AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Ven 5 Oct - 21:47

Citation :

I need somebody right now


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

PARK Jae Lin & PARK TaeHyun.

Août 2049, aux alentours de minuit.






No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.


Dernière édition par Park TaeHyun le Lun 22 Oct - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Ven 5 Oct - 21:49




Je ne sais pas ce que j’ai ce soir, mais je suis en pleine forme, une vraie pile électrique ! Le pire, c’est que je ne sais pas quoi faire de moi. Je n’ai rien à faire ! Franchement, je ne sais pas ce qui me met dans cet état, c’est super bizarre. En fait, je crois que je suis en train de remonter doucement la pente. Mes relations avec Daehyun s’améliorent de jour en jour. Je n’irais pas jusqu’à dire que nous sommes devenus de grands amis, mais nous nous entendons plutôt bien, ce qui comparé à notre relation d’avant est beaucoup mieux. En fait, depuis cette fameuse nuit où je l’ai trouvé dans le couloir, ça s’améliore de jour en jour. Je n’ai plus la menace de me battre avec lui jusqu’à la mort qui pèse au-dessus de ma tête, et ça, c’est franchement génial. Je ne me réveille plus la nuit en sueur en me disant qu’il faut que j’aille m’entraîner au combat pour être sûr et certain de pouvoir le battre un jour. Je n’ai plus de tonne de pensée morbides qui me traversent l’esprit. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens à peu près en sécurité dans le camp. Dire que c’est à cause de Daehyun que j’étais super stressé et que maintenant, c’est en grande partie grâce à lui que je vais mieux. Les relations que nous avons avec les gens sont vraiment bizarres parfois, elles peuvent changer du tout au tout du jour au lendemain. Vous pouvez devenir proche de votre pire ennemi parce que vous avez un ennemi commun à combattre ou parce que vous vous trouvez tous les deux confronté à une situation difficile et vous avez besoin l’un de l’autre pour vous en sortir. En fait, c’est un peu ce qu’il s’est passé entre Daehyun et moi. Il avait besoin d’aide un soir où je lui suis tombé dessus et voilà, je l’ai aidé. C’est aussi simple que ça, nous avons parlé. Comme quoi, ça sert de parler plutôt que de se taper dessus, pas vrai ? Et puis en plus, maintenant, il m’entraîne au combat, et je progresse vachement plus vite que quand je suis tout seul. Forcément, vu comment il est doué, sa technique d’apprentissage ne peut que me faire progresser. Donc voilà, je me sens beaucoup mieux maintenant que je sais qu’en cas de problème j’ai Daehyun. Ce n’est pas mon leader, et pourtant, j’ai beaucoup plus confiance en lui que j’en ai en Jaehwan, comme quoi…

Et puis même, il n’y a pas que Daehyun, il y a ma chère petite Mei adorée. On passe pas mal de temps en semble tous les deux et franchement, c’est super cool. D’ailleurs, c’est à elle que je pense lorsque je me rends à la salle des repas pour trouver un truc à manger histoire de m’occuper parce que franchement, je m’ennuie vraiment trop à être excité comme pas possible dans ma chambre. C’est dingue ça. Je trouve en rond, du coup, pour m’occuper, je mange. Ca fait super longtemps que je fonctionne comme ça, dès que je m’ennuie, il faut que je manger. Bon, je dois avouer que c’était plus facile avant, quand j’étais chez les Aegis. Dans le camp, c’est un peu plus difficile, mais bon, c’est moins le temps de m’ennuyer aussi donc ça tombe bien. Bref, tout ça pour dire que je me rends tranquillement à la cuisine et que j’attrape un morceau de pain et quelques fraises. Je souris en pensant que les seuls personnes à savoir où elles sont rangées, c’est Mei et moi. Quelle superbe rencontre quand on y pense ! Nous avons mis un bordel pas possible dans cette salle et personne ne nous a rien dit, personne ne sait que c’est nous. Ou peut-être bien que si. Mais en fait, aucun Kratos ne nous est tombé dessus alors nous pouvons nous estimer heureux au final. Si ça se trouve, ils gardent ça en secret pour nous le faire payer un jour… Enfin, je pensais quand même qu’ils auraient mis un truc pour renforcer l’accès aux cuisine, mais même pas ! Non parce que quand même, avec Mei nous sommes paris en laissant nos assiette en plan et en laissant la table des Kratos en morceaux… Mais non, il n’y a personne. Je mange donc tranquillement mon butin puis je reprends la direction de ma chambre lorsqu’une coupure de courant arrive. Bon… Déjà je n’aime pas vraiment ces couloirs, mais quand il y fait noir, c’est encore plus flippant… Ne vous méprenez pas, je n’ai pas peur du noir. Comment est-ce que je pourrais en avoir peur alors que grâce à ma vision nocturne, j’y vois presque comme en plein jour. Mais je trouve que ça donne un côté glauque à tout ça et je n’apprécie pas vraiment. C’est en marmonnant entre mes dents que j’arpente les couloirs vides. Non mais franchement ! Déjà ils ne nous donnent pas grand-chose à manger, on se lave limite à l’eau froide, ils nous torturent par moment, si en plus nous n’avons pas de lumière, autant faire un suicide collectif, ça serait plus simple ! Bref, je suis tellement en train de m’énerver tout seul dans ma tête que je ne vois pas la personne qui arrive en face de moi. Un comble pour quelqu’un qui voit dans la nuit ! Non mais franchement ! Je rentre donc dans la jeune femme et je me retrouve les fesses sur le sol froid.

« Merde ! Je suis vraiment désolé, je ne t’avais pas vu… »


Je me relève tant bien que mal et je frotte mon postérieur endoloris puis je regarde la demoiselle dans laquelle je viens de rentrer. Tient donc… Mais que fait Park Jae Lin dans les couloirs à une heure pareille… Pas que je la connaisse personnellement, mais elle fait partie de l’équipe d’infiltration, je l’ai donc quand même un peu côtoyé…



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Lin
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 21 ans
Pouvoir : La Moïra
Pseudo : Aloysia
Messages : 74
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Lun 8 Oct - 20:58

[H.S : Désolé pour cette réponse tardive, mais j'ai été assez prise ce week-end >< Mais ne t'en fais pas, je serai dispo' toute la semaine maintenant =DD]

Comment est-ce possible ? Que se passe-t-il ? Je ne comprends pas, tout est allé si vite. Trop vite. Tout se repasse encore et encore dans ma tête. La peur d’être réprimandée de mon retard au labo, le choc brutal de mon corps contre celui de Kyuseong, ses injures, son départ. Son fil. Son fil que j’ai remonté de mes mains contre sa peau. Je ne comprends plus, ma tête tourne à n’en plus finir. Une douleur lancinante me fait vaciller. Alors que lui est déjà loin, je suis toujours là, allongée sur le sol à l’état de serpillère, le souffle court. Son fil. Son magnifique fil couleur de sang…
Depuis combien de temps n’avais-je pas ressentit cela ? Depuis combien temps dors-tu ? Pourquoi te réveilles-tu alors que tout est déjà si compliqué ?! L’Hybris me menace, m’oblige à repousser les limites de mon self-control, tout cela est déjà si épuisant, et pourtant…
Des larmes s’échappent de mes yeux, incontrôlable. Je porte ma paume à mes lèvres, je ris aux éclats. Je ris, je pleure, mon corps tremble à n’en plus finir. Je suis tellement nerveuse, tellement changée, si différente…
Un sentiment de deuxième naissance s’éveille en moi. C’est comme guérir d’une maladie dont on ne pensait revenir. La nostalgie s’installe, s’ajoute une certaine amertume.
Que vais-je devenir ? Mes rires s’estompent, nets. Mes souvenirs me renvoient à des temps que j’ai laissés derrière moi, à une époque où je ne connaissais que la souffrance. Avant de perdre la Moïra, avant l’éveil de l’Hybris, tout cela… Ces lames, ces seringues, ces appareils aux cliquetis mécaniques insoutenables. Les paroles tendres de cet homme en blanc forçant mes lèvres, et surtout cette machine vissée sur mon crâne, ces ultrasons perçant mon être pour en deviner les pensées. Je me sens faillir davantage, je ne veux pas revenir en arrière. Je ne reviendrai jamais à tout ça. Non… Non. NON ! Je refuse, je ne dois rien en dire, personne ne doit savoir. Je voudrais le crier haut et fort, leur dire que je suis à nouveau comme eux, mais les Kratos, non, ils ne doivent jamais savoir ce qu’il vient d’arriver.

Je tente de me relever, une fois, deux fois, et ainsi de suite sans jamais plus de succès. J’ai peur. J’ai peur à m’en sentir mal, à m’en retourner l’estomac. Je gronde de colère, je refuse de redevenir victime. Peur. Colère. Tout se mélange mollement jusqu’à ce que du fond de ma gorge sorte un cri des plus terribles. Puis, le noir.






J’ouvre les yeux. Tout est plongé dans le noir. Seule une source de lumière verte au loin annonçant la présence d’une sortie de secours contraste avec l’obscurité. Je parviens enfin à me redresser, doucement. Je tente de m’appuyer contre le mur : je ne peux retenir un frisson de douleur. Mes mains me font mal, je ne peux même plus bouger la droite sans grincer des dents. Je la porte à ma bouche, une sensation humide se pose sur mes lèvres. J’y passe ma langue : le goût métallique qui se fait sentir sur cette dernière me confirme que je suis certainement couverte de sang. De ma main valide, je tâte le mur pour me repérer, et rencontre bientôt un endroit où le mur semble abimé. Pas besoin de me faire un dessin, le monstre s’est déchaîné. Je souris pourtant : grâce aux calmants que l’on m’administre régulièrement, même l’Hybris semble se calmer. Pourtant, même de nouveau endormit, je le sens gronder. Je suis énervée, les nerfs à vifs. Ce noir oppressant m’empêche de retrouver mes repères déjà bien dissolus. Je tâtonne, perd l’équilibre. Des spasmes secs me réduisent à l’immobilisme, alors qu’au même moment des pas se font entendre aux alentours.
Je sursaute, cours – Mes yeux ne sont pas encore assez habitués à l’obscurité pour que je puisse m’y retrouver. Je n’ai plus qu’une seule idée en tête : fuir. Fuir au loin, être seule, partir. Partir loin de la souffrance pour que plus jamais on ne me soumette ! L’angoisse, j’en avais perdu le goût. J’étais bien trop à l’aise dans cette bulle de confort : une mutante dénuée de pouvoir naturel, j’étais humaine. Et rien qu’humaine. Connaissent-ils seulement le poids de cette chance ? La savoure-t-ils ? Non, certainement pas. Tout comme moi qui me pensais indestructible, intouchable, inaccessible. Je me pensais en sécurité débarrassée de la Moïra. Et voilà qu’elle était de retour…
Ma sécurité, mon armure, ma certitude d’un lendemain. Tout venait de s’effondrer, et à la seule idée qu’on puisse de nouveau me toucher, je me sens de nouveau envahie par la haine et l’effroi. J’accélère, ma respiration a atteint un tel seuil que je perçois de légers grognements sortir de ma gorge. Le bruit de mes pas résonne et je n’en ai déjà plus que faire. J’enrage de cette naïveté qui me fit croire que cela était irréversible, je m’en veux à m’en gifler de ne pas avoir quitté cet endroit quand ils n’avaient plus besoin de moi. Je finis par penser que peut être une vie seule aurait mieux valu malgré toute l’angoisse que ce genre d’existence m’a toujours procuré. J’aurai du…

Je pense trop, je finis par ne même plus réagir. Je me cogne dans de nombreux obstacles, laisse mon corps se répercuter contre les murs étroits des couloirs. La manche de ma blouse d’examinée se prend dans une poignée de porte et me fait tomber à la renverse. Dans un excès de rage et de stress je l’arrache sans douceur, me retrouvant uniquement vêtue de ce semblant de robe blanche indécemment courte, seule voile de pudeur autorisé pour les femmes. Le tissu est si fin que j’en frissonne malgré ma course qui continue de plus bel. Je distingue à nouveau des bruits de pas, plus calmes cette fois-ci, mais ce détail ne parvient pas à me rassurer. Au contraire, plus enragée que jamais j’accélère, et la chance n’étant définitivement pas de mon côté, je me vois à nouveau le corps projeté en arrière après heurté quelqu’un. Je m’apprête à crier mais la seconde suivante une voix d’homme vient s’excuser.

Je le regarde. Mes yeux se sont habitués au noir. Je ne connaissais que son visage auparavant, et cela me comblait. Je distingue son visage, nos yeux se croisent. Taehyun Park, 21 ans. La panthère de de la section Infiltration. Je me sens faillir. Encore. Le doute n’est plus possible, la Moïra s’est réveillée à nouveau. Ce type je ne voulais pas le connaître ! Pas comme ça ! C’est injuste, injuste !
Mes larmes sont de retour, se mêlent au brouillon de sentiments qui m’assassine. Le pauvre garçon n’a rien fait de mal, et pourtant, incapable de me contrôler, je ne peux m’empêcher de lui répondre d’un ton à la fois furieux et désespéré :


- « Pas vu ?! Espèce de crétin, tu vois dans le noir et tu n’es pas foutu de me voir moi ! Qu’est-ce que tu fous ici ?! »

A peine le pauvre garçon s’est-il relevé que voilà que je l’attrape par les hanses de son débardeur. Malheureusement, je n’ai pas fini de serrer mon poing sur lui que la douleur de ma blessure me fait faire machine arrière. Je grince des dents pour ne pas hurler, mais putain ce que ça fait mal !
Je souffle, tente de me calmer. Rien à faire, mes nerfs ne veulent pas s’apaiser. Dans ma tête je me mets à insulter l’Hybris de tous les jurons que je puisse connaître, et jusqu’aux plus vulgaires. Rien ne semble marcher. Soudain, je sens la main de Taehyun sur mon épaule. Elle est fraîche, ça fait du bien…

Sans que je ne m’en rende compte, ma respiration se calme légèrement. Dans un souffle, je parviens à reprendre assez mes esprits pour le mettre en garde.


- « Tires toi avant qu’il se réveille à nouveau… »

La phrase n’est pas sortie comme je le voulais. Mes mots sont crus, ma nervosité gagne un cran supplémentaire. Ne pas être fichue de parler gentiment aux gens est certainement ce qui me déplait le plus lorsque l’Hybris laisse sa trace. Je ne suis pas du genre à chercher leur compagnie, mais je ne suis pas de celles qui méprisent les leurs, au contraire. Je voudrais pouvoir lui faire comprendre, ne serait-ce que par les gestes. Je sens quelques perles de sueur courir sur ma tempe, me retourne, tend ma main vers son visage. La pose sur sa joue. Je soupir de soulagement : je n’ai pas été brusque. Mieux encore, la Moïra ne s’est pas déclenchée. Doucement, tout doucement, je reprends pieds.

Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Mer 10 Oct - 9:52




Voilà, j’étais bien à me balader tranquillement dans les couloirs, et paf ! D’un coup je rentre dans quelqu’un. Je ne suis vraiment pas doué quand même quand on y pense, parce que bon, je vois dans le noir, je suis censé ne pas me prendre les obstacles qui sont sur mon chemin. Non parce que quand même, c’est en grande partie grâce à cette capacité que je fais partie de l’équipe d’infiltration, parce que je peux voir dans le noir, et que donc, c’est super pratique de ne pas avoir besoin de se balader avec une lampe torche, surtout lorsqu’on ne veut pas se faire repérer. Mais aussi parce que de toute façon, je suis extrêmement discret grâce à ma panthère intégrée et que je suis très agile et plutôt super rapide, c’est pratique quand il faut s’éloigner d’un endroit particulièrement dangereux à une grand vitesse, je vous assure. Bref, tout ça pour dire que depuis que Daehyun m’entraîne et que j’ai plus confiance en moi, je fais moins attention à ce qui m’entoure, et ça, ce n’est vraiment une bonne idée, il faut que je reste sur mes gardes, surtout quand on sait que les deux clans me veulent. Bref, il faut que je garde la confiance que j’ai acquise mais tout en restant sur mes gardes, à la limite de la paranoïa… En même temps, ça fait du bien de se lâcher un peu, maintenant quand je vais courir que ça soit de jour ou de nuit, je n’ai plus peur de me retrouver agresser par Daehyun ou par quelqu’un d’autre. Enfin… J’ai toujours un peu peur bien sûr, mais maintenant, je peux me battre à peu près correctement, et puis, au pire, si je vois que je ne suis pas de taille à lutter, je peux toujours partir en courant, parce que ça, je sais très bien le faire. Bref, là, tout de suite, je viens de me manger Jae Lin en pleine face, et elle a l’air légèrement contrarié même… En même temps normal, mais bon, ce n’est pas non plus la peine de se mettre dans un état pareil, ce n’est pas la fin du monde non plus, c’est juste une petite bousculade.

« Eh oh ! Calmes-toi ! Ce n’est pas la fin du monde non plus, ça peut arriver à n’importe qui, ce n’est pas la peine de s’exciter comme ça ! »


J’étais de très bonne humeur, elle ne va pas me gâcher ça d’un coup, non mais ! Pour une fois que ça va et que tout roule comme je veux, je n’ai pas envie qu’elle me perturbe ma nuit qui avait si bien commencé. Et puis, je suis tellement plein d’énergie que je pourrais hurler des heures sans pour autant me fatiguer ! J’adore être dans cet état d’esprit : savoir que même si on fait tout pour vous mettre de mauvaise humeur, finalement, vous restez de bonne humeur, c’est génial. Enfin bref, elle me prend quand même par le t-shirt, et ça, je n’apprécie pas trop jusqu’à ce que je remarque qu’elle n’a vraiment pas l’air bien du tout, elle semble perturbé et dans un état pas normal, c’est bizarre… Mais je n’ai pas le temps de faire quelque chose puisqu’elle me lâche d’un coup en me disant de partir avant qu’il se réveille à nouveau. Ok… Bon…

« Tu ne voudrais pas te calmer deux minutes, je ne sais même pas de quoi tu parles là… »


C’est quoi cette manie de me parler de choses dont je ne sais rien. Lorsque j’ai fait la rencontre de Mei, elle m’a agressé à un moment parce qu’elle pensait que j’étais envoyé par des mecs pour l’espionner. Je ne savais même pas de quels mecs elle parlait, c’est pour dire ! Bref, là aussi j’ai l’impression d’être largué… En fait, ce n’est pas seulement une impression, je le suis vraiment… Et je le suis encore plus lorsqu’elle pose sa main sur ma joue pour me montrer qu’elle n’a pas voulu être méchante et que c’est sorti tout seul. Enfin, j’imagine que c’est pour ça. N’empêche, je trouve ça inquiétant comme comportement. Je ne suis pas dans le camp depuis si longtemps que ça, mais j’ai entendu dire que Jae Lin avait perdu son pouvoir avant de le retrouver, ou un truc du genre. En fait, je ne m’y suis jamais intéressé plus que ça. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs puisque nous faisons partie du même groupe. Il ne faut pas chercher avec moi…

« Dis-moi… Tu vas bien ? Non parce que tu as l’air bizarre et épuisée aussi et… Bref. »


Oui, elle n’a pas l’air dans son assiette, elle est même dans un état assez lamentable, sa robe ne ressemble plus à rien et elle a l’air super fragile. J’ai tellement peur qu’elle s’effondre sous mes yeux que je la fait s’asseoir contre le mur et je me pose à ses côtés. Peut-être qu’elle ne va pas vouloir me parler, après tout, on ne se connait pas, mais il faut quand même qu’elle se repose deux minutes parce que sinon, elle va s’écrouler…



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Lin
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 21 ans
Pouvoir : La Moïra
Pseudo : Aloysia
Messages : 74
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Mer 10 Oct - 21:32

Je suis épuisée, à bout de force. Glissant contre la paroi du mur, j’entends la voix de… Je le regarde à nouveau. Ah oui, de Taehyun. Je l’entends me dire que ça ne sert à rien de l’agresser, que je devrais me calmer. Etrange, ces paroles m’auraient énervé davantage en temps normal mais là rien. Il faut dire que le ton de sa voix n’a rien de violent, il est même plutôt calme pour quelqu’un qui vient presque de se faire insulter par la furie que je n’arrive pas à retenir.
Bientôt il me rejoint. Essoufflée, je ramène mes genoux à moi, croise mes bras que je pose sur ces derniers, et y enfouie mon visage. Je ferme les yeux. A présent que je ne suis plus seule, je me sens plus calme, ma terreur envers les Kratos s’est envolée. Pour une raison qui m’échappe je suis bien, là, silencieuse, et près de ce garçon que je n’ai jamais croisé auparavant.
Dans un souffle plus détendu, je tente de le dissuader de rester ainsi

- « Vraiment… Tu devrais y aller… »

Ma tête tourne à nouveau, j’ai la nausée. Faisant mine de ne pas m’avoir entendu, il me demande alors comment je vais, me faisant remarquer à juste titre que je n’ai pas l’air bien, et c’est peu dire.
Je relève la tête et plante mon regard dans le sien. Cela dure un moment, pourtant il ne baisse pas les yeux. Rien d’exact, pourtant à le voir ainsi je lis qu’il n’est arrivé que récemment.
Cela me rassure immédiatement, je sens mes muscles se détendre. Il ne doit certainement pas savoir grand-chose de moi, et en tout cas, il ne m’a pas connu à l’état de pauvre victime entravée par le rejet et la soumission. Je me sens tellement chanceuse de l’avoir rencontré lui plutôt qu’un autre à cet instant que ma langue se délit. Ma voix est hésitante, plus faible qu’à l’accoutumée, mais me surprenant moi-même, je me complais dans la confession.

- «Oui je… Je suis un peu… chamboulée là tout de suite… » Je ne sais pas quoi ajouter. Ma peur commence à me quitter, mais elle a été si rude que j’ai envie de me jeter dans ses bras, d’être serrée fort, d’être rassurée. D’un autre côté, je ne le connais pas, et bien que cela me rassure, je ne peux me permettre la moindre familiarité, ce serait trop étrange. Je le regarde à nouveau, quelque peu septique alors, et je ne peux retenir cette pensée qui m’a traversé dès le premier mot qu’il prononça.

- « Tu es quelqu’un de gentil… Désolé de… Ce n’est pas quelque chose que je contrôle » Je reprends lentement ma respiration. L’Hybris s’est éloignée, mais elle est encore là. Je respire, lentement, régulièrement. Je prends mon temps et me concentre de mon mieux pour éviter une nouvelle altercation, puis reprends. « Il vient de m’arriver quelque chose d’assez inattendu et ça a déclenché ce… Mon pouvoir en quelque sorte… »

Je réalise que je n’avais pas autant parlé à quelqu’un depuis longtemps. Je suis incapable de savoir si cela me fait du bien ou du mal. Je l’interroge alors du regard. Les yeux papillonnent de faiblesse comme à chaque fois que la bête s’endort, elle m’endort avec elle.
Je ne dois surtout pas m’endormir, ni ici, ni maintenant. Je me sens rougir à l’idée de demander un service à cet homme que j’ai sauvagement heurté il y’a un instant, mes lèvres se crispent légèrement, mais j’ose quand même. Je n’ai pas vraiment le choix.


- « Dit… Est-ce que… Est-ce que tu peux rester un peu s’il te plait ? Je te promets que je ne serai plus si froide, mais je… »
J’hésite à nouveau. Dois-je vraiment lui faire confiance ? Ai-je seulement le choix ? « Je te dédommagerai de la manière qu’il te plaira, juste… Rester comme ça, un peu. Ça suffit. »

Je n’arrive même plus à garder la tête haute, je la sens retomber vainement contre mon épaule. Pitoyable. Je suis pitoyable. Mon expression, je le sens, trahie bien ce que je ressens. Non mais vraiment, me soumettre au bon vouloir d’un homme, d’un membre de ma section qui plus est. Ce n’est pas moi, et cela m’écœure…
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Jeu 11 Oct - 12:02




Comment ça je devrais y aller ?! Non mais ! N’importe quoi ! Elle pense vraiment que je vais la laisser contre ce mur froid toute seule dans l’état où elle est ? Ça se voit qu’elle ne me connait pas, parce que franchement, je ne suis pas du tout ce genre de personne et je ne pense pas que je le serais un jour. Je n’aime pas laisser les gens se débrouiller seuls quand ils sont dans des situations délicates, surtout si en plus ils vont mal. Regardez, Daehyun était certainement mon pire ennemi à partir du jour où il a décidé qu’il me tuerait, et pourtant, le soir où je l’ai trouvé sanguinolent dans ce même couloir, je n’ai pas pu me résoudre à le laisser là, à perdre ce liquide pourpre si important à notre survie. Je l’ai aidé malgré ses protestations et j’ai bien fait. Nous avons beaucoup parlé et nous avons arrangé les choses, maintenant, il y a une personne en moins qui veut ma mort et en plus, Daehyun m’entraîne au combat, c’est ce n’est pas merveilleux tout ça ! Donc, pour résumer, si j’avais passé mon chemin et que je l’avais laissé se vider de son sang sur ce sol à peine propre, je serais encore en train d’avoir peur de le croiser et je ne serais jamais devenu plus doué au combat, ou du moins, pas autant. Donc, je n’ai pas de raison de laisser Jae Lin toute seule dans ce couloir obscurci par la coupure de courant. Je ne réponds donc rien à ses paroles et je me contente de m’asseoir à ses côtés. Au moins, là, elle n’a pas le choix, et puis de toute façon, elle est trop faible pour protester pendant des heures, autant qu’elle abandonne maintenant, elle économisera les dernières forces qui lui reste.

« Ne t’en fais pas pour moi, j’en ai vu d’autres, ce n’est pas une petite agression qui va me faire peur »

Je lui souris, conscient qu’il faut mieux que je n’insiste pas sur son état plus que lamentable ainsi que les cernes bien marqués sous ses yeux. Elle a vraiment l’air épuisé. Et apparemment, ce n’est pas seulement à cause d’un manque de sommeil, mais c’est aussi de la faute de son pouvoir. Je connais un tas de personnes qui ne maîtrisent pas bien leur pouvoir. Heureusement pour moi, je ne fais pas parti de ces gens-là, en même temps, normal, mon animal fait partit de moi, j’ai appris à le contrôler assez tôt, même si parfois je perds le contrôle dans les situations très dangereuses. Dans ces moments-là, j’apprécie les combats, enfin, c’est surtout ma bête qui apprécie. Je sais très bien que Mei ne contrôle pas très bien son pouvoir et que son utilisation l’épuise, peut-être que c’est pareil pour Jae Lin… Personnellement, mon pouvoir ne m’épuise pas, je peux courir des heures sans ressentir la moindre fatigue. Bon, il arrive bien un moment où ça m’épuise, mais sinon, non. N’empêche, qu’elle a vraiment l’air sur le point de s’effondrer, heureusement que je l’ai fait asseoir, sinon je crois que j’aurais dû la porter jusqu’à sa chambre. Et que je ne sais pas où elle se trouve. N’empêche qu’elle serait quand même mieux dans son lit, même si ce ne sont pas les lits les plus confortables du monde, tout le monde s’y fait et on dort bien finalement dessus. Bon, j’avoue que c’est surtout parce qu’on s’épuise en permanence.

« Ne t’inquiète pas, je reste là jusqu’à ce que tu aille mieux… »


Je passe un bras autour de ses épaules pour qu’elle puisse se reposer sur moi, c’est toujours plus agréable que de poser sa tête contre le mur de pierres dur et froid. Franchement, je ne crois pas avoir été plus proche d’une fille que maintenant, physiquement je veux dire. Je fini par lui tendre le morceau de pain que j’étais en train de grignoter en revenant dans ma chambre. J’en ai déjà assez mangé et elle a besoin de forces plus que moi là.

« Tiens, prends ça… Ça te fera du bien. Tu pourras me parler de ce qui t’arrive après si tu veux. Enfin… Tu n’es pas obligée bien sûr, on ne se connait pas après tout. »


Elle croit qu’elle va devoir me dédommager en plus… Ça se voit qu’elle ne me connaît vraiment pas. Si j’aide les gens, ce n’est pas pour avoir quelque chose en retour, c’est parce que ça me fait plaisir.



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Lin
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 21 ans
Pouvoir : La Moïra
Pseudo : Aloysia
Messages : 74
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Jeu 11 Oct - 18:56

Un geste bienveillant, des paroles tendres… J’ai du mal à y croire. Est-ce parce que la Moïra est de retour, je ne le sais, mais à peine me fait il poser ma tête contre lui que je me sens nauséeuse, gênée, apeurée. J’ai le sentiment que mon pouvoir n’est pas la seule chose que je viens de recouvrir, ma phobie du contact va certainement reprendre ses droits à présent. Mais pour l’heure, je n’ai pas la force de réagir. Je suis méfiante, je me force à rester sur mes gardes. Cette gentillesse, ces attentions. Tout cela n’est pas normal, pas ici. Et même dehors… Le monde est sale. Humains, mutants, nous ne sommes pas de la même espèce mais nous nous valons par la noirceur de nos desseins et de nos actes. Pourquoi alors serait-il différent des autres ? Pourquoi cet homme aurait-il dérogé à la règle ?
Ce n’est que parce que je suis à bout que je ne m’en défends pas ! Et puis… Puisqu’il faut être honnête, cette chaleur me plait. Le voilà qui me tend à présent un morceau de pain. Lentement je parviens à m’en saisir. Je le remercie, mais n’entend pas ma voix prononcé ce mot. Je regarde avec attention mon premier « cadeau ». Une douce chaleur me traverse le corps, et contrairement à la seconde d’avant je me mets en quête de ce sentiment de bien-être en me blottissant un peu plus contre lui. Je l’entends me dire qu’après avoir mangé j’irai mieux, que je pourrai lui raconter mon trouble. Je baisse les yeux. Une part de moi voudrait tout lui dire, l’autre, encore essoufflée par l’angoisse me conseille la prudence. Et puis, une phrase me tire un sourire. « On ne se connait pas après tout ». Pourquoi est-ce que je me mets à sourire ? Et surtout, depuis combien de temps cela ne m’était-il pas arrivé ? Cette question me surprend moi-même. Oui, depuis combien de temps mon visage n’a-t-il pas affiché un sourire ? Je n’en sais rien, je me demande quelle tête cela doit me faire. Je relève alors les yeux vers lui, lui explique la cause de ma belle expression.


- « Ne m’en veut pas, mais moi je te connais déjà un peu… »

Je réalise en m’entendant dire cela que d’une façon indirecte j’ai commencé à introduire ma confession. Lui me regarde quelque peu intrigué. Comment lui en vouloir, ne le serais-je pas à sa place ? Je perds pieds, j’abandonne toute raison. Je commence alors.

- « Tu sais ce que c’est la Moïra ? »

Évidemment, il secoue la tête pour répondre à la négative. Je ne suis pas surprise, moi-même je ne le savais pas avant que mon père au camp ne nomme ainsi ma capacité. Je le lui explique alors, en toute simplicité.


- « La Moïra c’est un fil. Un fil qui change en fonction des gens et de ce qu’ils sont. Un fil sur lequel est inscrit ce qui fut, ce qui est, et ce qui sera. Et ce fil, moi je le voyais avant… » Je m’interromps un moment. Je ne m’étais pas rendue compte qu’inconsciemment depuis tout à l’heure je contrôlais la Moïra, je ne voyais pas le fil de Taehyun. Je me rappelle avoir appris très tôt, alors que j’appartenais encore à la Famille, à contrôler le fait de voir ou non les fils du Destin. L’idée de ne pas avoir perdu cela malgré notre longue séparation me réchauffe un peu. Je profite du contact de la main de Taehyun contre mon épaule pour plonger mon regard dans le sien. Ma peur s’envole alors, je me sens libre de tout lui dire.

- « Ton fil à toi… Il brille tellement. » Ce fil éclatant que je desselle à travers lui me rappelle celui de mon père. Il est le signe d’une personne aimante et chaleureuse. D’une personne juste et profondément bonne. Mes doutes prennent la fuite, je veux me lier à lui, tout lui avouer pour lui montrer que je suis capable de répondre à sa bonté.

- « La vérité c’est que j’ai perdu ce pouvoir. J’ai perdu la Moïra alors que j’étais une toute jeune adolescente, comme ça, subitement, et sans prévenir. Cela fait des années que je n’avais plus perçu les fils des gens qui m’entourent et… Tout à l’heure… » Ma voix faiblit. Moi-même je commence tout juste à le réaliser. « Kyuseong m’a heurté dans le couloir des labos, et… Je l’ai vu. Son passé, son fil… J’ai tout vu, et c’était si… Brutal, douloureux, et pourtant… » Ma gorge se serre comme si j’étais sur le point de pleurer. Non ça, je ne me l’autoriserai jamais. Je prends quelques secondes pour me calmer puis reprend. « C’était tellement beau…Et là… Il me suffit de te regarder pour savoir… Pour te connaître. Pardonne-moi tout cela est si soudain… »

Je me recroqueville un peu plus, un peu honteuse de m’être ainsi dévoilée. Il ne dit rien pour l’instant, j’espère qu’il ne m’en veut pas. La plupart des mutants ont vécus l’enfer et craignaient de m’approcher de peur que je ne vois leur passé. D’autres sachant bien qui j’étais ne me permettaient même pas de les regarder. Ici, au camp, les gens parlent très peu d’eux-mêmes, moi la première contrairement à ce soir. Je ne connais pas la cause de ce ressentiment, mais je le comprends parfaitement. Je relève la tête un peu trop vite et me hâte de le rassurer :

- « Mais je te promet que je ne regarderai pas ! Je ne peux pas contrôler le fait de connaître l’identité des gens, mais je te jure que je ne regarderai ni dans ton passé ni dans ton avenir si tu ne me le demandes pas ! Je… » Je me coupe un instant. J’ai débité trop vite, un boum dans mon crâne me le fait savoir. Ma tête retombe alors contre l’épaule de Taehyun que j’avais alors quitté pour mieux lui parler. Je me sens idiote, j’ai l’impression que je vais devoir profiter de ces quelques secondes contre lui avant qu’il ne m’abandonne comme tant d’autres avant lui. Pour meubler le silence je lève le morceau de pain toujours dans ma main à mes lèvres, les poses dessus, mais rien à faire. Ma mâchoire refuse d’obéir. Je reste là à fixer mon petit bout de pain quand Taehyun me répond alors…


Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Ven 12 Oct - 13:25




Comment ça elle me connait un peu ? C’est bizarre cette histoire, parce que moi, à par son nom, je ne connais pas grand-chose d’elle. On m’a raconté quelques trucs à son propos mais rien de bien important, juste qu’elle était un peu spécial et qu’elle avait perdu son pouvoir, et que c’est d’ailleurs pour ça que beaucoup la trouvent bizarre. Enfin moi, je ne fais pas trop attention à ce qui se raconte ici ou là, je préfère me fier à mon intuition et me faire mes propres opinions plutôt que d’accorder trop d’importance à ce que les gens racontent. On ne sait jamais si c’est vrai, et puis le monde dans lequel nous évoluons, nous racontons pas mal de mensonges pour éviter que les gens en apprennent trop sur nous. Bon, je ne fais pas vraiment parti de ces personnes-là parce que généralement, les gens savent qui je suis. Eh oui, tout le monde ne peut pas être le frère de la directrice de l’école Aegis. En même temps, cela ne m’apporte pas grand-chose. Enfin, un peu quand même, ça m’évite de me faire tuer… Non parce que je suis bien conscient que si les Kratos n’avaient pas dit que je devais rester en vie, je ne serais certainement plus de ce monde. Le pire, c’est que justement, certains m’en veulent parce que j’ai l’avantage d’avoir la protection des Kratos, pour ce que ça m’enchante… Mais bon, je m’y suis habitué maintenant, je sais que je peux passer dans un couloir sans qu’on essaie de s’en prendre à ma vie, ce qui est déjà pas mal. Avant j’avais plus peur parce que je crois bien que Daehyun m’aurait tué même avec l’avertissement des Kratos. Ce n’est pas parce que nous sommes devenus plus proches qu’il n’est pas un peu fou. En même temps, il a traversé des choses pas faciles, ça se voit sur son visage.

Enfin, bref, je retourne à l’instant présent, il faut que je me concentre sur la demoiselle épuisée qui est appuyée contre moi. La Moïra ? Non, je ne sais pas ce que c’est, je n’en n’ai jamais entendu parler. Je lui fais comprendre par un signe de tête que je ne connais pas. Je ne veux pas l’interrompre alors qu’elle semble décidée à parler. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression que les gens se confient facilement à moi. Il faut croire que je suis chaleureux… En même temps, je pense que c’est le cas, surtout que généralement, je garde tout pour moi, les gens peuvent me faire confiance, ce qu’ils me disent, ça reste dans un coin de ma tête, les autres n’ont pas besoin de le savoir. Quelque part, ça me réconforte parce que je me dis que au moins, je sers à quelque chose, je ne suis pas seulement un moyen de pression dont se servent les Kratos contre les Aegis. Non parce que si on y regarde de plus près, je suis un simple objet, dès que les Kratos n’auront plus besoin de moi, je risque de mal finir… C’est pour ça que je vis très bien le fait d’avoir des amis tel que Mei ou même Daehyun à mes côtés. Ils m’évitent de trop réfléchir. Enfin… Je crois…

Elle se blottit un peu plus contre moi et je resserre mon étreinte pour lui prouver qu’elle peut parler sans crainte, elle n’a pas à avoir peur de moi, je ne lui ferais pas de mal sauf si elle s’en prend à moi. Mais bon, d’après ce qu’elle me dit, sont pouvoir ne peut pas me faire de mal sauf si bien sûr… Elle peut voir mon avenir !? Comment… Je ne veux pas le savoir, il me fait trop peur, sûrement parce que je sais déjà en partie ce qu’il va se passer. Je ne sais pas encore qui, mais je sais que quelqu’un va finir par me tuer. Un Aegis ? Pour éviter que je ne dévoile des choses sur l’école ? Un Kratos ? Une fois qu’ils n’auront plus besoin de moi ? Je ne sais pas encore, mais il y a un tas de personne qui a de bonnes raisons de me tuer. Je sais que j’ai des amis qui seront là pour me protéger, mais je n’ai pas envie que les gens que j’aime meurent autour de moi pour me protéger. Je suis grand maintenant, je dois assumer le fait que je ne suis pas fait pour vivre une longue vie. Mais j’ai encore des choses à apprendre et je n’ai pas envie de savoir quand ma vie va prendre fin.

« C’est… Ton pouvoir est quelque chose d’extraordinaire… Il peut faire beaucoup de mal, comme beaucoup de bien… Et il est vraiment réapparu comme ça ? D’un coup ? Ca a dû vraiment faire bizarre. »


Je la berce contre moi sans m’en rendre compte et j’observe les petites fissures sur le mur d’en face. Je me perds dans mes pensées. Ça serait tellement tentant de connaître mon avenir… Mais non, il ne faut pas !

« Mange Jae Lin, ça va te faire du bien j’ai dit. »


Je pousse sa main vers sa bouche dans l’espoir qu’elle mange un peu de pain. Il faut vraiment qu’elle reprenne des forces. Alors, d’accord, ce n’est que du pain, mais c’est déjà ça. On ne peut pas dire qu’ils nous servent grand-chose à manger au camp, et le bibimbap que nous avons trouvé avec Mei l’autre fois, était un pur coup de chance qui ne se reproduira pas je pense. Alors il ne faut pas faire la fine bouche.

« Je ne veux pas que tu regardes Jae Lin… Tu n’apprendras rien sur mon passé qui pourrais être intéressant. Ma mère est morte en me donnant naissance, je suis le frère du fondateur de l’école des Aegis et je me suis fait enlever par les Kratos… Mais ça, tout le monde le sait déjà. Quand à mon avenir… Je sais déjà comment ça va se terminer… Et franchement, je n’ai pas envie d’avoir de détails. »


Je lui souris. Et dire que j’étais de super bonne humeur et plein d’énergie…



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Lin
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 21 ans
Pouvoir : La Moïra
Pseudo : Aloysia
Messages : 74
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Sam 20 Oct - 14:22

Hrp : Je suis vraiment désolée ;___; ça fait une semaine que je suis sur le même post et que je n'arrive pas à développer plus que ça. Je t'ai fais attendre longtemps pour une réponse très courte, gomen, je ferai de mon mieux la prochaine fois T.T

Contrairement à ce que je redoutais de voir venir, Taehyun reste là, immobile, me berçant toujours plus fort contre lui. A mes yeux, cet homme est une véritable étrangeté de la nature. Je n’arrive pas à percevoir quelque chose de normal dans tant de gentillesse et de bienveillance. J’ai perdu l’idée que sa dévotion soit intéressée, mais ce n’est pas pour autant que je m’y habitue comme à quelque chose qui me serait dû. J’entends sa voix me questionner sur mon pouvoir, il s’y intéresse, ne réalise pas bien que cela soit possible. J’hoche la tête pour toute réponse. Oui, il est revenu comme ça, sans prévenir.
Je baisse les yeux pour regarder le pauvre morceau de pain toujours entreposé dans mes mains. Taehyun me prend par le bras et me pousse à manger. Ma gorge serrée n’en veut pas, mais j’obtempère. Après tout, il serait mal vu de ma part de le lui refuser après tout ce qu’il a déjà fait pour moi. Je porte donc l’aliment à mes lèvres, le laisse s’y glisser, et engage toute mon énergie dans le seul fait de mordre et mâcher. Je sens l’amidon glisser à travers ma gorge, ce n’est pas agréable pour deux sous, pour ne pas dire que c’est absolument insupportable. Mais mine de rien, une fois le tout passé, ma tête me tourne moins, je me sens quelque peu ravigotée.
Rien de bien réjouissant mais c’est toujours mieux que rien après tout. Sa voix résonne à nouveau pour me dire que mon pouvoir n’a pour lui aucun intérêt. Son passé, semble-t-il, n’a rien d’extraordinaire, quant à son avenir, selon ses propres dires, il le connait déjà, et ne veut pas de détail. Je doute fort que quelqu’un puisse vraiment connaitre son avenir aussi bien qu’il le dit, pourtant je me tais, inutile de le contredire.

Un court silence s’installe. Moi dans ses bras, je me laisse bercée en douceur dans le noir. Je ferme les yeux, puis les rouvrent aussitôt. Je suis si bien, je me sens tellement apaisée en cet instant que cela me tire de ma douce torpeur. Je n’ai jamais connu de tels moments auparavant. Et cet homme… Il a calmé l’Hybris avec une telle facilité que c’en est déroutant. A bien y réfléchir, je ne me suis jamais sentie si léthargique, pas même quand je me retrouve empoisonnée par les calmants. Sa douceur, ses gestes, tout cela… C’est bien trop beau pour être réel.
Je me rapproche un peu plus de lui, plonge mon regard dans le siens, espérant y trouver une réponse, mais rien. Je vois son nom, son âge, son pouvoir, son fil immaculé. Rien d’autre. D’entre mes lèvres s’échappe alors ma question :


- « Pourquoi ?... Pourquoi te montres-tu si doux avec moi ? »

Je fronce légèrement les sourcils. Bien que j’aie posé la question, j’en redoute la réponse. Va-t-il m’annoncer qu’il attend quelque chose en retour ? Que sa bonté n’est pas gratuite ? Quel genre de service vais-je devoir rendre pour compenser ses soins ? Non, je ne dois pas me montrer si septique. Si son fil est si beau, s’il brille d’une telle lumière, ça doit bien être parce qu’au fond, c’est là sa nature. Mais je voudrais l’entendre de sa propre bouche, j’ai besoin d’être rassurée parce que jusqu’à présent, ce que je vis à ses côtés n’a pour moi rien de normal.
Chaque fois que quelqu'un s'est montré aussi bon que lui pour moi, je n'en ai été que plus blessée. La famille, mon père parmi les scientifiques.... Tous ont eu de si belles paroles, des gestes si caressants, et pour quel résultat au final ? Qui pourrait encore me reprocher de faire si peu confiance aux autres ?
Ma voix s’affaisse, mais elle traduit tout de même mes sentiments :

- « Tu ne me connais même pas… Personne ne peut agir comme tu le fais sans arrière-pensée… »

J’ai bien conscience qu’en parlant franchement je risque de le blesser, de lui montrer ma réticence, de me fermer à lui comme je me suis toujours fermée aux autres. Mais s’il parvient à passer au-dessus de ça, s’il pouvait ne serait-ce que m’assurer yeux dans les yeux que ses intentions sont bonnes, je le suivrais où qu’il aille avec une confiance aveugle. Je m’en fais le serment. Si cet homme est aussi bon que ne le sont ses actes, je me dévouerai à lui bien plus que je ne me dévoue au clan. Je le protégerai de tous mes moyens, je me rendrai coupable de ses fautes.
Je sens son souffle tout près de moi, et me voilà suspendue à sa réponse. Une partie de moi espère, l’autre a déjà baissé les bras. Je n’ai plus qu’à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Sam 20 Oct - 18:20


Bon alors, si vraiment tu es coincée, on peut arrêter le rp là, au pire on en refera un plus tard, c'est pas très grave si le rp n'est pas très long, si tu bloque c'est pas la peine que tu t'embête à t'acharner ^^ c'est comme tu veux, tu m'envoie un mp et tu me dis \o/

Je ne sais pas trop ce qu’il m’arrive mais je me sens très proche de Jae Lin d’un coup, beaucoup trop proche, je ne sais pas comment ça se fait. Ca ne vient pas de son pouvoir il n’a rien à voir avec le fait d’attirer les gens vers ou de les piéger ou je ne sais trop quoi. Comme le pouvoir de Geum Ok. Non, on dirait plutôt que la bête en moi me pousse vers elle. C’est vraiment étrange comme sensation, on dirait qu’elle cherche à la câliner et à la réconforter et comme elle ne peut pas le faire directement, c’est moi qui le fais. Ce n’est pas parce que je maîtrise ma bête intérieure qu’elle ne fait pas sa capricieuse de temps en temps et qu’elle se comporte comme une gamine capricieuse. Mais vous savez quoi, ça ne me dérange absolument pas d’être poussé comme ça vers Jae Lin parce qu’elle est vraiment jolie et que ça serait un mensonge de dire qu’elle ne me plait pas. Mais bon, je ne saurais vraiment pas comment m’y prendre pour la draguer de toute façon. Faudrait peut-être que je demande conseil à Daehyun pour ça d’ailleurs, après tout, il est bon en combat, peut-être qu’il est doué avec les filles aussi, on ne sait jamais… Bon, je ne me vois pas trop lui demander entre deux coup de poing « dis-moi, tu t’y prends comment toi pour draguer ? Parce qu’on ne peut pas dire que je sois expert dans le domaine personnellement… ». Franchement… Non, je ne me vois absolument pas lui demander ça. Je pense que je suis tout seul sur ce coup-là. En même temps, ce n’est vraiment pas le moment. Jae Lin n’a pas besoin que je teste mes talents (inexistants) en drague sur elle. Là, elle a plutôt besoin de manger un peu, ce qui je la pousse à faire.

Bon, elle n’a pas l’air de vraiment apprécier et encore, ce n’est que du pain, je crois que si ça avait été autre chose, ça ne serait vraiment pas passé, pourtant, je suis sûr et certain que ça va lui faire le plus grand bien. Un silence s’installe entre nous. Pas un silence pénible qui peut arriver n’importe quand. Non, juste un silence comme ça, pas pesant ni annonciateur de mauvaises nouvelles. Je suis bien à la bercer comme ça, je me sens détendu ce qui est rare quand on vit dans ce camp. N’importe qui pourrait débarquer ici pour nous attaquer et pourtant, ça ne me stresse pas le moins du monde, je me sens étrangement serein. C’est plutôt cool comme sensation en fait quand on y pense. C’est ce moment que choisi Jae Lin pour me demander pourquoi je suis comme ça avec elle. Pourquoi ? Parce qu’elle avait besoin d’aide, parce qu’elle semble fragile, parce que je n’aime pas laisser les gens qui vont mal en plan et parce que ça me fait plaisir… C’est aussi simple que ça, même si je sais que dans notre monde, cela peut paraître un peu bizarre.

« Je suis comme ça avec beaucoup de personne… Je m’attache très facilement aux gens. Peut-être même que ça se retournera contre moi un jour, mais je n’y peux rien, c’est dans ma nature… »


C’est vrai que quand on y pense, je m’attache trop aux gens et je leur fait trop rapidement confiance. Mais je ne peux pas m’en empêcher. Si ça se trouve, la personne qui me tuera ne sera pas quelqu’un d’inconnu, ça sera peut-être même une de mes plus proches connaissances. Ça fait un peu flipper quand on dit ça comme ça. De toute façon, même si je prends conscience de ça, ça ne m’empêchera pas de continuer à agir comme ça, c’est ancré trop profondément en moi, j’ai un besoin vital de faire confiance aux gens, j’ai tellement peur d’être abandonné que je suis obligé de faire confiance. C’est bizarre mais c’est comme ça.

« Je t’assure que je n’ai rien derrière la tête Jae Lin, j’aurais agi comme ça avec n’importe qui… Vraiment… Ne doute pas de mes paroles, tu n’as rien à craindre… »


J’ai déjà agi comme ça, et c’était avec Daehyun, c’est pour dire. C’est arrivé avec un mec avec qui c’était la guerre alors je ne vois pas pourquoi ça n’arriverait pas avec une jeune femme comme Jae Lin. Je caresse sa joue du bout des doigts et je souris, un vrai sourire franc et sans arrières pensées. Elle a vraiment l’air innocente et perdue. Un peu comme moi en fait…



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Lin
KATHARSIS ▲ DELTA
avatar
Age : 21 ans
Pouvoir : La Moïra
Pseudo : Aloysia
Messages : 74
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Sam 20 Oct - 21:37

Hrp : A moins que tu aies une autre idée je pense que tu peux clôturer le RP après cette réponse pour qu'on en commence un autre. Comme tu le sens ^-^

Alors c’est bien vrai ? Rien. Il ne me demande rien en retour de cette gentillesse. Une boule vient se former dans ma gorge. Est-ce que c’est ça l’arrière-goût du bonheur ? Être dans les bras d’un parfait inconnu vous tendant ses bras et son cœur suffit-il vraiment ? Il faut croire que oui, car désormais la présence de l’Hybris, les douloureuses paroles de Kyuseong, sa brutalité, ce sentiment de perdition… Tout. Tout ce que je ressentais de mauvais semble avoir disparu comme par enchantement.
Il me confie être comme ça avec tout le monde, qu’il aurait agi ainsi avec n’importe qui. Tiens ? Cela ne me plaît pas. Mais qu’est-ce que j’attendais au fond ? Je ne suis rien de spécial pour lui, tout comme lui n’est rien pour moi. C’est vraiment stupide de ressentir ce… Comment le définir ? Parler de jalousie serait abusif, mais c’est un sentiment à peu près semblable quoi que moindre.
Il vient de devenir spécial à mes yeux, mais j’aurai pu être n’importe qui pour lui. C’est vexant. Oui, ce n’est que ça, vexant. Tant pis. La seconde qui suit, j’ai déjà oublié cette impression alors qu’il me promet à nouveau que ses intentions n’ont rien d’intéressées.

Je lui tends ce que je peux offrir de mieux comme sourire. Je me force pour qu’il soit le plus large possible, mais je sens bien que mon visage n’a rien d’éclatant. Sa main vient se loger sur ma joue, la caresse.
Son toucher me trouble. Il me rappelle celui de mon père. Pas de mon père biologique, cela va de soi. Non, l’autre « père ». Celui dont je ne sais même pas le nom. Un Kratos. Celui qui me touchait avec tant de douceur, celui qui me parlais comme un amant, et agissais comme un père avec moi. Puis comme un bourreau, à la différence que Taehyun, lui, je le sens, ne me blessera jamais de sa propre volonté. Cela me réchauffe davantage le corps et le cœur. Ce sentiment de sécurité vient prendre entièrement possession de moi. Mes yeux se perdre dans les siens, je crois y trouver ce que je cherche depuis toujours.
Soudain, ses paroles me reviennent en tête. « Peut-être même que ça se retournera contre moi un jour ». Il a raison. Personne ne peut survivre en ce monde en étant si bon envers autrui. Mon bras se lève, gênant le sien qui ne peut alors plus me toucher. Ma main vient se lever son visage si proche, mes doigts frôlent son front avec légèreté. Je ne sais pas à qui je fais ce serment avec le plus de conviction :


- « Oui. Il y a en effet de grandes chances que cela te trahisse un jour… Mais je te promets de ne pas oublier cette nuit. Je te promets… »

Mes doigts glissent de son front sur son visage que je masque alors de ma main comme pour lui cacher le miens. Je sais que lui vois dans le noir, je sens le rouge sur mes joues. Il ne doit pas le voir.

- « Que si qui que ce soit vient à t’attaquer, de mon mieux je te protégerai. Si l’on te tue, je vengerai ta vie. Qu’importe qui sera ton ennemi, si l’on s’en prend à toi, il sera alors le mien. »


Je détache ma main de lui. Je me sens ragaillardie, mon énergie me revient, ma sérénité avec. Avec douceur je m’écarte de ses bras dont je juge avoir bien trop profité jusque lors. Je me sens comme éclairée intérieurement. Cet homme a chassé mes angoisses, m’a offert une nouvelle ligne de conduite. Je ne peux pas le lui dire, ce serait trop brusque, trop soudain, mais j’ai trouvé dans ses paroles, dans sa nature, ce que je m’efforçais de trouver. En quelque sorte, une famille. Un ami sur qui compter. Un double auquel il est possible de mêler pour regagner l’équilibre. Je tente de me redresser, vainement. Ses bras s’enroulent à nouveau autour de moi pour m’aider à me dresser sur mes jambes. Ces dernières me piquent. Des fourmis les parcours du mollet jusqu’au haut de la cuisse, me faisant prendre seulement conscience de ma mauvaise position, et surtout, du temps que j’ai passé ici assise.
Profitant de cette proximité, je lui tends mon petit doigt de façon solennelle. Ce geste, je ne m’en rappelais pas…
Il est revenu si naturellement pourtant. C’est ainsi que mon père biologique me faisait une promesse, et sans que j’ai besoin de lui dire quoi faire, je sens la seconde qui suit le sien s’enrouler autour.


- « A partir d’aujourd’hui, s’il te plait, considère-moi comme ton alliée. »

Je voudrais parler d’amitié, mais même pour moi c’est encore trop tôt. Mes jambes tremblent, je n’aspire plus qu’au sommeil, et pourtant, de façon tout à fait contradictoire, je n’ai pas envie de me séparer de lui si vite.
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé} Lun 22 Oct - 20:55




Enfin elle me sourit. Ce n’est pas un grand sourire plein de bonheur, mais ça ira, ça prouve qu’elle va déjà mieux. Et puis, entre nous, les vrais sourires bien grands et bien francs sont très rares ici. En fait, quand on y pense, je suis un des seuls à le pratiquer régulièrement. Je pense que c’est parce que je n’ai pas oublié comment sourire. Beaucoup ont vécu des choses atroces, telles que je ne pourrais pas m’imaginer à leur place. Moi je n’ai rien vécu de tout ça. Je veux dire, d’accord, mon père est mort, mais tout le monde perd un être cher à un moment où à un autre, et pratiquement tout le monde s’en remet, c’est la vie, c’est comme ça. Ensuite, c’est vrai que je me suis fait enlever, comme la plupart des personnes présentes dans ce camp, mais je n’ai pas eu à subir toutes les tortures que certains ont eu à endurer. Bien sûr, les Kratos m’ont un peu torturé quand même, mais pas autant que d’autres, normal puisqu’ils doivent me garder en vie, ils ne peuvent pas se permettre de me tuer. Pour le moment du moins. C’est d’ailleurs ça qui me fais peur : savoir quand est-ce qu’ils n’auront plus besoin de moi et qu’ils décideront de me tuer. Je vis dans l’attente de ce moment. Je ne suis pas encore prêt à les affronter alors j’espère vraiment que ce n’est pas pour tout de suite…

Quoiqu’il en soit, Jae Lin me sourit, et même si c’est plus un petit sourire forcé qu’autre chose, ça fait quand même plaisir. Ça montre qu’elle a retrouvé un peu d’énergie, ou du moins, je l’espère. En tout cas, le petit morceau de pain lui a fait du bien puisqu’elle n’est plus aussi blanche que quand je suis tombé sur elle au début. Et quand je dis tombé, c’est que je me la suis prise de plein fouet. Enfin bref, je n’ai pas de quoi me venter sachant que je vois dans le noir comme en plein jour. Le pire c’est que je ne peux même pas mettre ça sur le compte de la fatigue parce que je suis plutôt en forme. Je crois que je n’ai juste pas fait attention en fait… Enfin bref, on s’en fiche un peu au final, tout ce qui compte, c’est que Jae Lin aille mieux, et franchement, ça me rassure parce qu’elle n’était vraiment pas en bon état. Bon, ce n’est pas encore la grande forme, je pense qu’elle a besoin d’une bonne nuit de sommeil mais au moins, elle n’est plus prête à tomber dans les pommes d’un coup, sans prévenir. Sa main caresse mon front doucement et je frissonne sous le contact de ses doigts. Elle a l’air tellement sensible et gentille comme fille que ça me fait de la peine de la savoir là, de savoir que ce monde va la détruire si ce n’est pas déjà fait. Et lorsque j’entends ses paroles, je sais. Je sais que je pourrais compter sur elle comme je peux compter sur Mei ou sur Daehyun, ou même sur Aki quand j’étais encore un Aegis. Je le sais, comme on sait lorsqu’il va pleuvoir ou qu’on sait qu’il va se passer quelque chose d’anormal, que ça soit positif ou négatif. Je me sais, c’est une conviction. Et je serais là pour elle aussi.

« Je serais là pour toi aussi Jae Lin. Je ne suis peut-être pas le mec le plus courageux, ni le plus doué, mais je serais là. Même quand tu n’auras pas besoin d’aide, je serais là parce que j’ai envie d’apprendre à te connaître aussi. »


Voilà… La vie est difficile ici, mais nous pouvons toujours trouver des gens sur qui compter parce que nous ne sommes pas tous mauvais. Le monde n’est pas rempli de personnes qui se font la guerre, nous ne sommes pas tous des Kratos assoiffés de sang et de pouvoir. Nous sommes des êtres humains avant tout et nous avons tous des sentiments, qu’ils soient bons ou mauvais. Je l’aide à se remettre sur ses pieds et elle me tend son petit doigt pour que nous nous fassions une promesse. Beaucoup auraient ri d’une si grande naïveté, mais pas moi. Non, pas moi, parce que je sais que je me battrais jusqu’au bout pour la protéger, comme je le ferais pour Mei.

« Je te considère non seulement comme une alliée mais également comme une amie et considère moi de la même façon. »


Nous finissons par prendre la direction du dortoir et je la laisse devant la porte de sa chambre avant de lui souhaiter bonne nuit et de me rendre dans la mienne. Ce soir, j’ai rencontré une personne avec un grand cœur, j’espère qu’il restera pur le plus longtemps possible.



No matter what they say, I’ll fight for you
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé}

Revenir en haut Aller en bas

I need somebody right now ~ Jae Lin & Taehyun {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» mon armée de slaanesh 3500 pts terminée
» [terminé]Coalition contre le Fléau en Maleterres de l'Ouest. (jeudi 25)
» Baptème de GIL et BZEUH [Terminé]
» Baptême de Laiiyla [Terminé]
» [Event rp/pve] Bataille de Ruissargent.[terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: RP finis-