AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Im DaeHyun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 22 ans
Pouvoir : Synthèse de produits chimiques ( Explosifs, gaz non-mortels et gaz mortels )
Pseudo : Zillah
Messages : 466
Date d'inscription : 05/04/2012
Double Compte : Park Aiji.

MessageSujet: Le Contexte Lun 9 Avr - 16:17





.

CONTEXTE


An 2047.
On s'attendrait à un début aux airs de "En ces temps, le monde n'était plus que ruines et dépravation, misère, famine et guerre. "
Voici qui se révèle aussi vrai que faux.
D'un point de vue général, aux yeux du grand public, la vie n'a jamais été plus facile, plus parfaite sur Terre. Plus de famines, plus de guerres ouvertes, plus de maladies incurables.
Mais contre toutes croyances, et parce qu'il fallait bien une tâche indésirable dans ce tableau idyllique, il existait un endroit, un unique, minuscule endroit, où régnait l'un des combats le plus importants jamais menés. La Corée du Sud. Ou du moins, les vestiges de cette nation.
La réelle histoire débute ici, soyez donc attentifs.


En l'an 2023, alors que les guerres faisaient rages sur tous les territoires, l'armée sud-coréenne s'est refermée sur elle-même. Ses scientifiques les plus réputés, à l'inverse d'attendre la fin de cette crise mondiale, se montrèrent très actifs, entamant des recherches sur un tout nouveau type de bombe. Une bombe qui toucherait l'Homme directement dans ses gènes. Une bombe qui ferait des ravages sur la population sans toucher à la Terre.
Rêve, réalité ? Personne n'en sut rien, le temps ne leur fut pas laissé.
Car le 7 novembre 2023, le centre de recherches, prenant place au sein d'une centrale nucléaire, explosa littéralement, entraînant une dévastation de l'environnement, des réseaux de communication, et un nombre de morts jamais atteint jusqu'alors dans un évènement nucléaire.

Dans le reste du monde, l'évènement fut un choc. Mais au cœur de l'Asie, le bouleversement fut irréparable. La Corée du Sud était devenue l'ennemi numéro un. Pourquoi donc, après une telle catastrophe, me direz-vous ?

La haine n'apparut pas tout de suite. Non, il fallut d'abord de nouvelles naissances parmi les survivants. Car il y en avait. Certains ont survécu, dans des bunkers, loin de tout, sous la terre, suffisamment loin de Séoul, ou tout simplement par chance. Ils ont survécu, et sont remontés à la surface, découvrant avec horreur l'état de leurs terres : ravagées. Les bâtiments écroulés, les parcs à l'herbe carbonisée, l'atmosphère alourdie de poussière.
Ils avaient cependant été forts, en ces temps durs : qu'importait l'origine du survivant, sa ville de naissance, la différence n'existait plus. Des rassemblements avaient eu lieux, formant ainsi des groupes pour reconstruire, restaurer. Rendre habitables ces lieux. Éradiquer cette nouvelle guerre face, cette fois, à la destruction et au désespoir.

Malgré toutes les horreurs qui eurent lieu, la lutte contre la faim, le froid, les guerres internes, les efforts de reconstruction, pour redevenir forts et reprendre le dessus sur cette misère, furent un succès, sans l'aide de l'extérieur : ils étaient coupés du reste du monde. La Chine avait fait poser des frontières tout autour du pays, et chaque survivant tentant de les franchir était purement et simplement exterminé.


Mais pourquoi cette fameuse haine me direz-vous ? À cause d'une nouveauté chez les nouveaux-nés sur-coréens.

Elle apparue à cause de ce qui aurait pu être une simple maladie.
Les femmes tombées enceintes après la catastrophe, pour tenter de repeupler le pays, mourraient toutes à l'accouchement, après avoir passé une grossesse difficile, durant laquelle divers faits atroces arrivaient.

Ce qui intéressa les humains, avides de savoir, de pouvoir, ne fut pas la mort des femmes, leur soit-disant maladie. Ce furent les enfants. Petit à petit, avec l'âge, ces derniers démontraient des aptitudes diverses et variées, des pouvoirs, plus exactement : certains pouvaient faire preuve de télékinésie, d'autres changeaient d'apparence, d'autres encore utilisaient les éléments. Ces enfants, considérés comme des aberrations très prometteuses, effrayèrent d'abord les peuples alentours. Comment pouvait-on vivre aux côtés de ces choses, se disaient-ils.

Mais c'était sans compter sur la perversion des Hommes. Car en l'an 2034, alors que les habitants apprenaient à gérer ces nouvelles capacités de leur progéniture, un gouvernement se mit en place.
D'anciens hommes politiques et mercenaires prirent le pouvoir au bout de tant d'années, imposant une toute nouvelle tyrannie qui ne reposait que sur une chose : les jumeaux au nom de code Moïraï, les tisseurs du Destin, qui héritèrent du nom des deux titans parents des divinités grecques, Kronos et Rhea. Un mâle et une femelle mutants tout deux. Les mutants sans doute les plus importants de cette histoire, car ces deux jumeaux étaient reliés intimement à tous autres. Ils avaient des visions permettant de repérer, et retrouver, chaque mutant faisant preuve de ses pouvoirs de manière trop flagrante.

Mais qu'ont à voir ces deux jeunes mutants ? Tout. Car les Lachesis, tel est le nom que donna ce nouveau gouvernement à son ordre et son peuple humain, utilisèrent dès l'aube de leur montée au pouvoir ce pouvoir incroyable pour chasser, trouver, et asservir les mutants.

Voici où s'arrête notre histoire. Nous sommes actuellement en l'an 2049, et depuis 15 ans, les Lachesis ont réussis à prendre sous leur coupelle des milliers de mutants, leur implantant une puce, et les faisant travailler.
Le but de cette opération ? Les garder sous surveillance, les faire travailler, exploiter leurs capacités, et s'en servir pour devenir la nouvelle nation la plus puissante qui existe.

Mais malgré tout, certains humains avaient gardé la tête froide, et tentèrent de sauver ces jeunes traités comme des animaux : ainsi, anciens ouvriers, professeurs, médecins, artistes, prirent le parti de ces mutants qui représentaient leur héritage et tentèrent de les protéger, créant ainsi deux types de mutants : Les Aegis, mutants recensés, sous la coupelle du gouvernement, et qui malgré leur réelle captivité, montaient socialement et pouvaient vivre de manière très confortable ; et les Katharsis, les fugitifs, qui courraient toujours, se cachaient, mais détenaient eux ce qu'ils appelaient la vraie liberté : leur libre arbitre, et aucune puce pour les rattacher à ces monstres d'Hommes.

Evidemment, au fil des ans, les combats furent plus denses : les humains, apeurés, n'hésitaient pas à lancer leurs troupes armées contre ces jeunes rebelles, pour les récupérer et en faire leur bétail. Jeeunes et moins jeunes, d'ailleurs, car les radiations, toujours aussi fortes en certains lieux, modifiaient les gènes des humains y résidant, leur permettant d'acquérir, même si moindre comparé à des mutants aguerris, des pouvoirs dont ils n'auraient jamais rêvés.

Ainsi donc apparue sur Terre une nouvelle espèce issue de l'Homme, aux pouvoirs inimaginables et à la puissance incroyable, une espèce qui se battait pour une liberté qui lui était refusée, bétail des Hommes et de leurs lois.

Nous sommes en 2049, la guerre règne sans merci, et la liberté ne tient plus qu'à un fil. Celui de la rébellion.

SURVIVAL HERE IS THRUST UPON YOU.



Revenir en haut Aller en bas

Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: THE GAME ✗ :: 
THE "HOW TO PLAY"
 :: 1.1 - Les bases du jeu
-