du gouvernement. Non, je veux juste profiter de pouvoir parler avec lui. Même si nos premières discutions ont été quelque peu laborieuse, elles deviennent de plus en plus sympathique avec le temps. Et je lui dis. Oui, je lui dis que j’aime bien parler avec lui. J’aime échanger nos points de vue parce que nous nous ressemblons malgré nos différences. Nous avons vu des choses différentes, nous avons vécu des choses différentes et pourtant, nous nous battons pour un but commun. On ne sait pas si on va y arriver, Aki n’est même pas sûr de pourquoi il se bat, mais on continue à avancer.

Pourtant, ce n’est pas toujours facile d’avancer vu la société dans laquelle nous évoluons. Nous avons des personnes sur qui nous pouvons compter, mais on ne peut pas faire confiance à tout le monde, ça serait prendre trop de risque ici. Des risques que nous ne pouvons pas nous permettre de prendre. Au bien sûr, nous en prenons tous les jours des risques, des petits et des plus grands, mais on ne peut pas se permettre de se faire trahir par des personnes en qui on a confiance. C’est pour cette raison d’ailleurs que même si j’accorde un peu de confiance à Aki, je ne lui accorde pas cette dernière toute entière. Je ne peux pas me le permettre. Je ne peux pas avoir une confiance aveugle en lui parce que je ne le connais pas assez encore. Même si j’avoue que aujourd’hui, nous avson pas mal échangé. C’est vrai que finalement, j’ai bien fait de venir chez lui. Ou plutôt, de faire éruption sans prévenir. Bon, en même temps j’étais dans la galère et il m’avait bien dit que je pouvais donc bon. Même si au début j’étais un peu gêné, le fait qu’il me parle comme si je n’avais pas à moitié défoncé sa porte, m’a pas mal aidé.

Finalement, c’est le moment pour moi de partir. Je vais pouvoir rentrer, faire mon rapport à Daehyun et aller retrouver Yeongmin. Finalement, papoter avec Aki aura bien occupé mon après-midi. Je ne pense pas que je vais parler à Daehyun tout de suite. J’ai besoin d’un peu de temps pour mettre mes idées en place, trouver la formulation correcte pour lui dire que je suis en train de devenir ami avec son frère. Déjà qu’il ne va pas être de bonne humeur quand je vais lui dire ce qu’il s’est passé avec l’Aegis et le Katharsis plus tôt dans la journée, si en plus j’en rajoute une couche, je vais me faire tuer. Ou pas d’ailleurs puisqu’il a quand même besoin de moi pour faire parvenir les messages, mais je n’ai pas envie de risquer quoi que ce soit. Mais je vais lui en parler dans pas longtemps, je ne veux pas faire trop attendre Aki alors que j’ai promis d’en parler à son frère.

Nous finissons par sortir de l’appartement et par prendre l’ascenseur. C’est vraiment classe comme endroit, rien à voir avec le lieu où je vis. Bon, en même temps, je sais que tous les Aegis ne sont pas logés à la même enseigne et qu’ils ne vivent pas tous dans un endroit pareil mais n’empêche que ça fait vachement envie tout ce sonfort.

« Ne t’inquiète pas, je ne suis même pas sûr qu’ils aient vu mon visage, alors me prendre en photo, n’en parlons même pas. »


Je lui souris avant de sortir de l’ascenseur. Les rues sont calmes à cette heure-ci. Même si je pense que c’est toujours plus ou moins tranquille par là. Je ne viens pas souvent dans ce quartier, aucun Katharsis ne vit ici, ou du moins, aucun que je connais. Pourtant, je suis sûr qu’il y a des alliés dans ces habitations. Bref, nous marchons tranquillement.

« Alors comme ça, je suis un jeune Aegis qui est fan de toi. Tu es mon modèle Shin Aki, un jour, je voudrais capturer des Katharsis comme toi !... C’est bizarre comme jeu de rôle… C’est vraiment à ça que tu passes ta vie ? Je comprends que ça soit fatiguant à force. »


Je n’aimerais vraiment pas être à sa place, et pourtant, je le trouve admirable parce que malgré le rôle difficile qu’il endosse, il garde la tête haute.



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Sam 9 Mar - 18:56

Il est important qu’aucune photo n’ait été prise. Que quelqu’un ait vu son visage est inquiétant parce que cela signifierait qu’il pourrait le décrire et qu’un portrait pourrait être fait de lui. Et croyez-moi, les portraits photo ne se font plus au crayon et en noir et blanc. Ils sont fait informatiquement, avec des couleurs et font apparaître les moindres détails que la personne donnera. Arrivant à des résultats parfois incroyable. Alors imaginez une photo. Même prise en pleine action, il y aura toujours quelqu’un d’assez expérimenté pour la retoucher et faire apparaître un visage net et précis. Alors il était important de savoir. Savoir si un groupe de soldat nous aperçoit, si je dois jouer à l’ignorant ou au soldat. Jouer à l’ignorant risquerait ma découverte. Je serai vu comme le mutant en cachant un autre. Comme le traitre. Et ce ne serait ni bon pour Taejun ni pour moi. Je lâche donc un soupire lorsque j’entends sa réponse. La photo est à exclure et il semble qu’il y avait très peu de chance que l’on ait vu son visage. Autrement dit, la situation était parfaite pour parcourir la ville tranquillement sous la protection de ma position et de mon nom. Il n’y avait plus trop de question à se poser. Il suffisait juste de marcher et d’avancer vers le lieu que nous désirions. Il nous suffisait juste de sortir de cet endroit de la ville. Cet endroit grouillant de militaire, de balance, de politique, de riches hommes d’affaires, de personnes corrompues, de profiteur de la société actuel, d’ignorant et de la meilleure concentration de pourriture humaine qui vous serez donné de voir. Il doit bien exister des personnes comme moi, mais peu. Et je n’en ai jamais réellement rencontré. Je ne fais que supposer et qu’espérer que je ne suis pas le seul à jouer un double jeu dans cet endroit de la ville.

Tout en continuant d’avancer dans la ville, je l’entends faire une blague sur ma position dans l’armée. Une blague qui ne lui va pas et qui me force à retenir un rire. Ma main sur la bouche, soufflant pour me retenir d’éclater de rire sous son nez, je tourne la tête vers lui en l’observant avec amusant. Le rôle de l’Aegis admiratif ne lui va vraiment pas. Je pourrai l’imaginer sur pas mal de personnes mais pas sur Oh Taejun. C’est comme demander à un loup de se faire passer pour un mouton. Inefficace. Mon visage se fige en entendant la suite de ses paroles. La joie dans mes yeux disparaît, j’en suis sûr. Ses paroles, je les connaissais. Je me les répétais souvent et je m’interrogeais souvent sur leur sens. Il n’y avait rien de mal dans ce qu’il disait. Mais, cela résumé bien souvent mes insomnies. « C’est vraiment à ça que tu passes ta vie ? » C’est triste n’est-ce pas que de répondre oui ? De répondre que ma vie n’a rien d’honnête. Rien de vrai. Que tout ce que je fais n’est que mensonge. Que je ne suis jamais réellement moi-même. Que j’agis toujours par intérêt et que je calcule toujours comment je pourrai me détourner des ordres et des lois. Que ma vie n’est qu’hypocrisie depuis ma naissance. Est-ce que c’est vraiment à ça que je passe ma vie ? Et il n’y a aucune autre réponse que oui. Même Taejun connaît la réponse à sa propre question. Il suffit d’entendre ce qu’il dit par la suite. Oui c’est fatigant. Je dirai même que c’est épuisant. Ça me détruit et ça me ronge de l’intérieur. Mon âme s’effrite et meurt lentement. Mais, je ne m’offre pas réellement d’alternative à cette vie. Pire, je m’y accroche comme si ma vie en dépendait. Lentement, je baisse la tête tout en mettant les mains dans les poches et je prends ma respiration. Il me faut quelques secondes pour relever la tête mais quand je le fais, un sourire à moitié faux et rassurant se dessine sur mes lèvres. Et sans regarder Taejun, je lâche ce que je pense.

« Oui, mais ce monde a besoin de gens comme moi. Je pense. »

Je pense que notre monde a besoin de personnes qui peuvent sacrifier leur âme, leur raison et leur vie pour aider là où d’autres ne pourraient pas. Je ne dis pas que je suis un héro. Je ne dis pas que je suis le plus utile. Mais je dis que je peux aider là où aucun Katharsis ne le pourraient. Parce que je suis le parfait jouet de mon père, parce que je suis le parfait outil du gouvernement et le parfait chien de l’armée. Voilà pourquoi je suis utile, parce que je n’ai pas peur de vendre mon âme pour en sauver certaines.

« Je suis pas un saint Taejun. J’ai tué beaucoup de Katharsis et de Lachesis qui n’avaient rien demandé. Certains me servent de couverture pour en aider d’autres. C’est un choix que je ne souhaite à personne de faire. Mais, il faut bien que quelqu’un le fasse. Et je suis sûr que je ne suis pas le seul Aegis de l’armée à agir ainsi. »

Il doit bien y avoir d’autres personnes qui protègent tout en punissant. Il doit bien y avoir d’autres personnes qui tuent tout en sauvant. Nous ne sommes pas des héros ni des saints car nous avons le sang de bien trop d’innocent sur les mains pour prétendre à ce titre. Mais nous avons encore une conscience qui nous permet de sauver ceux que nous pouvons aider.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Dim 10 Mar - 14:18



Dans cette partie de la vielle, il est plus facile de se cacher que dans les autres parties. Pourquoi ? Parce qu’ici, il n’y a pas des tonnes de gens qui se baladent dans les rues à toutes heures du jour et de la nuit, du coup, vous pouvez facilement vous cacher dans les ruelles qu’il y a un peu partout. Mais finalement, on passe beaucoup plus inaperçu dans les autres parties de la ville. Bah oui, parce que les autres parties sont vachement animées, du coup, il faut simplement faire comme si on était comme tous les Aegis qui se baladent dans les rues pour acheter ce que d’autres Aegis vendent. A force de passer du temps en ville, je peux vous dire que je sais exactement comment me comporter comme un Aegis qui vit normalement. A l’inverse, je ne viens que très rarement dans ce quartier de la ville, et puis moi, jouer au riche bourgeois, bah je ne sais pas faire. Donc je me sens bien plus à l’aise dans les autres parties de la ville, celle où je peux maitriser ce que je fais. Ici je ne maitrise pas ce qu’il se passe et je peux vous dire que je n’aime absolument pas ça. Donc voilà, je suis obligé de donner les rênes à Aki. Je n’aime pas devoir compter sur quelqu’un pour assurer ma sécurité, j’aime mieux ne me fier qu’à moi, mais bon, il a eu une bonne idée et c’est gentil à lui d’essayer de faire en sorte que je ne me fasse pas attraper. Espérons qu’on ne rencontre personne…

Quoiqu’il en soit, nous marchons tranquillement le long des rues. J’essaie d’élaborer un scénario probable pour si jamais on se fait arrêter, et ça fait bien rire mon ami. Comment ça ? Je ne suis pas crédible deux seconde dans le rôle du Aegis qui est complètement en admiration devant de grand Aki ? Bon, je vous l’accorde, ça ne me ressemble pas vraiment, mai bon. Surtout qu’au fond, quand on y réfléchit bien, j’ai quand même de l’admiration pour lui, il ne faut pas croire, je respecte vraiment cette façon qu’il a de jouer sur deux tableaux parce que ce n’est pas quelque chose de facile à faire, j’en conviens. Je sais très bien que personnellement, j’en serais totalement incapable. D’ailleurs, même si ma première réplique le fait rire, celle qui porte sur ce sujet sensible lui fait perdre son sourire. Dommage, il a l’air beaucoup plus humain quand il rigole. Je sais que je ne devrais certainement pas lui faire confiance comme je suis en train de le faire, mais que voulez-vous, c’est comme ça, il a l’air honnête. Il l’est d’un côté d’ailleurs puisqu’il a avoué qu’il jouer sur plusieurs plans. Même si pour certains, le fait de savoir qu’il joue un double jeu, leur prouverait qu’il n’est pas honnête. Enfin, lui et moi on a beaucoup parlé, et je sais que ce que j’avance est vrai. Il est honnête. Et puis s’il s’avère qu’il m’a mentis sur toute la ligne, il sait très bien ce qui l’attend.

« Je sais que ce n’est pas une vie facile que tu mènes Aki, même si j’imagine que certains pensent le contraire. Mais je te remercie infiniment de ce que tu fais pour nous. Tu sais, on a besoin de gens comme toi, on n’y arrivera jamais sinon… »


Nous sommes finalement arrivés là où Aki doit me laisser. Les autres recoins de la ville, je les connais comme ma poche. Bon, ce n’est pas pour ça que ça m’a permis de retrouver mon meilleur ami, m’enfin bon, au moins je peux survivre ici sans me faire prendre, et sans qu’on soupçonne que je sois un Katharsis alors même que je me promène au milieu des Aegis. J’entends déjà des rues plus bruyantes que ce qu’on vient de quitter. C’est fou comme les choses peuvent être différentes entre deux quartiers d’une même vie, entre la population d’un même pays. Je me tourne vers Aki et je pose mes deux mains sur ses épaules.

« Merci de m’avoir accueilli même si bon, tu n’as pas vraiment eu le choix quand on y pense vu comme j’ai débarqué. Je vais parler à Daehyun ne t’en fais pas… et puis, je te dirais ce qu’il en est… »


Je le regarde une dernière fois dans les yeux. Un regard qui veut dire merci de nous aider, merci de m’accorder une certaine confiance même si mon pouvoir te fait peur, merci d’essayer de retrouver Insoo. Puis sans rien ajouter d’autres, je me dirige vers les rues que je connais bien.



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Aki
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 22 ans.
Pouvoir : Manipulation du vide.
Pseudo : Andy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~ Ven 15 Mar - 18:57

Il serait si facile de croire qu’en se levant le matin dans mon lit, la vie serait facile. Il serait facile de penser que là où je vis, la vie doit être tellement plus belle. Que chaque rayon de soleil peut être dégusté lentement et savoureusement. Il serait facile d’imaginer que chaque pas effectué ne nous mènerait que vers le meilleur. Mais cela serait tellement faux dans mon cas. Chaque matin, lorsque mes yeux s’ouvrent, ils analysent un luxe qu’ils ne méritent pas. Lorsque mon corps se lève, il constate la peine que j’ai à la faire. Lorsque la nourriture descend dans ma gorge, je me rends compte le goût que j’ai perdu. Oui, ma vie n’est pas dramatique et elle est sûrement plus belle que bon nombre d’autres. Mais, dois-je pour autant oublier la fatigue et le désespoir qui me rongent parfois ? Dois-je pour autant faire une impasse sur l’absence de vie à l’intérieur de moi ? Je ne pense pas. Ce n’est pas parce que ma difficulté est moindre qu’autrui que je dois l’ignorer. Car, si je l’ignore, je risquerai de me perdre. Je risquerai de me faire rattraper par son évolution silencieuse. Oui, Taejun a raison. Ma vie n’est pas facile. Elle ne fait certainement pas partit des plus dures mais cela n’enlève en rien du constat. Je l’écoute en baissant la tête vers mes pieds. Ce que je fais pour eux ? Je réprime un sourire moqueur. Un sourire qui m’est adressé. Oui, parfois je fais de bonnes choses. Comme ne pas l’avoir trompé pour l’attraper. Comme avoir aidé Li Mei à la gare. Comme avoir aidé Junsoo dans le cimetière. Mais j’en fais des mauvaises également. Comme cet homme que j’ai tué pendant que Miran débattait dans son esprit si elle devait éliminer son gosse qui nous avait vu. Ce jour là, on a rendu un gamin innocent orphelin. Comme les hommes du gouvernement l’avaient par le passé avec Taejun. Je ne méritais aucun remerciement. Car tous les actes que je faisais et que je ferai ne pourront jamais remplacer les atrocités que j’ai commises. Pourtant, il a raison. On est tous les deux parfaitement conscient qu’il faut des hommes comme lui et des hommes comme moi. Qu’il faut des combattants sur tous les fronts. Sans quoi, l’espoir resterait une illusion amère.

Finalement, on arrive là où nos chemins se séparent. C’est étrange de se dire que dans quelques minutes nous ne seront plus Taejun et Aki mais Katharsis et Aegis. Il rejoindra sûrement son clan quand moi je rejoindrai l’armée. Il aidera à sauver ce pays quand moi j’irai tuer des gens comme lui. Mais il le fallait. Ceux qui étaient entre les mains du gouvernement, ceux dont la mort fut jugée comme seul avenir, je ne pouvais rien faire. Et qu’importe ma rébellion, elle serait refoulée et punie avec sauvagerie. Taejun et moi vivons dans la même pays et la même ville mais nos vies sont totalement différentes. Alors que je profite de la position stratégique que mon père m’a offert, lui se démène pour faire bouger les choses à sa manière. Et je l’admire pour ça. Pour agir alors qu’on pourrait croire qu’il n’a aucun pouvoir. Mais ce serait se tromper. Les Katharsis ont bien plus de pouvoir et de liberté que nous. Permettant d’agir et de penser à leur guise. De multiplié les plans et les attaques. Les personnes comme moi sont vouées à agir dans l’ombre. Une épée suspendue sur leur tête. Et une question qui ne cesse de tourner. Comme un pari sadique. Qui des Katharsis et des Aegis le tuera en premier ? Enfin, je relève la tête vers lui. Tout en gardant mes mains dans les poches, j’observe ses yeux et je le vois s’avancer vers moi. Il pose ses mains sur mes épaules et prononce ses derniers mots avant de me laisser et de continuer sa route.

J’aurai pu lui répondre. Lui dire qu’il m’a aidé et qu’il m’a rassuré. Que le fait que j’en sache un peu plus sur Daehyun grâce à lui fut comme un miracle. J’aurai pu lui dire que sa présence fut plus qu’agréable et qu’elle apportait une touche de fraicheur dans ma vie calculée. J’aurai pu lui dire que je lui avais donné l’adresse pour cette raison et qu’il était invité à le refaire autant que nécessaire. J’aurai pu lui dire que j’irai chercher dans les dossiers pour retrouver Insoo. J’aurai pu lui dire que je mènerai mon enquête dans la ville. J’aurai pu lui dire qu’il n’avait pas besoin de me remercier. J’aurai pu lui dire merci. Mais je n’ai pas pu. Ses yeux m’ont laissé sans voix. Cette manière de regarder les gens avec remerciement, je n’y étais pas habitué. Je connaissais la colère, la haine, l’indifférence, la compassion, la peine, la tristesse, la pitié mais pas la gratitude. Finalement, je le vois se retourner et s’éloigner.


« Merci à toi Taejun. »

Ma voix fut plutôt faible mais pas inaudible. Cependant, j’ignorai s’il m’avait entendu. Si ma voix fut effacée par la brise qui passa à ce moment précis. Mais sur le moment, je ne m’en suis pas soucié. J’ai juste observer sa silhouette disparaître derrière un mur et je me suis retourné à mon tour. Relevant les épaules. Changeant les expressions sur mon visage. Laissant l’indifférence et la froideur marquer mes traits.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~

Revenir en haut Aller en bas

Sorry for the disturbance... ~ Aki & Taejun ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: SEOUL ✗ :: 
LE CENTRE-VILLE
 :: Habitations
-