AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

it's so sad to think he won't see what i see Ϟ jaekwang & li mei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: it's so sad to think he won't see what i see Ϟ jaekwang & li mei Dim 29 Avr - 17:44

Citation :

IT'S SO SAD TO THINK HE WON'T SEE WHAT I SEE


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

PARK JaeKwang & YAO Li Mei.

29 avril 2049 ~ fin de journée





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: it's so sad to think he won't see what i see Ϟ jaekwang & li mei Dim 29 Avr - 17:47

    Je n’aimais vraiment pas être envoyée en mission à Aegis. Pourtant c’était ma seule utilité dans le camp. Comme si les adultes pouvaient bien s’inquiéter de ce qu’on aimait ou non. Ça n’avait jamais été comme ça, ce n’était pas prêt de changer, je le sais bien. Toujours est-il que le fait d’être à quelques mètres de l’école tout en sachant que ce n’était pour m’y installer me faisait mal au ventre. Le plus dur était de ne pas savoir ce que Wei faisait. On s’était disputé la veille à cause de cette foutue mission. Il sait pourtant tout aussi bien que moi qu’on ne choisit pas d’y aller, et encore moins avec qui. Il est toujours là à vouloir me protéger, mais je sais qu’au fond ce n’est pas réellement le danger qui l’inquiète.

    On est habitué à se prendre des coups et à affronter toutes sortes de mutants. On nous oblige à nous entre tuer, alors une simple mission d’infiltration ne peut faire de mal à personne. De plus à chaque mission, les élèves qui sont au fond comme nous font souvent ceux qui ne nous reconnaissent plus. La plupart d’entre eux ont été comme nous auparavant, mais aujourd’hui nous sommes les ennemis, les mauvais et ils n’hésitent pas, pour la plupart, à s’en prendre à nous. Mais je les comprends. Je ferais peut-être la même chose si j’étais à leur place. Peut-être pas dans l’immédiat, mais à force j’en oublierais à quel point il est difficile, voire impossible, de refuser d’obéir à un ordre. C’est comme ça, avec le temps, on oublie tout.

    J’approchais de l’école. Je courais histoire de toujours garder une bonne endurance. Je ne sais pas pourquoi, mais on m’a dit que c’était plutôt utile pour la maîtrise de mon pouvoir. Je ne vois pas pourquoi il faudrait être endurant pour pouvoir se téléporter, mais bon. Je suis sûr que les autres en savent bien plus à mon sujet que moi-même. Donc je courais sans m’arrêter. C’était fatiguant et j’avais de plus en plus de mal à respirer, mais si je m’arrêtais je risquais d’avoir des problèmes. Hors de question de me téléporter pour avancer plus vite, j’allais me fatiguer davantage. Mais je sentais que j’étais en train de ralentir contre mon gré mais je ne me forçais pas pour autant, inutile.

    « Je ne sais même pas ce que j’suis censée aller voir là-bas… ‘Pars en reconnaissance dans les bureaux et reviens nous dire tout ce que tu vois’ qu’ils m’ont dit. Tss. »

    Je parlais toute seule mais c’était un peu une façon d’avoir l’impression que quelqu’un m’accompagnait. Pour une fois, j’avais personne pour me surveiller, pour me dire ce que je devais faire ou ne pas faire. Mais je savais très bien que malgré tout, j’étais traquée comme on l’était toujours. Ils n’étaient pas fous et ne nous laissaient pas partir comme ça sans surveillance. Beaucoup trop risqué. Je ne savais pas trop pourquoi mais cette mission me paraissait vraiment trop floue. Ils ne m’avaient rien dit de précis, et ils m’envoyaient là bas seule. C’était surement un test pour voir si j’avais tendance à vouloir m’échapper. Si c’était ça, c’était raté. Je crois qu’après autant d’année passées au camp, on finit par savoir de quelle manière on est traités. Ça devient malheureusement une foutue habitude de penser de cette manière. Rien n’est naturel dans nos actes, on vit de sorte à ne pas être mal vu. Il faut juste avoir l’air d’être fier de faire partie du camp.

    Mais je pensais et réfléchissais beaucoup trop. Je venais juste d’arriver à la limite qui séparait l’école du reste du monde. C’était beaucoup moins sécurisé que le Camp, mais il fallait tout de même rester sur ses gardes. Je n’avais pas passé autant d’années à m’entraîner pour échouer comme ça en me laissant distraire par mes pensées. C’était hallucinant quand même à quel point ces missions nous tenaient presque à cœur. On n’aimait pas ça pour la plupart, mais échouer était frustrant. On ne veut pas faire de mal, et heureusement ce n’est pas mon rôle d’attaquer, mais on veut survivre. Il n’y a que ça qu’il nous reste, cette volonté de rester en vie et de prouver que nous ne sommes pas des animaux. On veut se rebeller, mais on sait aussi que ce n’est pas le moment. Pas encore.

    Le mur n’était pas très haut, mais suffisant pour ralentir n’importe qui et pour se faire repérer. Mais ce n’était pas la première fois que j’allais le franchir. Il n’y a pas assez de mutants pour garder les alentours, si j’ai bien calculé il doit y en avoir un tous les cinquante mètres, si ce n’est moins. Il fallait s’y prendre en trois temps. D’abord, se téléporter juste derrière le garde le plus proche, en faisant en sorte qu’il ne m’ait pas vu juste avant. Ensuite, il suffisait de se téléporter en haut du mur. Je dis « suffisait » mais c’est juste l’étape la plus compliquée. Mais avec les entraînements de sauts d’obstacles au Camp, je commence à devenir assez rodée. Heureusement. Une fois là-haut, je saute, et avant de m’écraser, je me téléporte dans l’arbre le plus proche. D’ailleurs, c’est pas pour rien, que j’ai choisi ce garde en particulier. Je sais que juste derrière il y a un arbre bien touffu et bien confortable. Histoire de ne pas se faire trop mal, ce serait bête que je m’abîme plus que je ne le suis déjà.

    « Courage Mei, c’est pas comme si c’était la première fois. »

    La première étape se déroula sans encombre. Il faisait déjà presque nuit, et le garde semblait fatigué. Le nombre de fois où j’ai été tentée de le saluer avant de m’évaporer, mais je ne le fais pas. C’est… pas très professionnel – c’est surtout que je ne saurais pas comment me sortir de cette merde hein. La deuxième étape fut réussie avec quelque difficulté, il a fallut que je me hisse en haut du mur sans dire un mot. La dernière étape est celle que je préfère. Mais… je n’avais pas prévu qu’un jardinier serait passé par là pour couper les branches. Il n’y avait pour ainsi dire plus une seule feuille dans cet arbre, juste les grosses branches charnières. Je ne pouvais m’empêcher de laisser échapper un « aïe » avant de perdre l’équilibre et me retrouver à même le sol.

    C’était la fin. Je le sentais. En fait, c’est surtout que j’voyais une silhouette qui semblait s’approcher. Je savais pas trop en fait, mais c’était certain, je m’étais fait repérer. Se louper d’une façon aussi absurde aussi, ça ne devrait même pas être permis.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas

it's so sad to think he won't see what i see Ϟ jaekwang & li mei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: RP finis-